AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 [G.I.] Futharks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: [G.I.] Futharks   Dim 11 Sep - 20:50

GARDE FUTHARK:


  • Nom des régiments: communément désignés comme "Garde Futhark", parfois désignés par leur nom clanique
  • Monde d'origine: Àsgard (pré-fédération Futhark)
  • Fondation première fondation en M33(supposée)
  • Type de régiments: divers
  • Spécialités: divers
  • Particularités: certains régiments régulièrement réapprovisionnés sur monde d'origine, système clanique très présent
  • Forces: estimées à une centaines de régiments actifs


HISTOIRE:
La Garde Futhark est une des formations les plus anciennes de Mythos, et tout porte à croire que ses origines sont étrangère au secteur lui même. Les premières mentions des Futharks datent de M33, lorsqu'on parla des fameux Gardes au Trident qui se battirent pour libérer le secteur de la présence des Orks.
On sait selon le peu d'informations qui survécurent à ces temps reculés, que Yggdrasile fut libéré par les Futahrks seuls en un temps record, et qu'ils s'établirent peu à peu sur ses mondes dans le but de recruter des nouvelles troupes. La campagne de libération de Mythos ayant duré sur une longue période, il est plus que probable que les traditions des régiments présents et des autochtones se mêlèrent peu à peu.
Ce n'est que bien plus tard, en M35, que les archives gardèrent trace des premiers régiments certifiés de la Garde Futhark, à l'époque nommée Garde Àsgardienne, car Àsgard ayant été le seul monde alors complètement civilisé, les autres encore en proie à la sauvagerie et aux tribus primitives.
La Fédération Futhark, établie quelques siècles précédant M36, transforma la politique du système. De même, la Garde Futhark s'y calqua pour prendre la forme qu'on lui connaît aujourd'hui.
Vers la première moitié de M41, un nouveau changement s'opéra, les nouveaux régiments Futharks adoptant un équipement plus standardisé et en conformité avec les schémas cadiens alors très en vogue.

RECRUTEMENT/ENTRAINEMENT:
Recrutés sur chaque monde d'Yggdrasile et provenant des différents Clans d'Yggdrasile, les Gardes Futharks sont entraînés selon les traditions de leurs Clans respectifs, et suivent une formation militaire impériale standard.
Chaque régiment comprend des gardes d'un même Clan. Une fois fondé, son nom et numéro est gravé sur les Stèles des Braves, et il existera jusqu'à sa destruction complète ou son démantèlement.
Chaque régiment peut retourner sur son monde clanique pour regonfler ses rangs mais en règle général cela ne se fait qu'en de très rares occasions, les formations militaires habituées à guerroyer bien loin d'Yggdrasile. Au lieu de quoi seul un régiment pratiquement détruit est détaché de sa zone de combat, et, s'il en a la possibilité, regagnera Yggdrasile pour accueillir de nouveaux soldats, les survivants groupés dans des formations de vétérans ou mis à la retraite. Par respect d'une vieille tradition, les régiments entièrement détruit sans avoir pu regonfler ses rangs est rayé des registres, et son numéro ne sera pas réutilisé.
Chaque régiment est mixte, engageant femmes et hommes, ainsi que des abhumains. La seule contrainte est d'appartenir au même Clan. En de très rares occasions, des régiments furent levés en urgence en faisant fi des Clans, et seront par la suite dissolus si ils survivent à la campagne, ou éclatés pour que ses différents membres aillent rejoindre des régiments adéquats.
Les dîmes impériales en Yggdrasile varient mais la tradition militaire garde une cadence de fondation à raison d'un régiment par monde tous les quatre ans, chaque fondation validée et décidée par vote du haut conseil Futhark sur Àsgard. Généralement, chaque monde produira les mêmes formations, ayant un Clan prédominant, mais il arrive parfois que certains Clan, comme Ull ou Baldr puissent présenter suffisamment de recrues pour fournir un nouveau régiment.
A chaque cycle, les recrues sont rassemblées sur leur monde, et le régiment validé est consacré par ses pairs. Puis la nouvelle formation, sauf en cas de guerre immédiate, est envoyé durant un an s'entraîner sur les mondes sauvages de Ljösalfheim, plutôt aride, et Königsheim, plus glacial. Après cette période d'entrainement final, les recrues reçoivent le droit de porter le trident honorifique sur leurs uniformes et le régiment reçoit ses couleurs et son nom.
Un régiment en disgrâce aux yeux d'Yggdrasile, perd son honneur et le droit d'arborer le trident et son nom. Ses couleurs sont rituellement incendiées et son nom rayé des Stèles des Braves. Cela n'a bien sûr aucune incidence vis à vis du Munitorum, et le régiment continuera d'exister, mais dans le coeur des habitants d'Yggdrasile, il sera comme mort et oublié. De fait, les soldats du régiment disgracié ne pourront jamais revenir chez eux, et l'honneur étant hautement considéré, dépouilleront leurs couleurs et uniformes de toute trace de leurs origines, et souhaiterons toujours se précipiter dans des missions suicides. L'Histoire Futhark retient peu de cas du genre, mais telle chose s'est déjà produite. Parler de ces régiments aux Futharks, même des siècles après, est un terrible manque de respect.
Quant aux régiment levés en urgence sans pouvoir accomplir leur entraînement rituel, ils ne recevront pas de nom ni l'honneur d'arborer le trident, mais ses soldats seront révérés comme des héros et les survivants reçoivent le droit de porter le torque de bronze, un élément symbolique très important chez les Futharks, signe d'honneur et de sacrifice.
En terme de recrutement, chaque Clan devra fournir chaque année une portion de sa jeune population pour les former comme soldats. Tous les Futharks sont formés jeunes à l'art de la guerre, mais ici, les éléments les plus prometteurs sont concernés, qu'ils le veuillent ou non, et envoyés dans les campements des FDP tenus par leur Clan. Ils y sont durement entraîné, et peu à peu, les meilleurs d'entre eux sont envoyés vers le bastion clanique afin de regrouper un proto régiment. Tous les quatre ans, chaque monde élit son meilleur régiment à la suite d'une vague de festivités et de concours, et le Thìng, le haut conseil Futhark, décidera duquel ressortira vainqueur et recevra l'honneur d'être officiellement fondé. Les formations ayant échoué aux épreuves seront cantonnés sur place, entraînés et fourniront les FDP en main d'oeuvre, jusqu'à la prochaine fondation. Si ils subissent un échec aux épreuves suivantes, ils sont alors démantelés et leurs soldats retournés à la vie civile, couverts de honte. En quelques occasions, certains individus ayant fait preuve d'une exceptionnelle qualité sont autorisés à rejoindre le régiment vainqueur. Ils sont appelés les "smilga", les "coeurs honorables", et sont accueillis au sein du régiment fondé comme un des leurs.
En certaines occasions, un régiment meurtri et distant d'Yggdrasile recrutera selon les standards de la Garde Impériale sur un monde qui leur est étranger. Les recrues sont alors cantonnées dans des formations à part au sein du régiment, et appelés "ùtlender", étrangers". Considérés avec méfiance, et tenus hors du cercle interne des natifs d'Yggdrasil, ils ne sont pas moins considérés comme des frères d'armes du moment qu'ils adhèrent au code d'honneur Futhark. Les "òvirters", les "déshonorés", sont ceux que les Futharks rejetteront car considérés comme parias ou manquant d'honneur selon les critères de leurs traditions. Un òvirt est un être méprisé et rabaissé au rang de criminel méprisable. Son espérance de vie au sein du régiment s'en voit considérablement réduite.
Un régiment dissolu dans l'honneur verra ses membres retournés à la vie civile, sauf si certains parviennent à se faire muter. Si ces individus à nouveaux civils parviennent à rejoindre Yggdrasile, ils reçoivent le torque d'argent et seront révérés par la population comme le fils martyr retournant en sa demeure. Ceux qui poursuivent leur service au sein des armées de l'Empereur sont célébrés en héros.

ORGANISATION:
Chaque régiment porte leur numéro de fondation, numéro établi sur l'ensemble des formations Futharks, et le nom de la Garde. Officieusement, et de manière générale, les différents régiments sont désignés par leur numéro de fondation, le nom de la Garde et le Clan le composant. Ainsi, nous aurons par exemple le 13ème Futhark Loki, treizième régiment Futhark fondé et composé de conscrits du Clan Loki.
Seuls ceux levés par le Clan Odin sont aussi connus comme la Garde Àsgardienne, en raison de l'ancien titre de leur Garde, à l'époque pré-fédération Futhark.
Les Futharks élèvent la fraternité de sang à un haut niveau, et aucune discrimination n'apparaît, hormis celle des différences de Clans. La hiérarchie au sein du régiment est strictement respectée, et manquer de respect à son supérieur est un grave crime entachant l'honneur du fautif et de sa famille.
Les tailles et types de formation de chaque régiment varient, cependant on observe un même schéma chez certains Clans.
Par exemple, le Clan Heimdall est un Clan de constructeurs, et les soldats qu'il fournit, tous maçons ou bâtisseurs, sont des spécialistes de la défense et du siège. Dans cette optique, Heimdall comte beaucoup d'expert en terme de blindés, et produira essentiellement des formations régimentaires blindées. A l'inverse, le Clan Ull est issu d'une peuplade vivant dans de hautes montagnes inaccessibles, et habitués à se déplacer en planeur. Au combat, les formations que ce Clan fournit sont essentiellement des formations aéroportées. La Flotte aime aussi à recruter ses membres pour les destiner à devenir pilotes.
En dehors de ces aléas de formation, les régiments sont construits et organisés selon les standards de la Garde Impériale avec des escouades de dix hommes, des pelotons de six à dix escouades, et des compagnies variant de quatre à dix pelotons.
Si chacun connait l'équivalent en langue commune, les Futharks ont l'habitude de se référer entre eux par des termes dans leur langue. Ainsi, les grades trouvent une autre signification, et il existe quelques particularités.
Le soldat commun est nommé yfìr (croisé de l'Empereur), plus rarement, un officier se référera à un soldat individuel en l'appelant bròd (frère) ou systir (soeur).
Le sergent ou chef d'escouade est nommé fylgja (guide), le lieutenant sera désigné comme "eldri" (ainé), et le capitaine sera appelé "leidtògi" (chef). Enfin le colonel est nommé "heidur" (honoré) et traité avec révérence. Le commissaire régimentaire sera nommé comme tel, mais dans de rares occasions, le jargon futhark s'y réfère comme le "dómari", le "juge". Les généraux sont nommés "konungar" (l'équivalent de roi), parfois "haut konungar" s'il s'agit d'un officier dirigeant un corps d'armée conséquent.
Il n'y a pas d'appellation particulière quant aux corps d'armées.

DOCTRINE DE COMBAT:
Etant relativement hétéroclites et polyvalents, les régiments Futharks sont à même de remplir différentes fonctions. Essentiellement, la mentalité Futhark les pousse vers les Croisades et les guerres éclaires, certains Clans pour leur part spécialisés dans les défenses et les garnisons, ou encore les missions d'éclaireurs.
Tout régiment Futhark cependant observe le même schéma de pensée: discipline, fraternité et honneur. Les "Croisés de l'Empereur" comme ils se surnomment depuis quelques siècles, ont l'habitude d'aborder une campagne ensembles, officiers comme troupes. Les officiers seront même à la têtes des charges où leur bravoure et leur honneur seront défendus. Tous, quelque soit le grade, agiront entre eux comme vis à vis d'un frère. Un officier n'abusera pas de son pouvoir, et un homme de troupe ne sera pas un simple soldat. Une telle confiance s'est établie car tous savent que désobéir aux ordres, ou user avec mauvaise intention de son pouvoir revient à souiller irrémédiablement son honneur et risquer non seulement la sanction, mais aussi le bannissement, punition à laquelle tout Futhark préférera mille fois la mort.
Le déploiement des Futharks respectent dans l'ensemble un même schéma. Ils se rassemblent et planifient entre eux l'assaut et la coopération inter-régimentaire, puis fondent sur l'ennemi comme un seul homme selon la tactique employée.
Si ils oeuvrent de concert avec d'autres régiments étrangers à Yggdrasile, ils se concerteront entre eux pour déterminer la position à adopter vis à vis de leurs camarades de la Garde. Sans pour autant se placer à part, ils ne seront en revanche jamais trop proches de leurs homologues, défendant ce qu'ils appellent "l'osmose Futhark" comme étant la principale raison. En réalité, les traditions Futharks les gardent de se mélanger aux étrangers, par méfiance et surtout par peur de la corruption. Pour eux, ceux qui ne sont pas Futharks sont faibles. Les Commissaires sont généralement dépassés par ce qui apparait comme un égoïsme flagrant avant de se rendre compte que cet isolement sert à la fois à prévenir de toute faiblesse, mais aussi à protéger leurs homologues de leurs propres faiblesses, ou en allant cueillir l'ennemi en premier, cherchant la gloire dans les combats et permettant à leurs alliés de terrasser l'ennemi sans trop de pertes.
Il est à noter que certains Clans s'emploient spécifiquement à ces missions suicides, comme le Clan Thor, dans le seul but de détruire un maximum d'ennemis pour assoir la victoire, tandis que d'autres, comme le Clan Loki, le font par pure recherche de gloire en tuant un maximum d'ennemis.
Les Clans oeuvrent entre eux, et certains en particuliers sont régulièrement détachés auprès de leurs frères d'armes pour les appuyer, comme les Clans Heimdall ou Aegir.
Chaque Clan apparait avoir sa spécialité. Si elle devait être succinctement résumée, la liste serait la suivante (par Clan):
  • Odin: commando d'élite, infanterie lourde
  • Baldr: reconnaissance, spécialisés en combat en zone naturelle hostile
  • Loki: infanterie légère et lourde
  • Heimdall: blindés et défense (tranchées, bunkers...)
  • Ull: infanterie d'assaut aéroportée
  • Aegir: infanterie légère, spécialisée dans les combats sur eau
  • Tyr: infanterie légère, occupation/garnison
  • Thor: commando d'élite, extermination
  • Vìdar: reconnaissance, sabotage

Il est à noter que ce n'est là qu'une simplification, un aperçu de qualités pouvant varier d'un régiment à l'autre, même d'un même Clan. De plus, certains régiments peuvent recevoir l'appui de formations de certaines des guildes majeures d'Yggdrasile, comme Höd, spécialisé dans l'assassinat et l'infiltration, ou Völund, fidèles de Mars.

ÉQUIPEMENT:
Tout comme les doctrines de combat, l'équipement, et surtout l'apparence de l'uniforme, varie selon les régiments.
En grande généralité, l'uniforme de tout Futhark est un dérivé de l'armure standard cadienne, depuis les derniers siècles de M41. Cette standardisation fut décidée par le Thìng désireux de donner une autre image à leurs formations que de simples assemblages de tribus féodales et encore portées sur le passé.
A ces uniformes sont apportées quelques modifications décoratives pour un oeil extérieur, mais très important pour les Futharks. Chaque décoration désigne le rang de son porteur, ainsi que son statut social, son Clan, son monde et sa contrée d'origine, sa famille, son histoire. Les récompenses distinctives comme les différents torques, les Tridents du Croisé, ou encore les médailles sont arborées avec fierté.
Chaque Garde dispose de l'armement standard du Garde Impérial, mais chacun possèdera aussi une arme cérémonielle fétiche, souvent un poignard ou une épée qu'il aura forgée, plus rarement une arme de tir élaborée.
De fait, un oeil extérieur aura des difficultés à reconnaître un homme de rang d'un officier, mais celui qui connait les tradition Futarks verra son uniforme comme une fiche d'indentité des plus complètes.


    ENGAGEMENTS MILITAIRES ET FAITS D'ARMES:


  • M33 (supposé): épuration de la Frontière Arrière de Mythos contre les Orks et les forces hérétiques présentes.
  • M33-34 (supposé): conquête du système d'Yggdrasile. Croisade contre les Orks.
  • fin M38: Participent avec le Chapitre Astartes des Repenters à la purge du système de Caldris. Peu après les deux forces se regroupent sous l’appellation des Croisés de l'Empereur.
  • 999M41: défense du Secteur contre Troisième Croisade Noire du Sanglant. Le 35ème est déployé sur Naldariss et y est annihilé.
  • 009M42: Le 24ème Futhark se bat aux côtés du 12ème et 51ème Hexxien pour mettre un terme au Tyran d'Athtart, le Roi des Crânes.
  • 013M42: Hérésie de Samuss et Désastre de Nubia. Quinze régiments Futharks y participent. Six y survivront.



    RÉGIMENTS CONNUS:


  • Garde Àsgardienne:

    • 1er Futhark Odin "Garde Àsgardienne"
    • 6ème Futhark Odin
    • 8ème Futhark Odin "les Corbeaux d'Àsgard" (cantonné sur la station Bilfross, sous le commandement du colonel et Haut Gardien Thorfin Torson, reste du régiment patrouillant ou intervenant aux alentours)

  • reste de la Garde Futhark:

    • 11ème Futhark Heimdall "Garde d'Acier"
    • 13ème Futhark Loki "les Purificateurs"
    • 24ème Futhark  Baldr "les Chasseurs"
    • 22ème Futhark Loki - dissous suite à campagne de Darliss 999M41 (en attente de reformation)
    • 35ème Futhark Thor "les Porteurs de Feu"






---------------------------------------------------------------------------------


Ancien fanfluff:



Spoiler:
 

_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++


Dernière édition par Turielo le Sam 15 Juin - 11:52, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
 
[G.I.] Futharks
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LOGIS STRATEGOS :: Missionarius Galaxia :: Formations militaires connues-
Sauter vers: