AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Angron ( 2ème histoire sur les Primarques)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corax
Citoyen
avatar

Messages : 98

MessageSujet: Angron ( 2ème histoire sur les Primarques)   Sam 5 Jan - 15:22

ANGRON




Il s’attarda un moment sur les événements de l’Hérésie d’Horus pour trouver les graines de cette rébellion , qui ou quoi était donc à son origine ? Il se devait de le découvrir pour tenter sauver les Primarques devenus Prince-Démon pour le Chaos et les faire revenir vers la lumière de l’Empereur de l’Imperium, cela sera une chose difficile à discerner, il était tenu par la promesse qu’il avait fait à l’Empereur: qu’il ramènerait tous ses Fils vers lui sans aucune exception, ce qu’il avait réussi avec Magnus qui avait été le plus facile à convaincre tout en empêchant ses Frères loyaux de l’embrocher sur place. A cet instant précis, il s’attaquerait aux esprits de ses semblables afin de les détourner à jamais du Chaos qui les avait obscurcis à des fins malsains.

Il fallait donc aller encore plus loin dans la psyché des Primarques, se rapprocher au plus près des germes du Chaos implanté insidieusement dans leurs têtes sans qu’ils s’en aperçoivent, cela devrait être fait avec minutie comme une opération chirurgicale, le moindre faux pas serait fatal pour les Fils de l’Empereur car même leur physique surhumain ne pourrait rien contre ce genre d’ennemi qui se loge dans les parcelles du cerveau et s’attaque aux pensées de ceux qu’il veut prendre sous contrôle, ce n’était vraiment pas du frontal mais de l’intérieur comme savait si bien le faire l’Alpha Légion et Alpharius mais dans le crâne des personnes à posséder pour les changer à tout prix et qu’elles prennent inexorablement la route vers la damnation absolue, vers le mal incarné.

Encore une fois de plus, Rains irait dans le passé de l’Imperium, il changerait encore l’avenir, les choses mais il risquerait d’avoir des problèmes spatio-temporels et cela dérangerait le bon agencement de cet Univers, pourtant le bon futur de l’Imperium était en jeu, alors il modifierait le court des événements sans trop altérer le Warp qui redeviendrait dés plus instable pire qu’au temps de l’Ére des Luttes. Il n’irait pas jusqu’aux limites du supportable pour la Galaxie mais il irait suffisamment loin pour changer tous ces Primarques en héros surpuissants comme au temps de la Grande Croisade et ils ne pourraient plus jamais redevenir mauvais, vu que le Chaos ne serait plus de ce monde dans le futur, ils reprendraient la place qu’il leurs était de droit auprès de l’Empereur-Dieux.

Il disparut une unième fois à la vue de ses soldats pour partir vers le passé en proie au feu au sang, celui de l’Hérésie d’Horus où il entreprendrait d’entraver les Frères d’Horus les plus difficiles à convaincre de le rejoindre dans sa révolte contre l’Empereur lui-même, il devra faire un choix judicieux pour celui des Primarques qu’il va s’attacher à remettre dans le droit chemin, il en avait l’embarras du choix qui de Fulgrim, Mortarion, Lorgar, Angron, Perturabo, Konrad Kurze, Alpharius serait le plus facile à détourner du Chaos sûrement pas Horus, il en était persuadé depuis le combat épique auquel il a eu droit de participer contre le Maître de Guerre et ses alliés, corrompu jusqu’au plus profond de lui par les forces démoniaques et aidé en cela par le Premier Chapelain Erebus des Word Beares.

Il devra remonter aux origines de ce mal qui avait rongé le cœur, l’âme de ces fils de l’Empereur, surhommes à tout point où s’était gangrené le Chaos à une vitesse ahurissante, c’était là au début de cette propagation que Rains devait frapper vite et fort pour stopper cette saleté. Il connaissait déjà ce qui était arrivé à Horus et Fulgrim mais pas pour les autres pour l’instant, c’était encore plus éloigné dans les abîmes de l’Imperium, au commencement du règne de l’Empereur soit dans les couveuses des Primarques ou sur des planètes où ils s’étaient écrasés, le plus dur à sermonner serait Angron car il a toujours vécu dans le Chaos, son âme était déjà rongé, il n’avait pas fallu grand chose à Horus pour le faire venir à ses côtés et combattre ses propres frères.

Il commencera donc par lui, avant qu’il ne rejoigne Horus et sa trahison car même si il allait jusqu’à la jeunesse d’Angron, il ne pourrait le dissuader de mettre en place sa future Légion, celle des World Eaters, rien que son nom était déjà hérésie, comment l’Empereur avait il pu avoir confiance en lui et à ses hommes assoiffés de sang et de massacres bien avant l’Hérésie d’Horus ? Il ne pouvait comprendre cela, peut-être les liens père et fils étaient il impénétrables, pourtant il connaissait bien ses liens qu’il avait eu avec son propre père, il y avait cela si longtemps. Il s’attacherait donc à couper le cordon qui reliait Angron à Horus pour le faire regagner le bon côté, si un bon côté il y avait ? Quelle terrible erreur avait fais l’Empereur en laissant Horus prendre le commandement de tant de Légions.

Cela ferait peut être réfléchir les autres Primarques prêt à accompagner Horus dans sa folie et changeraient d’avis en voyant ces deux Légions qu’étaient les Thousand Sons et World Eaters restaient auprés de l’Empereur. Qui sait ! Il se donnerait tous les moyens pour accomplir sa mission sans faire couler le moindre sang que se soit le sien ou celui des Primarques si possible car il y aurait sûrement des sacrifiés. Il suffirait d’avoir le doigté, la parole juste pour les empêcher de faire l’irréparable et noyer la Galaxie dans une guerre sans limite entre Frères de Bataille. Cela ne sera pas de tout repos, la place était à la diplomatie et non à la force brute. Sera-t-il assez bon dans ce rôle comme il l’avait été avec l’Empereur et certain de ses Fils ? Il espérait que oui.

Il réfléchit donc au comment il devait faire pour Angron, devait-il entrer dans sa tête ou simplement lui parler, le flatter, l’enorgueillir, il avait plusieurs solutions qui se profilaient pour lui, il commencerait donc par lui parler mais déjà il fallait qu’il le trouve dans cette marée humaine, ce qui ne sera pas simple mais un surhumain était beaucoup plus repérable dans la Galaxie qu’un simple Humain, il avait une signature psy très spécifique même si il n’était pas forcément un Psycker qui était trop facile à détecter mais il arrivera à le détecter avec les ondes négatives qui se dégageaient de lui-même si il n’était pas devenu un Prince-Démon du Chaos. Il vit plusieurs points dans l’espace qui auraient pu correspondre à Angron mais aussi à d’autres Primarques qui avaient fais des manigances avec le Chaos ou d’autres encore qui gardaient en eux avant que le Chaos prenne le dessus sur l’âme très forte des Primarques. C’était si facile pour le Chaos de changer le court de l’histoire, le destin de n’importe quelles personnes qui auraient de mauvaises idées en tête qui lui seraient bénéfiques pour permettre une ascension fulgurante des Dieux du Chaos dans l’Univers matériel au lieu qu’ils restent cloîtrés dans le Warp ou dans l’Oeil de la Terreur. Rains avait beau avoir anéanti tout le Chaos, le passé n’était remanié pour autant, donc tous les Primarques renégats n’avaient pu se raviser sur l’Empereur et ses idéaux sauf Magnus, c’était autour des autres de revenir vers l’Empereur, ce qui ne sera pas un mince affaire, c’était une histoire de psychisme, d’opinion, d’âme.

Rains repéra donc tous ces points lumineux et les mémorisa puis partit en quête d’Angron avant que le Chaos ne le submerge complètement avec Horus comme complice ainsi que d’autres Primarques corrompus, naturellement! Avait-il l’esprit si dépravé que cela ou alors y avait-il une étincelle de bien en lui qu’il fallait faire grandir pour reprendre le dessus, il espérait bien cela, se serait plus simple à soustraire que d’altérer le mal en bien, il le savait que trop pour l’avoir déjà appliqué plusieurs fois sur des personnages mauvais jusqu’au plus profond d’eux et sans une heureuse issue à la fin sauf d’avoir l’état psychique de la personne se désintégrer totalement et celle-ci mourir de pure folie.




Il tentera donc de le sauver du mal qui se serait introduit dans son âme sans trop toucher sa psyché sinon deviendrait complètement dément, et un Primarque psychopathe serait ce qu’il y a de pire dans l’Univers, bien pire qu’un Prince-Démon, il n’avait donc pas d’erreur à faire, il devait être minutieux dans cette opération à âme ouverte ainsi que pour les autres Primarques qui seraient à jamais maudits par l’Imperium tout entier jusqu’à la fin des temps, qui semblait si proche avec les invasions, les offensives des autres races qui avaient sûrement sentis la fin de la suprématie des Humains et surtout de l’Empereur face à la déferlante du Chaos.

Il rechercha la conscience d’Angron, cette âme errante entre le bien et le mal, ne sachant que choisir alors que sa Légion des World Eaters avait déjà trouvé son chemin vers la folie sanguinaire et tuait plus que de raison au-delà de ce qu’avait ordonné l’Empereur, mais le Primarque l’avait laissée et parfois même participait à ces massacres pour étancher sa soif de sang qui bouillonnait plus terrible encore dans sa tête et son corps, plus déchaîné que jamais, il n’arrivait pas à arrêter cette furie qui était en lui, Est-ce qu’un démon le possédait ou était le sang de son père qui lui disait de perpétrer ces orgies de violences abjectes en son nom pour fêter la grandeur de l’Empereur et la gloire de l’Imperium sur cette planète qui s’était rebellée contre les préceptes que l’Empereur avait appris à tous ses fils Primarques et Space Marines et tant d’autres, il ne le savait que fort peu, le sang en lui l’empêchait d’y réfléchir calmement, celle-ci allait subir le courroux de l’Empereur par l’intermédiaire des World Eaters d’Angron.

Rains devait absolument réagir et interdire à Angron de rejoindre le Chaos sans qu’il le veule, en continuant sans qu’il le sache envoyer ces âmes et faire couler tout ce sang pour Khorne, un des plus terrifiants Dieux Chaotiques qui se repaîtrait de tous ces carnages à grande échelle dont étaient capables Angron et ses Marines. Le moindre instant d’hésitation et Angron ne serait plus récupérable pour rester du bon côté de la barrière et il s’en irait inexorablement vers la damnation absolue auprés de ces maudites divinités.

Il le rejoindrait donc avant la fin de la soumission sanguinolente de cette planète dont ses hommes étaient les macabres instigateurs commandés par son Ecuyer Kharn en son nom, Rains devait faire cela plus encore qu’avec Magnus car l’âme même des World Eaters vacillait dangereusement vers le mal, vers le Chaos sans qu’ils s’en rendent compte, à l’insu de leur plein gré, Khorne se jouait d’eux pour tous les mettre sous sa terrifiante férule, et là à ce moment là, il ne resterait plus qu’à Angron qu’ à suivre le chemin mortuaire qu traçait sa Légion à coups de haches tronçonneuses et autres instruments de torture pour adhérer au préceptes de cette infernale déité dès plus meurtrière.

Pas le temps de penser à autre chose, il se téléporta à une vitesse au-delà même de celle de la lumière pour retrouver le Primarque de ces cruels guerriers qu’ils ne savaient pas ce qu’ils s’apprêtaient à réaliser pour ces sombres Dieux. Il devait agir illico presto auprés d’Angron qui arriverait sûrement à convaincre sa Légion de stopper ces meurtres qu’ils commettaient pour le Chaos, l’ennemi même de l’Empereur et de tout ce qu’il mettait en place dans la Galaxie, si il n’était déjà pas trop tard pour cela, toute une armée de Marines serait damnée à jamais et Angron ainsi que Rains ne pourraient rien faire sinon d’éliminer les meneurs et tous ceux qui seraient devenus hérétiques aux idées de l’Omni Messie.

Il n’apparut pas directement devant Angron mais le laissa agir quelques courts instants pour juger le Surhomme qu’il était à ce moment là avant de devenir ce monstre sanglant à la solde de Khorne sous l’apparence d’un Prince-Démon aux allures de Lucifer lui-même, il n’était pas encore cela mais déjà bien charpenté quand Rains vint à ses côtés invisible naturellement comme il l’avait fais avec l’Empereur sur Terra pour leur premier entretien. Celui-ci était en conversation avec ses principaux Capitaines, Commandants de Compagnie sur la stratégie à définir pour faire absolument taire cette révolte contre le système impérial si mauvais au goût des opposants du Gouverneur de cette planète industrialisée par les mains de l’Adeptus Mechanicus et des bureaucrates.

Il avait décidé qu’il fallait anéantir la rébellion dans le feu et le sang par les armes et si cela ne suffisait pas par des bombes virales pour l’exterminer même si cela touchait la population victime de cette insurrection et dès plus innocente à ce qui se passer sur leur planète, il allait déjà trop loin, Rains entra donc dans la tête d’Angron pour infléchir ses noires pensées.

- Tu ne peux faire cela, trouves seulement les leaders de cette rébellion et coupe leurs la tête et mets les sur la grand place de la capitale.
Angron interloqué, se demanda ce qu’il se passait en lui, son fort intérieur lui parlait pour le faire se rétracter sur sa décision, était-ce l’Empereur qui lui conseillait d’arrêter ces boucheries qui avaient lieu à la surface de cette planète, il reconsidéra donc es ordres sous un autre angle et rappela se Capitaines:
- Changement de stratégie, pas de bombardement, faites mettre en place des Escouades de reconnaissances pour trouver et traquer les leaders de cette trahison, puis vous les emmènerez sur la grande place, de là on réunira la population pour en faire des exemples, je couperait moi-même les têtes de ces mécréants afin d’empêcher la population de se retourner contre nous.
- mais ce n’est pas dans nos idéaux votre majesté, interrompit Kharn
- C’est un ordre, hurla soudainement Angron.

Et tous s’inclinèrent à sa voix brute et partirent distribuer les injonctions d’Angron, sans dire un mot, mais les regards de ses subordonnés étaient inquiets, jamais Angron n’avait changé auparavant d‘avis, qu’est-ce qui se passait en lui ? Lui aussi se posa des questions, pourquoi avait-il écouté cette petite voix dans sa tête ? Devenait-il fou au point d’hurler sur ces Capitaines, ses fidèles compagnons pour qu’ils ne discutent pas ses directives ? Il n’en savait rien, cette bataille n’était pas comme les autres, elle était encore plus sanglante, plus violente que toute celles qu’il avait faites, était-il trop loin de l’Empereur ? Son aura ne brillait peut-être plus assez sur lui, un de ses fils Primarques et pourtant il avait entendu sa voix le faire fléchir, ce qu’il n’avait encore exercé par le passé, avait-il mal agis en se déployant de façon trop barbare à ses yeux ? Il réfléchis un moment à ce qui s’était passé avant de reprendre le dessus.

Il devait absolument réorienter sa Légion avant qu’elle ne sombre dans une folie, une soif, un soif de sang digne des Dieux du Chaos, il avait un grand travail à faire là-dessus, déjà il devait le faire avec son état-major ainsi qu’avec ses Capitaines, ses Chapelains pour remettre les World Eaters dans le droit chemin qu’avait tracé l’Empereur et surtout ne pas s’en éloigner au risque d’être réprimandé par l’Empereur qui lui enverrait sûrement une autre Légion pour lui montrer la bonne marche à suivre, et cela se terminerait dans un bain de sang auquel il ne voulait en aucun cas que cela arrive. Il ne pouvait se permettre de rendre sa Légion encore plus instable qu’elle ne l’était déjà dans son attitude, ses us et coutumes au combat au corps à corps dés moins orthodoxes.




Il sera impitoyable contre les réfractaires à son nouveau système qu’il voulait mettre en place sur l’exemple des Ultramarines de son Frère Guillimann, même si cela pouvait scinder sa Légion en deux, il materait les indociles qui seraient immédiatement pris en charge par l’Inquisition ou passer au fil de son épée énergétique sans jugement. Il serait intransigeant, inflexible comme son Frère et Maître de Guerre Horus même si il n’était pas aussi bon orateur que lui, il remettrait ses Marines en place pour que la Légion tourne comme elle était en train de faire, il s’en occuperait lui-même avant que des trouble-fête mettent la terreur en place pour déchirer ce qu’avait fais l’Empereur. Il serait l’instrument de sa volonté comme il l’avait toujours été et plus encore avec sa Légion qui sera d’une droiture exemplaire pour toutes les immenses armées de l’Imperium.

Il en fit le serment à l’Empereur. Rains dans son invisibilité était content de l’effet ex compté sur Angron mais resta quand même pour voir comment allait se passer ce conseil des World Eaters car cela risquerait de dégénérer entre ces cruels guerriers, et se transformer en schisme, et il n’était pas là pour cela mais pour ramener Angron et ses Space Marines vers l’Empereur et pas de commanditer une guerre interne entre Astartes, il devra sans doute entrer dans la tête des plus virulents opposants à Angron pour que cela ne devienne une tuerie. Angron passa dans les rangs serrés de ses hommes qui s’inclinèrent à son passage avec ces regards de défis, injectés de sang face à ce qu’ils allaient entreprendre pour éradiquer ces traîtres qui osaient s’en prendre au bien-fondé de ce qu’avait amorcé l’Empereur avec la Grande Croisade.

Il sentait déjà ses hommes très proches, trop prés du Chaos, prêt à saigner, égorger, brûler, torturer ces rebelles qui se cachaient dans les rues tortueuses de cette Cité-Ruche, il faudrait donc les calmer une fois pour toute avant qu’ils ne dépassent cette ligne imaginaire entre le bien et le mal, il ordonnerait donc une attaque par échelons et non tous ensemble pour que la fièvre du sang n’envahisse tous les Space Marines et qu’il ne puisse les récupérer avant que la Cité-Ruche n’en pâtisse en entier pour une bande de hors-la-loi, détritus du Chaos, sinon elle ne deviendrait que ruine et désolation avec des tas de cadavres mutilés, tranchés, cramés à chaque coin de rues, il ne voulait plus voir ces images de pure massacre entacher sa fière et martiale Légion, il voulait presque changer le nom de celle-ci mais il fallait pour cela en demander à l’Empereur lui-même ou faire une campagne en tout point excellent sans qu’il y ai d’abus comme lors de la Campagne d’Ullanor qu’avaient incontestablement réussis les Lunar Wolves pour se faire appeler les Son’s of Horus, comme cela fini les World Eaters, fin des Mangeurs de Mondes, qui semblaient être des Space Marines du Chaos, mais cela n’était en aucune façon le cas, ils étaient les fils de l’Empereur, la Légion se devait d’avoir un nom digne de son rang et pas traitée comme un suppôt de Satan, il se demandait souvent pourquoi l’Empereur avait-il donné ou accepté ce nom pour la Légion, il n’en avait toujours pas la réponse, peut-être pour faire peur aux ennemis de l’Imperium, mais cela se retournerait vitre l’Empereur lui-même vu comment était devenue sa Légion plus arrogante encore que les Emperor’s Children de son Frère Fulgrim trop imbu de lui-même qui devrait être elle aussi remise à sa place par l’Empereur comme il l’avait fais avec les Word Bearers, les Thousand Sons et ses World Eaters, il tentait depuis ce temps de calmer les ardeurs de ces guerriers en envoyant qu’une infime partie de sa Légion et pas toute entière, une Compagnie à la fois était suffisante et encadrée depuis peu par de Grands Chapelains qui resserraient les liens fraternels de l’Empereurs vers se Astartes et ne pas sombrer vers une mélancolie qui les enverrait à force vers une haine implacable pour leur créateur à tous qui les rendraient à coup sûr damnés pour l’éternité et personne ne pourrait les ramener vers sa douce lumière pas même Angron lui-même.

Il devait mettre un frein au grand zèle qui régnait chez les World Eaters qu’il avait tout d’abord encouragé mais maintenant cela le rendait malade rien que de l’imaginer, cela venait de ses origines de gladiateur où il avait eu droit à des décupleurs cybernétiques pour améliorer ses déjà prodigieuses prouesses martiales, cela avait rendu sa Légion dés plus sauvage et quasiment incontrôlable en plein combat avec des scènes d’une telle cruauté même pour des yeux de Space Marines, exercés par la guerre et ses déboires, personne n’avait battu les World Eaters au corps à corps pas même les Space Wolves, les Dark Angels surtout par leur brutalité, sauvagerie, férocité, rien ne les égalait et pourtant ils restaient des sujets d’une loyauté sans faille envers l’Empereur mais jusqu’à quand.

Il en avait une certaine idée vu comme ils agissaient en ce moment, en train de taillader leurs peaux pour partir au combat comme signe qu’ils étaient prêt à tout pour exterminer tout ennemis devant eux, où qu’ils furent, c’était déjà un début vers la descente en enfer, il devait absolument stopper ces traditions idiotes qui ne faisait aucun bien à sa Légion sans se mettre ses hommes contre lui, avec subtilité et discrétion, cela ne sera pas simple à faire, il n’avait aucune alternative, et il le ferait quoi qu’il lui en coûte pour la prospérité des World Eaters et surtout de l’Imperium, pour se retrouver en bonne relation avec l’Empereur après toutes ses sanctions contre lui et sa Légion. Cela le taraudait d’être en si mauvais terme avec son Père, il n’aurait pas pensé aller aussi loin à l’encontre des idéaux de l’Empereur.




Surtout ne rien lâcher, il fallait persévérer dans son entreprise de reconstruire sa Légion comme elle était jadis au tout début de la Grande Croisade en convaincant ses Capitaines et autres officiers du bien-fondé d’une nouvelle organisation et d’un changement radical des pensées des hommes sur ce que voulait l’Empereur et puis après tout il était leur chef à tous, c’était lui le Primarque, premier fils de l’Empereur et pas eux, ils obéiraient sans rechigner, sans enfreindre son commandement sinon ce serait la mort assurée pour les mécontents ou sinon il reviendraient dans le rang comme simple Space Marine et plus Commandant d’une Escouade, d’une Compagnie, d’un État-Major ou autres unités appartenant à sa Légion.

Rains se demanda jusqu’où irait Angron pour que les World Eaters aillent sur le même chemin qu’il emprunterait à présent, il avait l’air si décidé, cela pourrait tourner à une guerre fratricide qui nuirait sans aucun douter à sa Légion, jusqu’où irait-il pour revenir dans le giron de l’Empereur ? Jusqu’à la mort, la disparition des plus virulents opposants ou à la sienne. Il hésita un moment à agir sur les Marines les plus instables comme Kharn son Écuyer et Capitaine de sa 8ème Compagnie d’Assaut mais il laissa faire Angron pour l’instant avant d’utiliser ses pouvoirs de dissuasion. Ses Capitaines revinrent vers Angron après avoir donner ses consignes pour les prochains événements qui changeraient peut-être la vision de ses farouches guerriers.

- Vos ordres ont été donné Maître grommela Kharn.
- Quel est-ce ton avec moi Kharn, cela ne te fait pas plaisir ce que j’ai donné comme consignes ?
- Oui Maître dit sans hésiter l’Ecuyer
- Et bien même si cela ne te plait pas, cela sera comme ça dès maintenant pour toute la Légion, on a trop joué avec notre côté sombre, je n’en veux plus au nom de l’Empereur, j’en ai longuement réfléchis, les World Eaters vont aussi changer de nom.
- Quoi ? Disent en chœur tous les Capitaines, changer de nom!
- Exactement, je vais en référer à l’Empereur lui-même, le nom qu’il nous a donné est trop lugubre, trop porté vers les Puissances de la Ruine et cela il n’en ai plus question.
Je sais qu’on va y perdre une partie de notre identité de Légion les plus à la pointe de la Grande Croisade mais c’est pour le bien de tous, ne soyons pas attirés par les mots doux que nous susurrent tous ces démons de la guerre, du sang et de la mort, réagissons avant qu’il ne soit trop tard.
- Maître Angron a raison approuvèrent les Capitaines Varren et Ehrlen, arrêtons de poursuivre ces massacres à grande échelle, nous nous sommes mis l’Empereur à dos.
- je ne vous crois pas parla Kharn, l’Empereur aime nous avoir comme fer de lance de la Grande Croisade.
- Oui mais il désapprouve la façon dont on le fait Kharn et je veux qu’on change notre doctrine de combat, qu’on ressemble plus à ce que veut l’Empereur.
- Alors pourquoi est-il partis en nous laissant aux mains d’Horus alors que cela aurait pu être vous Maître, le Maître de Guerre de tous les Astartes
-¨Parce qu’Horus a de profondes capacités de tacticien militaire, un sens de l’honneur très au-delà et une fierté martiale sans égale, ce que je n’ai dès plus approfondis.
- Alors ceux qui ne seraient pas d’accord avec vos nouvelles directives vis-à-vis de la Légion peuvent partir rejoindre une Légion plus apte ou dont les compétences auxquelles elle a longtemps été la plus virulente au corps à corps.
- Non personne ne pourra partir de ma Légion, vous êtes tous mes fils, vous resterez avec moi et accepterez le nouveau virage que va prendre la Légion.
- Sinon ceux qui refuseront mourront.
- Exactement, je n’aucun état d’âme à tuer de ma hache un de mes fils pour désobéissante.
- Alors j’en suis hurla Kharn, tuez moi maintenant, je ne peux pas changer ma façon de combattre, c’est dans mon sang.
- Non Khan, c’est dans ta tête, ton sang n’a rien à voir là dedans, réfléchis bien à tes prochains actes.
- C’est tout réfléchis.
- Bien comme tu voudras, en garde.

L’autre se mit en garde, sortant son immense hache de son dos et plongea sur Angron sans aucun remord, celui-ci ne recula pas et fit jaillit sa propre Hache tronçonneuse pour contrer l’attaque de son Ecuyer, ce qui attira toute la Légion World Eaters à voir ce combat entre un père et un de ses fils favori, qu’Est-ce qui se passait ? Pourquoi se battaient-ils de cette façon surtout sur cette planète avant les assauts contre cette rébellion ? Ils ne le comprenaient mais ils regardèrent quand même ces deux immenses guerriers entrechoquèrent leurs armes avant de reprendre leurs gardes.

- Déjà fatigué Kharn, je te croyais plus résistant.
- Je le suis rugit Kharn retournant vers Angron, rouge de colère, son côté Berserk prenant le dessus, Angron contra facilement ce nouvel assaut.
- C’est tout ce que tu peux faire Kharn, allez vas y à fond, je ne risque rien, je te connais par cœur cassa Kharn.
- C’est-ce qu’on va voir piailla Kharn qui chargea le Primarque de sa vitesse de son armure Space Marine.

Angron continua à l’esquiver pour qu’il se fatigue à frapper contre son arme, mais cela n’avait aucun effet sur Kharn qui semblait autre part, le Chaos avait du faire son œuvre, il ne devait donc que le tuer pour avoir rejoint les Dieux Sombres, il ne tergiversera don pas une seule seconde, le seul châtiment était la mort pour son félon d’Ecuyer, il évita encore une agression de Kharn avant de porter à grande vitesse sa hache au cou de son fils en lui transperçant sans coup férir, celui-ci ne put réagir assez vite, sa hache lui tomba des mains, son corps s’écroula lourdement sur le sol dans un immense flaque de sang qui dégoulinait de sa mortelle blessure, il ne put dire une seule parole et mourut dans une longue agonie, personne n’avait réagit à sa mort.

- Voilà comment meurt un traître lança Angron, sa hache bien au dessus de lui. Quelqu’un d’autre veut il goûter au tranchant de ma hache? Je n’aurais hésitation, aucun remord à le tuer si c’est pour le bien de la Légion, de l’Imperium, de l’Empereur.
- Non Maître Angron crièrent ensemble les World Eaters même si la 8ème Compagnie d’Assaut resta un court instant stupéfait à ce qui venait d’arriver à son Capitaine mais réagit comme les autres Compagnies.
- Très sage décision, sinon ma Garde d’Honneur vous aurait tous tuer pour rébellion contre une Légion Astartes. Mettons nous à l’œuvre pour que nous ressemblons un peu plus à ce que veut l’Empereur, plus de massacres de populations que ceux qui se sont détournés de la lumière de l’Empereur.
- Oui Maître, au nom de l’Empereur s’égosillèrent les Marines réchauffés après les paroles de leur Primarque malgré la présence du corps de Kharn déjà refroidi.
- qu’on s’occupe de son corps et qu’on le brûle, qu’on ne lui prenne pas ses glandes propénoïques , elles doivent être perverties par le Chaos.
- bien Maître Angron.

Des Apothicaires accoururent vers la victime d’Angron le mirent sur le dos, y mirent sa hache sur son torse, ses mains jointes sur le manche de celle-ci, ils hésitèrent à lui fermer les yeux, tellement ils étaient plein de haine et injectés de sang, Angron s’approcha d’eux.

- Que se passe-t-il ?
- Rien Maître Angron, ce sont ses yeux.
- Qu’ont-t-ils donc pour faire peur à mes Apothicaires puisqu’ils est décédé ?
- De la haine Maître.
- Ce n’est rien, je vais les fermer moi-même s’il le faut.




Angron tendit sa main libre du visage de Kharn mais à ce moment là, sa hache se dirigea droit vers la tête du Primarque avant d’être stopper net par une épée étincelante.

- Tu ne tueras plus jamais Kharn le félon, surtout pas ce Primarque fils de l’Empereur cita une voix dans le crâne de Kharn.
- Qui est cette voix ? Vociféra Kharn.
- Encore vivant après ce que je t’ai fais, le Chaos s’est vraiment approprié ton corps, meurs une deuxième fois et autant qu’il faudra pour que tu disparaisses à jamais de ma vue.
- Non, mon Primarque je ne mourrais plus jamais, l’Empereur est avec moi, j’entends sa voix dans ma tête
- je ne te crois Kharn, cria Angron en saisissant son épée et faisant partir celle-ci une fois de plus vers le cou guéris miraculeusement de son adversaire qui eut le temps de s’opposer à lui en se relevant rapidement, les deux ennemis se tenaient de nouveau face à face.
- les Dieux du Chaos te sont déjà bénéfiques à ce que je vois, mon coup était mortel pour n’importe quel Astartes.
- Ce n’est pas le Chaos mais l’Empereur lui-même qui m’a sauvé des abysses maugréa Kharn.
- Pas la peine de me raconter des inepties, je ne crois pas, l’Empereur ne peut ressusciter les gens, le Chaos oui.
- Alors quelle était cette voix dans ma tête pour me dire de ne pas vous tuer si ce n’est l’Empereur lui-même.
- Je n’en sais rien du tout mais tu n’es toi-même, le Chaos est à l’intérieur de toi, tu n’es plus qu’un démon, un hérétique aux yeux même de l’Empereur, la folie s’est emparée de toi Kharn, tu dois mourir une deuxième fois et plus encore pour rejoindre définitivement l’Oeil de la Terreur.
- Mais je suis toujours un World Eaters, votre Ecuyer.
- Non tu n’es plus rien pour moi, disparais une fois pour toute.

Et une unième fois Angron repartit à la charge, sa hache au clair pour trancher Kharn, celui-ci ne laissa pas faire, ses yeux devinrent livides, d’un blanc net, son corps ne lui obéissait plus et il s’acharna sur la hache d’Angron qui la tenait fermement des deux mains sans aucun soucis.

- tu continues à me résister, félon jusqu’à quand ?
- Jusqu’à ce que vous arrêtiez de me prendre pour un traître, le Chaos n’est pas en moi.
- Alors c’est quoi ces yeux blancs, ce regard de haine où on n’y voit que ma propre mort.
- Je ne peux m’expliquer, mon corps ne m’appartient plus, je n’en ai plus le contrôle, il ne me reste que mon âme, brisez mon corps, si cela vous chante mais mon âme vous hantera même dans vos nuits.
- C’est ce qu’on va voir, tu ne mérites que la mort de ton corps et ton âme, les deux ne seront plus que poussière brûlés par le feu sacrée que l’Empereur m’a fais don dans ma hache.
- Je ne mourrais pas de votre main.
- mais de la mienne.

Un épée luminescente transperça l’armure de Kharn de part en part sans qu’on sache d’où elle venait et se volatilisa comme elle était venue laissant Kharn coupé en deux au devant d’Angron sidéré par ce qui venait de se produire, ce coût-ci le traître ne bougea et ne parla plus, il était enfin mort, mais avant cela une lumière apparut au creux de sa blessure et envahit tout son corps pour faire disparaître tout le mal qui était encore en lui, laissant l’armure MK4 vide, plus rien ne restait de cet ancien guerrier brillant qu’avait été Kharn.

- Voilà ce qui arrive quand on défie un Primarque, un Fils de l ‘Empereur.
Tous les World Eaters reculèrent d’effroi devant le Primarque en colère, et se prosternèrent devant lui en récitant cette phrase:
- Vive Angron, notre Primarque vive l’Empereur, vive les nouveaux World Eaters pour l’Imperium.
Angron rangea pour de bon son épée et s’agenouilla à son tour et pria l’Empereur.
- Que ma nouvelle Légion vous plaise mon Empereur, que le Chaos disparaisse des esprits de mes fiers guerriers à jamais, nous te louons pour ce que tu as fais mon père.

Il resta ensuite un long moment dans cette position entouré de ses hommes avant de reprendre ses esprits et de mener ses Space Marines contre les renégats.

Ce coup-ci pas de massacres gratuits juste ce qu’il fallait pour vaincre cette révolte qui avait osé encourir la fureur d’une légion entière, elle voulait donc disparaître si vite, alors que son vœux soit exaucé, elle sera détruite corps et âme par les Space Marines d’Angron qui embrochera ses leaders du tranchant de son arme et en fera des exemples pour ceux qui tenteraient une nouvelle fois de délivrer le courroux des nouveaux World Eaters sous leur nouvelle appellation que leurs donnera l’Empereur avant de continuer pour de bon cette Grande Croisade contre le Chaos, contre le mal tentaculaire qui envenimait l’Imperium et la Galaxie toute entière, pour les faire finir pour toujours du monde réel et qu’ils ne reviennent plus jamais.

Il s’engagea donc hache au avant et fulgurant au poing dans le dédale des rues de cette Cité-Ruche bien décidé à en finir avec ces hérétiques qui bafouaient l’ordre impérial, il était parti avec sa Garde d’Honneur au grand complet ainsi que la 1ère Compagnie de Terminator. Tout ce qui avait de plus lourd pour débusquer ces rats, en avant d’eux, deux Escouades d’Assaut étaient en reconnaissance pour les diriger droit sur leurs repaire, le reste de la Légion était tenue en réserve, soit au repos, ou en diversion pour une attaque frontale histoire de divertir ces mécréants qui ne méritaient qu’une mort dès plus horrible et abjecte possible, par le feu des lance-flammes des Space Marines et non comme une boucherie comme ils le faisaient avant.

Malgré la grande envie de sang qui montait en lui, Angron resta maître de lui-même pour montrer à ses hommes qu’il savait se contrôler comme tout bon Primarque, commandant d’une Légion, instrument sans faille de l’Empereur pour noyer les ennemis de l’Imperium dans la confusion totale sans en mettre les planètes à feu et à sang dans d’inutiles génocides. Sa Légion ne s’engagera plus jamais sur ce chemin gorgé de morts atroces de cadavres sanguinolents, il se l’était promis pour lui et pour l’Empereur que ses hommes resteraient droits sans tomber dans les mauvais côtés qu’ils les mèneraient sans aucun doute vers une totale damnation et seraient excommuniés et reniés par tous leurs Frères Space Marines pour l’infini.




Les rebelles étaient pour le moment introuvables, et il n’avait aucunes nouvelles des Marines d’Assaut mais il ne s’en alarma pas, si ils ne les avaient pas trouvé, il les repèrera lui-même et les châtiera de sa hache comme le serment qu’il avait fais à ses hommes. Ces rues étaient immenses même pour un Space Marine de sa trempe, comme si cette Cité-Ruche avait été construite exprès pour piéger une Légion entière face à une armée de moindre importance, ce qui revenait à dire que ce peuple était dès lors jugé comme hérétique et qu’il fallait le passer au file de leurs armes, à coups de bolter mais il chassa cette idée de sa tête, il ne voulait surtout pas faire cela, sa Légion en avait assez fait antérieurement.

Il ne désirait en aucune façon renouveler ces holocaustes planétaires dont les World Eaters étaient devenus les experts parmi toutes les Légions Astartes. Il prendrait juste la tête des leaders de cette insurrection en ferait des bouc émissaires pour montrer que l’Empereur n’avait aucune pitié pour ceux et celles qui désobéissaient à ses ordres et ses lois. Sa Légion avait été envoyé délibérément par le Maître de Guerre Horus pour brandir l’inflexibilité et le pouvoir qu’avait l’Empereur contre de telles dissidences au sein de l’Imperium et qu’elles ne devraient plus avoir lieu, que ce tout petit monde devrait rentrer dans le rang sinon la pénitence se ferait avec les armes et serait sans état d’âme par son bras armé: l’Adeptus Astartes.

Voyant au loin un croisement entre des rues, il plaça ces hommes de telles sorte qu’ils couvrirent ce grand carrefour avec précision, c’était ici le meilleur endroit pour une embuscade, il ne voulait surtout pas se faire piéger comme nu rat au milieu de cette planète à moitié dévastée, il appela aussi des Thunderhawks en soutien au cas où il leurs arriveraient une mésaventure au centre de ce dédale qui se resserrait ici et là pour ne laisser qu’un seul homme passer pour mieux le coincer alors qu’un Space Marine ne pouvait le faire qu’à coup de bolt dans les murs des habitations devenues ruines, il se méfia donc de tout ce qu’il voyait et percevait de tous ces sens, cela ne présageait rien de bon.

Il devenait très prudent, ce qui n’était pas dans ses habitudes, avant il aurait fait foncer sa Légion sur les poings de cette Cité en y faisant plus q’un tas de ruines et de cendres avec du sang et des corps partout dans les rues, le fait qu’il ai changé de tactiques l’avait-il ramolli ? Quelle question, oh que non, il devait absolument rester dans le credo que l’Empereur avait ordonné à chacune de ses Légions et ne pas partir au-delà sous peine de sanctions qu’il avait déjà eu auparavant. Il se dirigea bien secondé par sa Garde d’Honneur toujours sur ses talons ainsi que les Thunderhawks qui guettaient chaque recoins de ruelles et ruelles pour y déceler du mouvement avec des détecteurs de chaleurs pour de pas avoir de mauvaises surprises.

Il avança en tête de son groupement, les Thunderhawks ne voyaient pas plus qu’eux. Arrivé à proximité du carrefour, il vit des traces de sang sur le sol et les murs mais pas de corps, bizarre, il laissa passer ses Terminators devant lui qui prirent aussitôt le contrôle de cet embranchement, il demanda à ses Apothicaires d’analyser tout ce sang pour savoir de qui il provenait, soit d’Humains ou de Surhumains ou encore de Xenos ou pire encore de démons. Sous bonne escorte, ceux-ci firent ces examens avec une précision chirurgicale avec tout leur matériel de haute technologie pour donner des résultats en quelques minutes seulement. Angron bouillait d’impatience de connaître les conclusions des Apothicaires afin de savoir si c’était le sang d’un de ses Marines.

Quand un des Apothicaires se releva, il alla à sa rencontre dés plus empressé quand il le vit marcher lentement vers lui, il comprit de suite que le sang qui inondait ce carrefour était d’un de ses Marines d’Assaut, le sang monta dans sa tête, et sa main se serra instinctivement sur le manche de sa hache.

- Alors !
- Mon Seigneur, c’est le sang de plusieurs Marines qui est ici.
- Quoi ! S’écria Angron.

La rage fila en lui à une vitesse ahurissante et il bondit droit devant, laissant sa furie embrasait tout son être et il fonça sans réfléchir, ses deux Escouades lui emboîtèrent le pas par réflexe.

Et un véritable bulldozer traversa et défonça les murs des habitations sans faire attention aux gens qui y vivaient, plus besoin d’être prudent, la colère avait maintenant sa place, Angron était devenu plus enragé que jamais, plus personne ne pouvait le retenir après ce qu’on avait fais à ses Marines, la seule solution était la destruction pure et simple de cette Cité-Ruche qui s’était rendue complice de meurtre de fils de l’Empereur, de ses World Eaters, il avait été que trop clément depuis qu’il était arrivé sur cette maudite planète, tout avait tourné de travers, la rébellion de Kharn , sa mort sa résurrection miraculeuse et sa deuxième mort encore plus étrange.

Rains toujours invisible voyant ce qu’il se passait, envoya des ondes psychiques vers cette petite armée, en se prenant une nouvelle fois pour l’Empereur pour les dissuader de démolir cette Ville, les plus faibles s’arrêtèrent en entendant la voix dans leurs têtes et se prosternant aux paroles que leur « Empereur » leur envoyait, d’autres continuèrent à tout saccager sur leur passage accompagnant leur Primarque dans son ire contre le massacre d’Astartes. Rains ne réussit pas à les faire changer d’avis, il décida donc une solution radicale, il bloqua leurs corps et les immobilisa seul Angron dans sa folie résista à cela, rien ne pouvait le stopper, il n’avait pas vu qu’il était tout seul à briser les fondations de cette Mégapole.

Il continuait à tout fracasser sans se soucier de ce qu’il l’entourait. Rains se sentit soudainement impuissant pour stopper Angron, était-il déjà passé aux mains du Chaos ? Lui qui s’était juré de ne pas y succomber, il était tombé droit dans le piège, il n’avait pas fallu grand-chose pour que le Chaos prenne son âme en main, mais Rains ne le laissera pas faire, il n’était pas venu pour cela mais pour qu’Angron reste loyaliste comme tous les Primarques. Il utilisa donc ses pouvoirs télépathiques et discerna un caillot dans la tête d’ Angron comme un début de gangrène qui sentait la mort, le sang, l’hérésie. Il lança donc une rafale psy d’une telle puissance que celle-ci élimina d’un coup cette saleté.

Angron en reçut le contrecoup et s’écroula par terre, face contre terre, il fut rejoint en un rien de temps par les Apothicaires qui tentèrent de le soigner du mieux possible et le reste de ses hommes qui étaient de se faite débloqués accoururent vers leur Primarque pour faire un périmètre de sécurité tout autour de lui, ils stabilisèrent son état, il n’avait heureusement rien de mal, mais un Thunderhawk par sûreté fut dépêché sur place, atterrit parmi les gravats qu’avais fait Angron et il le transporta jusqu’au Conqueror la Barge de Bataille, vaisseau amiral des World Eaters, le commandement fut légué au Capitaine Varren qui mit aussitôt la Cité-Ruche en black-out sous haute surveillance permanente de tous les World Eaters, la Garde d’Honneur du Primarque fut elle aussi rapatriée sur la Barge de Bataille afin de veiller sur leur Maître en soin à l’Apothecarion du Vaisseau Amiral. Il ne l’avaient vu dans une telle fureur même au plus fort des combats, ils se faisaient du soucis pour lui et restèrent à son chevet pendant de longues journées sans que celui-ci ne réveille mais il n’y avait rien d’alarmant, il se remettra vite sur pied pour les conduire à la victoire sur cette satanée planète qu’ils démoliraient briques par briques, à coup de bombes virales et autres missiles anti-planète mais ils reprirent leur calme que leurs institua Rains de l’endroit où il était, il épiait toujours ce que faisaient les World Eaters dans la capitale de ce monde pour éviter le moindre débordement de ces fous du combat rapproché sans leur chef pour les brider.

Le Capitaine Varren ne serait sûrement pas apte à cette haute tâche étant lui aussi à la limite de la rupture après ce qu’avaient osé faire ces brigands, il les aurait étripé, égorgé, mis en pièce et encastrés sur les devantures de son Rhino, il était passablement énervé et aurait bien voulu lâcher toute la Légion sur ces nuisibles qui s’embusquaient dans les recoins de cette trop gigantesque ville, il l’aurait bien rasée brique par brique pour retrouver ces scélérats mort dans les décombres mais il ne pouvait se permettre ce geste de pure schizophrène, il était un des plus proches de l’idéal de l’Empereur mais suivait à la lettre les ordre de son célèbre Primarque qui semblait être revenu lui aussi avant ce terrible assassinat.

Personne ne lui en demandait plus même les plus ancien de la Légion, tellement ils étaient abasourdis par ce qui était arrivé à leur Maître à tous, ils restèrent stoïques aux ordres de Varren et les exécutèrent sans se rebeller même ceux qui avaient les plus proches amis de feu Kharn et même si ils voulaient à tout pris attraper et étriper ces agents du Chaos. Ils n’eurent pas un seul mouvement zélé face au commandement juste du Capitaine Varren. Pour l’instant personne n’avait de nouvelles d’ Angron. Rien ne parvenait du Conqueror, soit personne n’osaient leurs dire qu’il était mort ou soit le Chaos leurs faisait un mauvais coup dont il était si friand en mettant en route une des terribles tempêtes Warp pour engloutir cette planète ou encore une grande incursion des démons du Chaos plus dur à combattre que de simples Humains.




Mais ils ne désespéraient en aucun cas de revoir leur Primarque bientôt rétabli pour continuer ce à quoi ils étaient entraînés à faire pour l’Empereur avec Angron à leur tête plus fort et plus déterminé que jamais pour montrer la lumière de l’Empereur. Ils restèrent patiemment en garde de cette planète aussi bien au sol que dans le ciel et dans l’espace, en attendant qu’ Angron reprenne le flambeau et qu’ils s’occupent de ces rebelles et qu’ils leurs fassent payer cher ce qu’ils avaient eu la témérité de faire. Ces Humains à la solde du Chaos étaient de plus en plus audacieux vis-à-vis des Space Marines sans craindre leurs courroux ils allaient tout droit au suicide collectif, c’était sûrement ce qu’ils voulaient pour être plus prés de leurs divinités du mal, quelle idiotie, mieux valait être auprès de l’Empereur qu’à côté de ce Chaos diabolique.

Alors que l’attente du réveil d’ Angron s ‘éternisait, la population devint nerveuse, elle en avait mare d’être sans cesse sous surveillance des World Eaters et semblait prête à prendre les armes pour faire déguerpir de leurs terres, quelqu'un devait être derrière toute ce profusion de menaces vis-à-vis des Space Marines, encore ce fichu Chaos, mais que cherchait il ici à part la destruction de ce monde par la guerre ? Il n’y avait autre chose. Le Capitaine Varren s’en doutait. Il était vraiment temps que le Primarque guérisse vite de sa blessure à la tête pour en finir avec ces rebelles avant que ce monde ne s’embrase au nom des divinités impies qui se cachaient derrière des Humains qui s’étaient fais bernés par de belles et douces paroles reniant leur foi envers l’Empereur.

Il les maudit tous autant qu’ils étaient et aurait bien voulu plonger son épée dans tous leurs corps pour qu’ils expient leurs pêchers, leur trahison envers l’Empereur de l’Humanité mais il ne pouvait pour l’instant rien faire, cela le démangeait il calma ses ardeurs en visitant les détachements des World Eaters qu’il avait mis en position et ressentit la même fureur chez ses hommes, ils étaient à deux doigts de craquer et de se lancer à corps perdu vers ces hérétiques pour leurs faire sauter leurs têtes mais voyant leur Capitaine passait parmi eux, ils rangèrent leurs rages au fond de leurs cerveaux et s’occupèrent à astiquer leurs armures, leurs armes et à s ’entraîner au corps à corps, d’autres continuèrent leurs rondes dans la Cité-Ruche en grande escorte, en rendant compte des choses suspectes q’ils voyaient et entendaient, Varren avait aussi envoyé des espions dans les bas-fonds de ce coupe-gorge qu’était devenue cette grande ville, à chaque coins de rues, des hommes, des femmes et enfants gisaient dans leurs sangs, leurs tripes et boyaux pour avoir tenu tête à ces fossoyeurs et être restés au côté de l’Empereur, ce n’étaient que des lâches à s’en prendre à des innocents, qu’ils viennent face à face avec les World Eaters et on verrait qui aurait le dessus, surtout pas ces hordes impies du Chaos mais le marteau de l’Empereur: les Space Marines. Ils n’en feraient qu’une bouchée et ils élimineraient de la surface de la planète pour toujours, personne n’avait le droit de défier ouvertement la toute puissance de l’Empereur surtout pas ce Chaos anarchique.

Il y avait bien la Garde Impériale pour faire leur travail mais Varren n’avait pas confiance en elle, elle pouvait être corrompue par le Chaos vu tout le temps où elle stationnait sur cette planète, et la plupart des soldats qui la composent en étaient originaires, donc rien de plus aisé de les soudoyer de n’importe quelle sorte, par l’argent ou par des promesses de monter en grade faites par les agents chaotiques. Tout comme Angron, lui non plus n’accordait du crédit aux impériaux bien que la Garde Impériale soit l’enclume sur laquelle le marteau: les Space Marines, frappait dessus pour détruire tout ennemis de l’Imperium quelque il fut. Mais ici la confiance n’était pas de mise mais plutôt la méfiance était de rigueur surtout après ces derniers événement orchestrés de maître par le Chaos.

Et cela Varren ne pouvait se payer le luxe d’une telle désobéissance envers son Primarque. Il se tenait strictement aux ordres d’ Angron et n’en démordait pas. Mais il était si impatient que son Maître se remette sur pied, il ne savait combien de temps, il retiendrait les World Eaters avant que ceux-ci ne craquent et ne deviennent des bêtes assoiffées de vengeance et là il ne pourrait plus rien faire pour sauvegarder la Cité Impériale de l’ire de ses hommes. Il pria l’Empereur une minute pour qu’il entende son appel à l’aide. Il était sûr qu’il l’entendrai même aussi loin qu’il était. Il écoutait toujours ses fils même aussi éloignés qu’ils fussent pour pouvoir les aider dans leurs moments de doute.
Après quelques jours dans un semblant coma provoqué par ce caillot, Angron se réveilla tout engourdis mais reprit vite ses esprits en arrachant tous les files accrochés à son corps contre l’avis des Apothicaires.

- Donnez moi mon armure, je veux que les 1ère et 2ème Compagnies soient prêtes à marcher contre ces rats.
- Elles sont prêtes et n’attendent que vous pour partir au combat répondit Varren.
- Heureuse nouvelle, qu’on prépare mon Thunderhawk et que mon Escouade y soit déjà dedans au pied de guerre, le temps joue contre nous, on en a trop gaspillé.
- Cela sera fait selon vos ordres, acquiesça son Champion Porte-Étendard;
- Varren, a-t-on eu des nouvelles de nos espions ?
- Oui mon Primarque,il semblerait que les hérétiques se cacheraient au fin fond de la Cité-Ruche.
- qu’ils mettent en place une balise de téléportation à cet endroit, j’irais beaucoup plus vite comme cela, les deux Compagnies me rejoindront par Thunderhawks, Land Raider et Rhino, mettez deux Dreadnought en soutien au cas où on tomberait sur des abominations du Chaos.
- A vos ordres Maître, je le transmets de suite à nos espions, les 1ère et 2ème Compagnies sont déjà en en train d’embarquer pour vous rejoindre au repaire des agents du Chaos.
- A tout de suite dès que la balise sera alimentée. Il coupa la communication avec son Capitaine. Alors elle vient cette armure.
- Oui au grand Primarque.

Sur le Conqueror on s’affairait pour bien agencer l’énorme armure d’ Angron, son Escouade attendait déjà son arrivée au téléporteur, ils étaient fin préparés à combattre avec leur Primarque enfin de nouveau à leur commandement, et au sol c’était aussi l’effervescence, les deux Compagnies au complet se massaient dans tous les véhicules sous la férule du Capitaine Varren, plus besoin de ruminer place à l’action pure, ce qu’aimaient tout Space Marines. La balise n’était toujours pas activée, il ne manquait que cela pour que tout fut parfait pour un assaut en règle, Angron avait son armure, ses armes, il tournaient en rond dans la salle de téléportation comme un lion en cage, le Chaos ne l’aura pas deux fois de suite, il ne succombera pas à ses vices.

Il freina la colère qui couvait en lui, cela l’avait déjà aveuglé une première fois et l’avait terrassé, surtout rester lucide avant, pendant et après le combat, et ne pas être tenter de tout détruire, il voulait un nouveau visage pour sa Légion, et lui avait monté le plus mauvais qu’il fut, qu’en aurait pensé l’Empereur de l’avoir vu dans cet état proche du Chaos, il l’aurait sûrement sermonné une fois de plus et cela il ne pouvait le supporter; il réfléchit donc à ce qu’il allait faire avec sa nouvelle Légion, quelle doctrine utilisée pour ne pas froisser l’Empereur un fois de trop ? Dure question, une chose était certaine plus de génocides à grande échelle de la part de sa Légion, il ne lui pardonnerait pas sa mauvaise conduite et elle en ferait les frais.

Elle disparaîtrait des tablettes de l’Empereur en tant que 12ème Légion Astartes. Il se le jurerait. Un alarme le tira de ces rêveries , la balise était en fonctionnement, pas une seconde à perdre, Angron appuya sur une touche pour actionner le téléporteur qu’il les enverrait en quelques minutes en pleine Cité-Ruche à proximité de la cachette des Brigands à la solde du Chaos, après avoir vérifier que la téléportation ne les enverrait pas dans un mur sinon c’était une mort assurée et il ne voulait surtout pas succomber bêtement dans du béton armé mais mettre une vraie raclée à ces énergumènes qui se croyaient assez forts pour affronter les Anges de la Mort en combat singulier, c’étaient de vrais kamikazes, prêt à tout pour le Chaos.

Après les calculs faits par les serviteurs du Conqueror, le téléporteur dans de multitudes d’arcs électrique envoya Angron et son Escouade droit sur l’emplacement des hérétiques alors que sur la planète, le groupe du Capitaine Varren fonça droit dessus à grande vitesse, Varren avait chaussé des Réacteurs Dorsaux tout comme son Escouade Terminator, fait rarissime au sein des Légions Astartes, une Compagnie entière de Terminator avait enchâssé des Réacteurs Dorsaux, mais il le fallait pour réussir leur effet de surprise en même temps que le Primarque pour le soutenir efficacement, la 2ème Compagnie avait pris place dans les Land Raider et Rhino en roulant à toute vitesse vers le repaire dans un même élan.

Tout était réunis pour que l’assaut se passe bien, Angron fit attention à l’imprévu car on ne savait jamais avec le Chaos, vu tout le sang qu’avait laissé l’Escouade d’assaut et qu’elle n’a pu transmettre de messages d’alerte à lui-même ou à leur Capitaines, c’est qu’il devait y avoir des démons voir même un Prince-Démon sur cette planète, donc elle devait être d’une grande importance pour le Chaos pour dépêcher de tels personnages, et qui se préparait à une grande opération, Angron et ses World Eaters s’en occuperaient, le Chaos n’aura pas ce monde tant qu’il aura un brin d’oxygène dans ses poumons, de même que ses Marines. Il fit donc équiper son Escouade de Lance-Flammes, Lance-Missiles, Fuseurs, de Fulgurant, de Griffes Eclairs, d’Epée Tronçonneuse et de Bouclier Tempête.

Lui-même s’équipa à fond avec ce qui était le mieux pour vaincre un Prince-Démon car il ne laisserait personne combattre cette terrifiante créature, il n’y avait qu’un Primarque pour faire cela. Même si il savait que ses hommes étaient d’une grande bravoure, ils ne pourraient sortir vainqueurs contre une telle abomination. Il serait seul face à cette engeance du Chaos et la renverrait dans l’Oeil de la Terreur malus militari, il en était capable car le Chaos n’a plus de prise sur lui, il en était guéri depuis son combat contre la mort, il lutterait même en enfer s’il le fallait mais il l’expédierait au plus loin dans ce lieu chaotique. Il ne pouvait pas perdre après ce qu’il venait de traverser comme épreuve, son âme s’était renforcée, il n’aurait plus jamais de faiblesse.

Il lança une dernière prière avant d’arriver sur place pour renforcer la détermination chez ses guerriers pour contrer les phrases que pourraient lancer des Psyckers renégats au cas où il y en aurait, il devait tout prévoir même le pire avec le Chaos qui était le spécialiste de la fourberie, il était rare qu’il combattent les Space Marines de front alors il l’attaquerait soit par derrière, soit en embuscade ou par l’intermédiaire de Psyckers pour détourner les Astartes de leur but initial et de les retourner face à leurs Frères de Bataille comme cela il évitait de se salir les mains directement. Angron se doutait un peu de ce qu’il se trouvait dans les bas-fonds de cette Cité-Ruche, il était absolument prêt à tout incursion de créatures démoniaques et les exterminerait avec toute la hargne qu’il avait en lui.

Au moment de se matérialiser au niveau de la balise déposée par les espions surpayés aux frais des Space Marines, Angron entendit le son distinctif des Thunderhawks arrivant sur la zone aux dessus d’eux pour larguer la 1ère Compagnie de Varren. Pour l’instant le plan se déroulait comme prévu, rien ne sentait pas faux, pas un anicroche. Ils se regroupèrent autour de lui et partirent se positionner prés d’une porte de hangar fermée puis attendirent le top d’ Angron pour entrer, ils seraient le fer de lance de cette opération avant que les Terminators n’arrivent à destination. Dans son casque, il entendit le top au largage des Space Marines en Réacteurs Dorsaux, il ne leurs faudrait que quelques minutes pour se poser au niveau des zones prédéfinies par l’assaut, en étant réparties en Escouade de dix hommes.

Les Thunderhawks repartirent vers leurs lieux d’embarquement sans passer au dessus de tous ces hangars, sinon ils auraient donné la puce à l’oreille aux hérétiques enfermés dans leurs taudis, qui se seraient méfiaient de se qui se passer dehors et seraient sur le qui-vive, prêts à les recevoir comme il se fallait. Angron mit son détecteur de source de chaleur en action pour distinguer combien ils étaient, comment ils étaient armés dans le premier hangar qui subirait sa frappe, il en vit une dizaine d’ Humains et une chose plus grosse qui semblerait être soit un chien du Chaos soit une des multiples créatures du Warp, il ne put le voir assez pour le juger mais en avertit son Escouade ainsi que celles de la 1ère Compagnie pour ne pas avoir de sir prise en chuchotant dans son micro:

- Le Chaos est là, dans ces hangars. Attention, soyez sur vos gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corax
Citoyen
avatar

Messages : 98

MessageSujet: Angron ( 2ème histoire sur les Primarques)   Sam 5 Jan - 15:23



Il répéta une seule fois, tous ses chefs d’Escouades l’avertirent qu’ils avaient bien reçu son message.
Varren reçut impeccablement le top de son chef et fit partir ses hommes dans le ciel sur pollué de la Cité-Ruche pour rejoindre Angron, c’était lui et son Escouade de Commandement qui sauteraient sur la position tenue pour le moment par la Garde d’Angron pour les soutenir car il savait que le Primarque ne passerait pas en second mais en tête car il le faisait à chaque fois, il ne laissait personne aller au combat avant lui si il était sur place, même si il s’était assagi ces jours-ci, il partit en tête et les World Eaters après; La 2ème Compagnie venait d’arriver à leurs points de premier soutient de deux forces armées, les Dreadnought plus lents, marchaient encore pour se mettre en position, ils serviraient d’artillerie lourde au cas où cela ne se passerait pas comme convenu.

Rains surveillait de prés ce qu’il se passait juste derrière le petit groupe d’ Angron et voyait très bien ce qui menaçait Angron, des immenses créatures étaient dans de très lourdes cages prêt à aller bondir sur tout ennemis du Chaos, en grognant de fureur d’être ainsi enfermées, elles tentaient de découper les barreaux de leurs griffes aiguisées comme des lames de rasoir en échouant à chaque fois, elles se calmèrent avec la voix d’un homme aussi grand qu’un Primarque, qui venait d’arriver dans ce premier hangar, avec une grande sérénité, c’était sûrement un Seigneur du Chaos, qui voulait certainement devenir un Prince-Démon le grade le plus haut après les quatre divinités.

- Du calme, mes braves bêtes, vous aurez bientôt l’occasion de déchiqueter cette maudite planète.

Rains se réservait le droit de combattre soit un de ces énormes créatures ou le Seigneurs du Chaos au cas où les Space Marines ou Angron seraient en grand danger face à de tels adversaires bien qu’ils ne doutaient point de leur légendaire bravoure au combat. Il se devait de protéger le Primarque pour réussir sa mission mais cela allait beaucoup plus loin, il était venu dans cette Galaxie pour y amener une grande paix. Ce serait un dur et difficile combat pire de ce qu’il avait connu avant, même Apocalypse et ses Acolytes étaient de petits joueurs à côté de ce qu’il voyait dans cet Univers-ci où le Chaos même était régis par quatre très puissantes divinités avides de pouvoir, de destruction, même si parfois ils luttaient les uns contre les autres pour la suprématie de l’Oeil de la Terreur et bientôt de l’Univers Matériel.

Il aurait tout aussi bien re-détruit l’Oeil de la Terreur mais cela n’aurait pas sauvé les Primarques pour autant, certains auraient mal tourné ayant le mal en eux comme Angron, Lorgar, Konrad Curze et Horus. Il aurait perdu un précieux temps même si il était en dehors des Galaxies, entre plusieurs dimension, et de surcroît trop d’énergie pour aider les fils de l’Empereur à contrer cette maladie infectieuse qui rongeait les âmes. Non ! Il avait bien fais de réagir comme décidé, il en était certain, il arriverait à tous les libérer d’une façon ou d’une autre même si il fallait prendre des risques dés plus calculés . Naturellement avec le tact dont il avait suffisamment le savoir faire.

Il y était arrivé avec Magnus et Angron, il n’y avait que sept autres à délivrer de l’emprise de ce maudit Chaos, ce qui n’était pas une mince affaire. Déjà il s’occuperait de faire venir Angron et les nouveaux World Eaters auprès de l’Empereur dans le futur, soit il les faisait disparaître de ce présent là, soit il les emmènerait auprès d’ Horus ou d’autres Primarques qui changeraient d’avis sur les intentions d’ Horus envers l’Empereur. Il préfèrera ut la seconde solution économe en énergie bien que très ou trop osée pour les hommes d’ Angron, il devrait être très persuasif ce qui n’était pas sa qualité première mais il aurait un bon coup de main de Rains pour changer les choses dans l’Imperium et effacerait l’Hérésie d’Horus de la chronologie impériale.

Mais pour l’instant, il avait en partie sauvegardé l’être qu’était Angron, il ne lui suffisait plus qu’à le tirer de ce guêpier dans lequel il allait droit dedans, même si il n’avait jamais bataillé contre ces monstres qu’il voyait facilement de ses yeux sans la technique très élaborée du casque d’ Angron, son épée magique l’y aiderait de toute sa puissance vu comme elle brillait d’un bleu lumineux, signe que le Chaos dans toute sa splendeur était présent en ces lieux, faisait grogner plus fort encore ces bestioles de douleur à l’intérieur de leurs cages, leurs âmes étaient torturées par les ondes surnaturelles de l’arme mystique qu’était Excalibur et qui les envoyait tout doucement mais sûrement vers les abîmes du monde des ténèbres et ne reviendraient plus jamais arpenter cette Galaxie.

Angron reprit les choses en main après ses instructions et donna le feu vert de l’opération en déclenchant son épée énergétique et tranchant sur un côté de la lame, et en sachant la 1ère Compagnie très proche de ses lieux d’atterrissage il défonça la porte du hangar d’un coup d’épaule et alla percuter un des hérétiques de tout son élan, celui-ci alla bousculer ses camarades à grande vitesse, ceux-ci pris par surprise, tomèrent tous à terre sans avoir eu le temps de savoir ce qu’il se tramait, le reste de l’Escouade du Primarque rentra à sa suite en tirant sur tout ce qu’il bougeait, seuls les créatures difformes ressemblant à des loups engoncés dans des corps de lions ou autres fauves et le Seigneur du Chaos évitèrent ces déflagrations, les autres furent déchiquetés par les bolts des Astartes.

Mais les créatures ne purent sortir de leurs prisons même si le Hérault du Chaos leurs avait ouvert la porte, elles disparurent soudainement de la vue de tout le monde.

- Mais que ce passe-t-il ici maugréa-t-il ?
- Le Chaos ne vous fait plus confiance cria Angron dans un éclat de rire. Je me présente Angron Fils et Primarque de l’Empereur de l’Humanité et je vais vous faire la peau continua-t-il sur sa lancée.
- Vous ne pouvez rien contre moi-même si vous êtes un Primarque, même sans le Chaos à mes côtés, je vous découperais en deux de mes griffes car le Chaos est en moi, toute sa puissance coule dans mes veines, vous n’êtes pas de taille face à moi.
- Vous ne me connaissez pas bien, je vais au bout de ce que j’entreprends , même si je meurs, vous mourrez avec moi, nous irons ensemble dans le Warp pour ne plus revenir ici, j’en fais le serment sur l’Empereur.
- Votre Empereur n’est rien à côté de moi, ni vous aussi, vous n’êtes que des jouets face au grand Chaos, il s’amuse avec vous en vous faisant miroiter de beaux rêves de gloire mais c’est le cœur du Chaos lui-même que vous rejoindrez, m^me si je disparais de ce monde, ma mission sera réussie, et le Warp s’ouvrira dans un tempête pour envoyer une armée entières de créatures que vous avez vu ici, elles se déverseront ici avec d’autres monstruosités pour annihiler ce monde et tout votre chère Imperium ne sera plus que ruines après leur passage et ses habitant loueront le Chaos pour qu’il arrête ce désastre et deviendront des Adeptes Chaotiques.
- Alors il va vous falloir nous passer sur le corps pour cela, toute une Légion de Space Marine vous tombera dessus avant que vous n’ayez bougé vos molosses coupa Angron avec défi.
- Ah, ah, ah, vous êtes bien présomptueux Primarque, vos soi-disant Marines sont certainement à cette heure-ci de nouvelles recrues pour mes Dieux, dans leurs têtes, ils ont déjà fais allégeance au Chaos Universelle et vous ne l’avez pas vu.
- C’est faux, c’est impossible aucun Astartes ne pourrait vous rejoindre, ils sont protégés par l’énergie que l’Empereur leur envoie tout comme moi, vous mentez comme un vrai suppôt du Chaos, cela ne marchera pas sur moi ou mes hommes car nous avons foi en l’Empereur hurla Angron.
- Croyez qui vous voulez miaula le Seigneur du Chaos mais cela est vrai, le Chaos grignotent leurs âmes tout doucement sans qu’ils le sentent et cela se ressent dans leurs gestes, leurs paroles, leurs esprits et bientôt ils ne seront plus que de vaillants guerriers mais des êtres torturés dévoués corps et âmes au Chaos déchaîna-il

En envoyant une décharge électrique sur Angron qui l’intercepta difficilement de sa hache qui lui brûla les mains tellement elle était surchauffée par l’énergie démoniaque de ce sorcier chaotique, il dut lâcher son arme avant voir disparaître ses membres postérieurs. Un de ces gardes lui lança son Marteau Tonnerre qu’il capta d’une main.

- Ce n’est rien du tout ce que vous avez fais là, vous n’avez pas autre chose de plus fort, défia Angron.
- Vous avez aimez cela, pas votre hache en tout cas, elle ne vous servira plus tout comme marteau contre ma toute puissance chaotique, et oui bien sûr que j’ai autre de plus démoniaque dit il en cherchant quelque chose dans son dos qui semblait être une immense hache à double tranchant plus énorme encore que le Primarque lui-même. Voici une hache démoniaque la plus puissante des armes que les Dieux m’ont accordé, personne n’a encore réussit à la briser et ce n’est pas un gringalet comme vous qui lui fera la moindre égratignure surtout avec ce que vous avez dans vos mains.
- Vous avez voir que même cette arme vous enverra tout droit en Enfer lança Angron en bondissant droit sur le Seigneur avec son Marteau Tonnerre au dessus de lui, celui-ci ne bougea pas et sa hache coupa net le marteau en deux parties égales et fracassant le casque d’Angron que celui-ci enleva de sa tête d’un geste de rage et lança à la figure du démon qui l’esquiva à peine que l’objet se dissipa en grain de poussière devant lui.
- C’est tout ce que vous savez faire, vous êtes trop faible pour me vaincre ria-t-il.
- Lui, oui il l’est, mais pas moi parla une voix forte derrière Angron, je vous battrais à pleine couture en envoyant votre tête à vos Dieux en signe de votre inévitable défaite, vous serez humilié devant eux pour l’éternité.
- A qui ai-je affaire ? Qui fait le lâche en restant invisible, il n’y a que les peureux qui se cachent.
- Oh mais je n’ai pas peur de vous au contraire, se serait trop simple de vous envoyer vers vos Dieux et mieux encore d’y rester pour toujours, je n’ai pas besoin de mon épée, juste de mon esprit pour cela, c’est trop facile surtout avec le Chaos, vous êtes si prévisible même dans le futur.
- Alors venez donc vous battre si vous trouvez que je suis un adversaire de peu d’intérêt.
- Je n’ai vraiment pas envie de souiller mon ou mes armes de votre sang car vous êtes déjà mort et enterré avant d’avoir pu essayer de me toucher.
- Comment osez vous me traiter de la sorte et puis je suis toujours là.
- Plus pour très longtemps, je compte jusqu’à dix et vous vous éclipserez sans jamais revenir dans l’Univers Matériel, vous ne serez plus que le laquais de vos sois disant Dieux qui ne sont rien pour moi que des marionnettes que je peux manipuler à ma guise, démonstration.
Rains devint visible à tous mais pas où était sa voix mais derrière le démon, celui-ci se retourna et tenta de le toucher sans y parvenir, pas le moindre de ses muscles de son corps ne bougea à part ceux de sa mâchoire et son cœur.
- Alors cela vous fait quel effet?
- Soyez maudit.
- Dommage pour vous, je ne peux l’être car mon cœur et mon âme ne peut être corrompu par n’importe quels sorts même les plus protidique que cette Galaxie puisse porter, tenez un de vos bras disparaît avec votre insignifiante hache.
- Oh mais que m’avez-vous fais, vous êtes un pleutre, vous ne vous vous battez pas avec dignité mais comme le pire des démons.
- Merci de ce compliment mais je vous l’ai déjà, cela ne sert à rien que j’utilise la manière forte vu que vous ne faites plus parti d’aucune dimension et personne ne pourrait vous aider même la plus forte de vos divinité, en revoir ou plutôt adieu.
Et dans un hurlement de rage, le Seigneur du Chaos s’évanouit de la surface de cette planète.
- Voilà il ne vous causera plus aucun problème.
Toute l’Escouade et Angron restèrent médusés par ce qu’ils venaient de se passer, entendirent des tirs de Bolter devant et virent les Terminators de Varren défoncer les portes arrières du hangar et commencèrent à tirer sur Rains qui leva une main vers eux et retint le temps tous les Astartes sauf pour Angron.
- Oui on me le dit parfois mais je suis ici pour vous sauver du Chaos qui essaie par tous le subterfuges possible vous mener à leur cause, ce qu’il n’arrivera jamais.
- Comment ça ?
- Depuis que vous êtes tout jeune même à l’état d’embryon, les Dieux du Chaos principalement Khorne s’intéressent à vous et vos Frères et les embobinent dans leurs mensonges pour les retourner contre l’Empereur de l’Humanité et ils ne sont pas loin de réaliser leur projet de longue haleine mais cela n’arrivera pas tant que je serais là.
- Rien que cela, c’est pour ça que mes hommes commencèrent à se mutiner contre moi.
- Exactement et Kharn en tête, il s’était laissé berner par toutes leurs promesses qui ne valent rien, et ils avaient une combine pour vous destabiliser un peu, le fait d’avoir tuer certains World Eaters vous rendrait fou furieux, incontrôlable, ils avaient presque réussi ce pari, heureusement je vous ai arrêté à temps pour que vous ne plongiez pas dans le Chaos comme vos propres Frères sont sur le point de le faire pour leur gloire personnelle et de se séparer définitivement de l’Empereur.
- Je vous dois un fière chandelle, mais vu que vous savez plein de chose sur le futur, Est-ce que tous mes Frères vont succomber à l’attrait du Chaos ?
- Non pas tous, seulement huit dont Horus en tête.
- Non, je ne vous crois pas, pas Horus !
- Malheureusement si grâce au Premier Chapelain Erebus des Word Bearers.
- Ce scélérat, je l’égorgerais de mes propres mains.
- Ne vous inquiétez pas, il aura son compte le moment venu.
- Bien, j’en serais celui qui s’en occupera.
- Oui,j’en suis certain, mais j’ai une mission pour vous avant cela
- Mais n’êtes pas l’Empereur, je n’ai pas à vous obéir.
- C’est vrai mais il en va la vie de milliards de personnes et même celle de l’Empereur qui ne tient pas à grand-chose tant que les huit Primarques restent encore à sa lumière.
- d’accord, d’accord, quelle est donc cette mission qui est pour sauver l’Empereur et l’Imperium ?
- Il s’agit de remettre vos Frères dont vous êtes le plus proche sur le droit chemin.
- En les tuant ? Car je vois pas comment je pourrait faire autrement.
- Non, avec votre éloquence, votre cœur.
- Mais je ne suis pas né pour cela, je suis là pour défendre l’Imperium contre le Chaos et les autres civilisations qui ne veulent pas des idées de l’Empereur, pas pour palabrer pendant des heures pour rien.
- Vous pouvez le faire, j’en suis convaincu, et si cela n’est pas très concluant, je serais toujours à vos côtés pour changer les choses si cela est possible.
- C’est une des plus dure missions qu’on me donne car conquérir des planètes, des systèmes, c’est trop simple à côté de ce que vous me demandez de faire. Je commence par qui , Horus lui-même ?
- Pas encore le premier qui plongera en plein Chaos, c’est Lorgar.
- Cela ne m’aurait pas étonné vu le fanatisme qu’il entretient pour l’Empereur, il fallait bien que ce fanatisme délirant se retourne contre lui un jour ou l’autre.
- C’est bientôt le cas.
- Et comment va-t-il être enrôler par le Chaos ?
- Avec les maudits conseils de son ami le plus proche Kor Phaeron.
- Oui, cela ne pouvait être que lui vu l’influence qu’il a sur mon frère et lui au moins a toute l’éloquence, le charisme et la grande parole, je vais galérer pour faire changer d’avis Lorgar.
- je m’occuperais de Kor Phaeron pendant que vous parlerez avec Lorgar, ce sera plus facile comme cela.
- D’accord, allons le voir mais je ne sais pas où il est exactement avec sa Légion, certainement en train de prêcher, de construire des monuments à la gloire de l’Empereur.
- Je sais où il se trouve tout comme vous et vos autres frères.
- Même dans tout l’Imperium ?
- Oui, j’ai un sens inné pour détecter toutes formes de vies.
- Prodigieux, comment un homme a pu passé inaperçu pendant aussi longtemps face à l’Inquisition qui vous aurait jeté dans un de leurs Vaisseaux Noirs.
- Je ne suis là que depuis quelques jours et même s’il me trouverait, il n’arriverait jamais à m’attraper.
- que vous dites.
- C’est la vérité, j’ai même été voir l’Empereur lui-même dans son Palais.
- J’ai du mal à vous croire mais si vous le dites, je ne peux que m’incliner face à vous.
- N’en faites rien, allons y, nous n’avons pas l’éternité devant nous, je vais tous vous téléporter aussi proche que possible de la planète où serait Lorgar et les Word Bearers.
- Vous pouvez faire cela, c’est plus fort encore que ce que mes Terminators et moi pouvons faire quand on se rend par téléportation du Conqueror au sol d’une Planète.
- Oui j’ai aussi ce don et bien d’autres dont vous ne soupçonnez l’existence.
- J’en ai eu un avant-goût face à ce Seigneur du Chaos.
- Exactement et vous en verrez d’autres mais dépêchons nous, regroupez vos Marines au sol, nous irons directement dans tous vos vaisseaux et partirons de suite dans une dimension parallèle à la vôtre où le temps passe beaucoup moins vite qu’ici, cela nous permettra d’arriver avant que Lorgar et ses guerriers ne tombent sous le charme démoniaque du Chaos.
- Nous vous suivons dans cette quête anti-Chaos, nous sommes suffisamment armés pour le vaincre, il n’aura pas mes frères par toutes les ruses qu’il trouvera, jamais, tant que je vivrais.
- J’aime votre sens de l’honneur, quand je suis venu ici, je pensais tomber sur un rustre, je me suis gravement trompé, j’ai rencontré un homme digne héritier de l’Empereur.
- Merci de ce compliment, cela me va droit à mes deux cœurs.
- C’est la vérité, les Primarques que j’ai rencontré sont comme vous, tout comme l’Empereur, cela me délierait de devoir tuer parce q’ils sont partis du côté du Chaos, c’est aussi pour cela que je suis ici ainsi qu’une Flotte de combat de ma civilisation qui ressemble à si méprendre à la vôtre sauf qu’il n’y a pas de pauvreté, comme je vois ici même.
- Oui, c’est bien vrai mais mon rôle n’est pas de refaire des mondes comme celui-ci mais de remettre de l’ordre dans tout l’Imperium.
- J’ai bien compris cela, et ça m’attriste, j’espère qu’un jour, toute cette misère disparaîtra.
- Je l’espère aussi mais c’est pas prêt d’arriver.
- Vous avez raison, nous avons de longs combats à mener avant d’y arriver.
- Allons voir Lorgar avant que Kor Phaeron ne le corrompe pour de bon.
- Votre Légion est-t-elle prête pour ce voyage de logue haleine ?
- Toujours prête pour vaincre le Chaos.
- Bien, partons, cette planète n’est plus asservie au Chaos.
- C’est partis.
Rains fit transférer toute l’armée d’ Angron dans la Flotte World Eaters et vint avec lui dans le Conqueror.
- Au moins avec vous, il n’y a pas de perte de temps.
- Oui le temps est notre ennemi à tous
- Sauf au Chaos, la plupart sont immortels.
- Oui, ce qui nous fait aller d’autant plus rapidement vers vos frères pour ne pas être soudoyés par ces divinités impies.
- Oui le temps joue contre nous même si nous vivons des siècles.
- c’est exact, bien je n’ai plus qu’à localiser le monde où est Lorgar et je pourrais tous nous téléporter à proximité de ce être trop prés afin de ne pas déclencher d’attaques envers votre Flotte, je sais que les Space Marines ont la gâchette sensible.
- Oui, c’est carrément vrai, mieux vaut être prudent, avant d’arriver dans le système où seraient les Word Bearers, je contacterais leur Commandant de la Flotte pour laisser passer et pouvoir voir enfin Lorgar.
- Bonne idée et si cela ne se passe pas convenablement, je m’occuperais de les interdire d’attaquer et vous pourrez vous rendre sans encombre sur le monde où serait Lorgar, je vous y rejoindrais incognito.
- Ça marche, nous ne tirons pas sur nos frères même si ils lancent des torpilles sur nous, comme cela ils se rendront compte de leur erreur en voyant ma Flotte se déplacer tranquillement vers eux vu comme elle est reconnaissable, cela ne devrait poser aucun problème.
- J’y compte bien, votre mission n’est pas de détruire une Flotte entière de Space Marines mais de garder votre frère de bon côté de la barrière.
- Oui, je ne pourrais me permettre de déclencher un conflit entre Frères de Bataille.
- Et pourtant dans le futur, Horus ne se gênera pas pour mettre les Astartes les uns contre les autres.
- Si vous le dites, je vous crois, cela me donne la rage de savoir maintenant vers où irait Horus rien que pour sa gloire personnelle, entièrement rongé par le Chaos, vivement qu’on arrête tout cela, je n’ai pas envie de m’en prendre physiquement à tous mes frères qui deviendraient hérétiques, je serais obligé de purifier leurs âmes à coups de Bolter où de mon épée tronçonneuse.
- Nous arrêterons ce qui vient de commencer, le Chaos n’auras plus jamais le dessus sur l’Imperium.

Rains s’arrêta de parler, son regard devint vague, ses mains se formèrent ne poings, Angron le laissa dans sa transe et alla à son poste de commandement.

- Préparez vous à un long voyage un peu spécial, que personne n’arme les vaisseaux, soyez seulement vigilant, on pourrait tomber sur des créatures du Chaos pendant le trajet.




Tout le monde se prépara fébrilement à cela sans sourciller, personne n’osa contredire Angron, même ceux qui avaient été proches de Kharn avant sa mort. Ce qui valait mieux pour tous les World Eaters, une guerre fratricide n’était pas la bienvenue vu ce qu ‘avait fais cet étrange homme avec d’immenses pouvoirs.

Angron se demanda quand même d’où venait cet individu et pourquoi les aidait-t-il ? Il ne pouvait le savoir qu’en lui posant des tonnes de questions, ce qui ne plairait pas à cette homme qui pourrait l’éliminer en un clin d’œil sans qu’il s’en rende compte comme les Chiens du Warp. C’était fou ce qu’il pouvait faire, alors ne pas le contrarier, il devait d’abord se fixer sur Lorgar avec tout son tact, sa maîtrise de lui-même car il ne sera pas aisé d’agir sur Lorgar même si il se doutait qu’il l’écouterait avant de prendre une décision lourde de conséquence pour tous les Primarques, l’Empereur et l’Imperium, il ne fallait donc pas prendre cette mission à la légère même si cela n’était pas une mission habituelle pour les Space Marines.

Lorgar se demanderais certainement pourquoi Angron et ses Marines avaient quitté leur objectif principal et il lui poserait des tonnes de questions sur ce qu’il faisait là et se douterait peut-être que se serait l’Empereur pour l’avoir sermonné plusieurs fois, lui ai envoyé les World Eaters pour le faire avancer plus vite dans sa croisade mais il serait au départ content de retrouver un de ses frères qu’il n’avait pas revu depuis fort longtemps et ils parleraient de leurs campagnes, de leurs croyances et prieraient ensemble pour l’Empereur, Angron aussi serait heureux de recroiser son frère sans oublier le pourquoi de sa venue et ferait tout pour ramener Lorgar et ses Word Bearers vers la lumière de l’Empereur pour ne pas qu’ils plongent dans le Chaos.

Rains aussitôt qu’il fut prêt, envoya des ondes sur toute la Flotte d’Angron et desserrant les mains et les joignit comme si il allait prier, les ondes se collèrent à tous les vaisseaux et scintillèrent brusquement, aveuglant un court instant les équipages qui se demandèrent ce qu’il se tramait dans l’espace. Les Compagnies à terre finirent de purifier la planète avant d’en disparaître subitement avant de rejoindre leurs vaisseaux de transport respectifs, Varren vint dont aux côtés d’ Angron:

- Que se passe-t-il ?
- Nous allons rendre une petite visite à Lorgar.
- Mais il est à l’autre bout de la Galaxie.
- C’est exact, mais il faut absolument que je lui parle, il en va la survie de l’Imperium.
- Cela sera fait selon vos ordres Maître.
- Bien, laissez moi seul à présent.
- Oui au grand Primarque.

Varren partit rejoindre sa Compagnie qui se mit en reconditionnent pour ce voyage et enleva son armure pour une toge couleur bleue et blanche de la Légion et il se mit en transe pour prier et se reposer suffisamment longtemps pour bien récupérer de cette trop longue campagne sur une planète qui n’en valait pas le coup mais qui avait décidé d’un nouvel avenir pour les World Eaters et il l’espérait dès plus florissant pour sauvegarder l’Imperium de toutes les menaces qui pèsent sur lui et aider l’Empereur à maintenir la cohésion ai sein des institutions impériales sur tant de mondes.

Après tout ce chambardement dans sa tête et dans la vie de sa Légion, Angron avait enfin du temps pour réfléchir à ce qui s’était avant et surtout à cet homme qui se croyait supérieur à l’Empereur. Il ne méritait pas de vivre pour surpasser l’Empereur lui-même donc c’était à lui de châtier cet Hérétique. Il se dirigea donc vers la salle où il avait laissé cet individu faire ces prodigieux gestes pour envoyer toute une force expéditionnaire d’un coin à l’autre de la Galaxie en un rien de temps même si il lui avait sauvé la vie plusieurs fois, il ne pouvait vivre plus longtemps en ce monde pour prendre le pouvoir à la place de l’Empereur, surtout pas lui, il ne pourrait suivre les ordres d’un tel homme ayant détrôné son Père.

Alors il prit une des armes d’un de ses Gardes d’Honneur siégeant devant la porte de cette pièce où logeait Rains, et entra doucement, le plus discrètement que pouvait faire un Marines, il se crispa un léger laps de temps avant de reprendre son pas lourd voyant Rains en tailleur face à lui sans défense, la confiance lui revint mais il serra quand même son arme en revoyant ce qu’il avait fais à ce seigneur du Chaos qui avait été bien médiocre face à cet être de chaire et de sang. il n’avait rien pu faire sinon disparaître pour très très longtemps dans l’Oeil de la Terreur, il resta quand même très prudent en sachant à qui il avait à faire, ça se trouve, il savait déjà qu’ Angron était menaçant.

- C’set exact, je sais que vous êtes dans la salle, une arme à la main pour en finir avec moi car je suis un trop grand rival pour votre Empereur, cela ferait longtemps que j’aurais usurpé son trône avec une facilité déconcertante mais je me manque bien d’avoir un empire à mes pieds, ce n’est pas mon rôle dans cette Galaxie comme dans une autre.
- C’set difficile à croire, ce que vous dites là, vous êtes hérétique, vous ne pouvez vivre ici, vous êtes une trop grande menace pour l’Imperium.
- Je le sais que trop bien mais ayez confiance en moi comme vous avez foi en l’Empereur, réfléchissez bien à ce geste que vous vous apprêtez à faire, je ne veux pas vous tuer ni l’Empereur lui-même, cela aurait été trop simple, je veux seulement la paix dans cet Univers comme dans les autres, je vous ai sauvé du Chaos qui a été à deux doigts de s’emparer de votre âme comme il essaie de le faire avec d’autres Primarques, les moins pures qu’il a sous la main, ceux qu’il peut facilement corrompre, je ne veux que votre bien à tous les Humains dont je fais partis.
- Quelque chose me dit que vous mentez, et c’est rare que je me trompe.
- Alors allez y frappez-moi, si vous trouvez cela juste, je ne vous toucherez pas, cela ne peut que vous faire du bien.

Angron lâcha son arme, mit un genou à terre et se frappa le poitrine du poing droit.

- Vous avez raison, je ne sais pas pourquoi je voulais vous frapper,je m’en excuse.
- Vous n’avez pas à le faire, je ne demande pas votre pardon, votre geste était vrai, vous êtes loyaliste à l’Empereur, plus encore que d’autres qui sont déjà en phase avec le Chaos, vous non, sinon je l’aurais senti et vous en aurais guéris.
- Bien comme vous voudrez, vous êtes vraiment un homme bon, je me suis trompé sur vous sur toute la ligne.
- Cela arrive à tout le monde de se tromper, rejoignons Lorgar pour l’empêcher de faire l’irréparable.
- Je vous suis.
- C’est parti, accrochez vous ça va secouer et pas besoin de vos réacteurs Warp, juste vos réacteurs normaux.
- d’accord.

Alors que Rains se reconcentrait, Angron remit l’arme à un de ses Gardes d’Honneur et s’assit confortablement et régla la pesanteur de son corps pour ne pas subir la téléportation de plein fouet et vit de petites pellicules se concentrer en Rains comme si il était le centre d’un soleil et s’échappaient en rayon. Il se demanda ce qu’il se passait mais comprit vite que tous ces rayons étaient le nombre de vaisseaux à transporter dans une autre dimension où ils iraient plus vite encore que dans le Warp, peut-être il ne seraient dérangés par d’immondes créatures qui y logent sans arrêt pour se nourrir des âmes des hommes.

Le début du voyage fut mouvementé mais au fur et à mesure que de l’énergie se dégageait de Rains. Tout se stabilisa et la route vers l’endroit où devait être Lorgar et les Word Bearers fut plus calme, personne et quelque chose ne vinrent les déranger. Ils n’étaient donc pas dans le Warp mais autre part où le Chaos ne pouvait s’immiscer pour les retarder dans leur quête anti-Hérésie d’Horus. Ce qui était un perpétuel miracle que d’éviter les dents acérées des Puissances de la Ruine. Sa récente envie de tuer ce gêneur était bien loin, il l’admirait presque pour ce qu’il faisait pour contrer le Chaos, pour aider l’Empereur et ses fils Primarques à ne pas rejoindre les rangs serrés de la mort personnifiée.

Mais il se ressassait le pourquoi de cette mission, de cette action digne des plus célèbres héros de l’Imperium, voulait-il simplement mettre le Chaos plus bas que terre ou avait il d’autres intentions plus obscures comme il lui avait dis juste avant le voyage vers Lorgar et ses Word Bearers ou pire encore il pouvait être le Maître du Chaos, bien au dessus des quatre Dieux sombres, il n’en savait rien, ne pouvait pas lire dans ses pensées comme Magnus. Il ne pouvait qu’utiliser son instinct de Primarque, de guerrier de l’Empereur pour découvrir ce que cachait cet inconnu, sans rien demander en échange.

Il arrêta de penser à cela et se concentra sur son prochain objectif: Lorgar, ce qui était digne de lui. Mais il n’aura pas besoin de ses muscles, de ses poings ni de sa hargne au combat pour vaincre son frère mais de sa profonde conviction, de sa foi en l’Empereur pour le garder du bon côté. Il devrait donc lui raconter ce qui s’était passé sur cette planète sans parler de Rains mais en parlant de ce qu’avait fais l’Empereur pour le sauver du Chaos et que même si il l’a plusieurs fois sommé de continuer sa campagne avec plus de rapidité, il l’aimait quand même et l’aiderait par la pensée dans toutes ses actions au plus dur de la bataille et plus encore. Il se devait d’être convaincant avec Lorgar sans cela, son frère irait droit vers le Chaos sans se retourner.

Et cela il n’y avait pas moyen qu’il l’abandonne pour qu’il plonge dans les abîmes, lui et les autres Frères qui choisiraient de trahir l’Empereur pour le Chaos Universel ou l’un des Dieux tutélaires. Il fera tout empêcher cela, on l’avait aidé, à lui maintenant de sauver tous ses Frères de ces horreurs qui ruinaient l’Imperium. C’était devenu son rôle premier avant de continuer la Grande Croisade au quelle l’avait convié l’Empereur quand il l’avait retrouvé et il lui avait offert sa Légion entière pour agrandir l’Imperium et faire avancer l’Humanité vers une paix universelle, vers un monde merveille et peut-être qu’à ce moment là.

Les Space Marines s’arrêteraient de combattre pour prendre des places de Gouverneurs ou de hauts responsables planétaires , politique ainsi les Primarques reviendraient à jamais sur Terra pour gouverner cet immense empire avec leur Père en haut de la hiérarchie. Mais pour l’instant c’était une utopie, c’était un doux rêve auquel ils prenaient tous part pour mieux faire vivre les hommes mais avant cela. Il y avait encore de durs combats à gagner face à une multitude d’adversaires et c’était le travail que devait faire les Space Marines pour empêcher ses monstres de détruire tout ce qu’ils avaient conquis à coups de Bolter, au prix d’énormes pertes, des Frères de Bataille étaient tombés pour que des Systèmes retrouvent la liberté et rejoignent l’Imperium pour enfin vivre tranquillement sans craindre de nouvelles attaques mais pour le moment, c’était bien loin.

Angron sentit soudainement son vaisseau accélérer alors que ses réacteurs restaient au point mort, juste pour stabiliser et vit des flash revenir sur Rains, le voyage sera encore plus rapide qu’avec les réacteurs Warp. C’était dingue ce que pouvait faire cet individu rien que pour cheminer dans l’espace à une vitesse ultrarapide, en passant par le Warp, ils auraient mis des jours pour aller jusqu’à Lorgar tandis que là cela mettrait que quelques heures, aucuns surhommes à sa connaissance ne pouvaient faire ce prodige, à son avis il avait encore d’autres pouvoirs plus ahurissant à utiliser, il verrait sûrement cela quand ils rencontreront Lorgar et les Word Bearers.

Ils arrivèrent en peu de temps à deux pas du système où logeaient les Word Bearers en train de combattre une horde d’ Orks affamés de destruction même si ils étaient très isolés par rapport à leurs cousins Orks. Ils ne recevraient donc pas de renfort, ce qui arrangeait Angron qui avait d’autres idées que de lutter contre ces teignes qu’étaient les Orks, il laisseraient donc les hommes de Lorgar s’en occuper alors que lui se concentrerait sur Lorgar lui-même et si besoin était il enverrait des renforts si les Word Bearers s’embourberait trop longtemps dans cette campagne qui semblait si simple à gagner pour des Space Marines face à de prévisibles Orks qui ne savaient faire la guerre que d’une seule façon.

Rains arrêta donc d’envoyer son énergie à la Flotte et apprit à Angron qu’ils étaient tout proches de Lorgar et qu’il devait se préparer à parler à son Frère le mieux possible pour ne pas qu’il se retourne contre lui au cas où le Chaos aurait pris possession de lui bien avant l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Angron ( 2ème histoire sur les Primarques)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Horus Heresy] Angron ( 2ème histoire sur les Primarques)
» [Horus Heresy] Lorgar (3ème Histoire sur les Primarques)
» [Compilation] L'Histoire des Primarques !!!!
» [Horus Heresy] Magnus (1er texte de ma grande histoire sur les Primarques )
» [Horus Heresy] Histoire collective des Primarques !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CITE RUCHE :: Astroport :: Romans/Nouvelles-
Sauter vers: