AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Mar 15 Mar - 3:24

FARADIA:

Decimus le Traître arriva dans la petite salle de conférence où l'attendait Garolius le Sanglant, colosse Space Marine au visage labouré de balafres et aux yeux irradiant d'une haine antique. Le Seigneur Noir de Slaanesh avait fait appeler le Gouverneur déchu, mais ce dernier n'appréciait pas tellement d'être dérangé en plein dans ses ébats, maintenant qu'il pouvait enfin pleinement profiter de ses nouveaux pouvoirs.
Pire encore, il avait de plus en plus l'impression de faire office de pantin dans les plans machiavéliques de Garolius, prêt à tout pour prendre sa revanche à la suite de son cuisant échec dans le système d'Eris, voilà presque dix ans.
Decimus adressa un regard noir à celui qui l'attendait, tout en ajustant sa chemise.

"Allons Gouverneur, vos maîtresses pourront attendre! siffla Garolius, ne cachant même plus son mépris pour ce petit Gouverneur. Nous avons plus important à faire me semble-t-il...
-Et quoi donc, monseigneur? renchérit Decimus, en essayant vainement de cacher sa colère. Zereghul est sur le point d'être nettoyée et Furtia est en ce moment même la proie des forces World Eaters à notre solde! Vos propres forces sont sur le point d'être lancées sur Sanctis et celles du Héraut Mystique de Tzeentch attendent sagement pour parfaire l'attaque. Que vous faut-il de plus?
-Peut être votre collaboration pour commencer, Gouverneur... rétorqua Garolius en le regardant de haut. Vos armées sont toujours en attente et mis à part votre Grand Amiral le Pestiféré, aucun des autres n'a commencé à marcher sur l'ennemi pour la gloire de Khorne à qui vous avez prêté allégeance...
-C'est complètement absurde! fit Decimus en s'asseyant pour s'offrir un verre de liqueur. Mes armées attendent en ce moment même d'être envoyées aux quatre coins du système pour s'assurer de notre victoire complète. Il y a autre chose! Qu'est ce donc?
-Il y a autre chose, en effet. admit Garolius, en se retenant de corriger cet humain insolent. Les forces impériales de Zereghul viennent de recevoir du renfort, ce qui les remet sur un pied d'égalité face à votre Pestiféré. J'espère qu'il sera à la hauteur, car aux derniers rapports, ses forces commencent à faiblir...
-J'ai toute confiance en lui... grogna Decimus, fatigué par ce manque de respect.
-De plus nous allons devoir faire face à une nouvelle menace. ajouta Garolius en jetant une plaque d'holoimage sur la table. Des tyranides, pour être exact. Toute une flotte ruche, qui se dirige ici même.
-Comment? s'étrangla Decimus dans son verre, recrachant son contenu sur la table avant de se saisir de la plaquette de données. Il ne manquait plus que ça! Maudits insectes! Comment voulez vous que nous nous occupions de ces maudits chiens de l'Imperium en faisant face également à toute une flotte ruche?
-C'est justement là le point dont je voulais que nous discutions. répondit Garolius amusé par la réaction de Decimus. Nous n'allons rien faire contre cette flotte, du moins pour l'instant.
-Êtes vous complètement fou, Garolius? s'exclama Decimus, en essuyant d'un revers de manche les reste de liqueur recrachée qui lui dégoulinaient du menton.
-Oh cela n'est pas nouveau, cher Gouverneur. répliqua l'intéressé en dévoilant une rangée de dents aigües dans un sourire carnassier. Mais là en l'occurrence, il s'agit d'une toute autre tactique visant à nous débarrasser efficacement des serviteurs su Dieu Cadavre. Nous allons laisser la flotte ruche s'occuper de ces parasites, pendant que nous iront nous replier tranquillement sur Faradia et sur Vagrann. Une fois que nous auront l'avantage et la surprise nécessaire nous nettoierons ce nid d'insectes et le système tout entier sera nôtre.
-Parce que vous croyez peut être que les tyranides ne vont pas se démultiplier? demanda Decimus avec un rire grinçant.
-Bien sûr... Et c'est là que vos hommes en ce moment si bien au chaud interviennent... Vous allez les envoyer contre ces insectes afin de ... disons... réguler leur population...
-Mes hommes? Mais c'est hors de question! beugla Decimus, outré par tant d'audace. Je vous interdis de...
-Et qui êtes vous pour m'interdire quoi que ce soit, humain? demanda Garolius en se penchant en avant et en passant lentement une griffe acérée sur la joue de Decimus. Ne croyez vous pas que nous sommes suffisamment nombreux pour vous offrir nous même au Dieux si vous refusez de coopérer?
-Si... Si vous l'êtes... répondit Decimus en tremblotant sentant la sueur perler sur son front. Si vous l'êtes. Et j'enverrai mes hommes au combat cela va de soi... J'aurais juste apprécié un peu d'aide de votre part...
-Arrêtez de faire l'enfant, gouverneur... le coupa Garolius avec un soupir d'exaspération. Vous avez suffisamment d'hommes et de matériel pour venir à bout de cafards tels qu'eux! Cette discussion est terminée. Je vous suggère vivement de redevenir raisonnable et d'envoyer vos armées dans l'heure. Il serait stupide que nous soyons obligé de vous réprimander pour tant de couardise...
-Soit... abdiqua Decimus, se sentant terriblement mal à l'aise. Je vais de ce pas donner mes ordres. Mais j'entends pouvoir compter sur vous en cas de besoin!"

Garolius ne répondit pas, lançant à la place un regard d'une noirceur qu'il suffit à lui seul à fournir au Gouverneur une réponse plus que négative. Ce dernier s'en fut, les épaules affaissées, ulcéré par ce manque de confiance. Ce système était à lui, pas à eux!
Sur cette pensée, il s'arrêta un moment, pétrifié, réalisant enfin ce qui se tramait.
Le système avait déjà était attribué à quelqu'un, et pas à lui! Il n'était désormais plus qu'un pion sur l'échiquier de Garolius le Sanglant, qui l'avait trahi par ses belles paroles afin de pouvoir assouvir pleinement sa revanche.

Decimus s'en alla, abattu par cette trahison. Ses ordres il allait les donner, mais pas pour les mêmes objectifs... Et alors il lui faudrait très vite quitter Faradia...



VAGRANN:

Les soldats de l'Imperium se tenaient devant un édifice massif à moitié enfoui sous la roche lunaire. Autour de ces ruines, une flopée de petits baraquements entouraient un imposant complexe, sûrement le QG scientifique.
Tout était visiblement à l'abandon.

Les ruines étaient étrange. Elles semblaient très proches de l'architecture eldare, et en même temps elles en était très loin. Il était impossible de savoir de quelles origines elles étaient, ni de quand elles dataient. De longtemps, ça c'était sûr...

"C'est un temple, vous croyez? demanda Bibsou, observant la structure.
-Possible... répondit Rulfr. On dirait des sortes de statues qui encadrent la porte, mais elles sont trop érodées pour qu'on sache ce qu'elle représentent. Je n'ai jamais vu ça...
-Moi non plus... admit Bibsou. Que donnent les transmissions?
-Toujours la même chose. l'informa le Death Templar. Des parasites, et toujours cette voix bizarre qui baratine sans cesse. C'est trop confus pour qu'on y comprenne quoi que ce soit en tout cas.
-Hum... Pas très rassurant... Bien que fait on? demanda Bibsou"

Les soldats se concertèrent afin de savoir quelles seraient leurs prochaines manœuvres.
Le paysage mort et silencieux n'invitait pas à la confiance.
Et cette voix profonde encore et toujours résonnait dans les vox et les appareils de communications, enveloppée dans les parasites et le bruit blanc, répétant inlassablement la même chose.

"A'kia Bel'tar Baal Zeboth Kohiyar A'kia...A'kia Bel'tar Baal Zeboth Kohiyar A'kia......"

_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Kais Kauyon
Tau
avatar

Messages : 612

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Mar 15 Mar - 7:44

Aquila


A chaque détonation des Starbreakers, la station semblait trembler de part en part tant la puissance de cette artillerie antique était effrayante.
L'energie déversée dans les airs vers les ennemis de l'Empire frappait au bon endroit et frappait fort mais ne semblait pas contenir ce flot putride et heretique qui les pillonait de l'orbite.
L'Apothicaire était en charge de la premiere batterie et Marius de la seconde.
L'energie entiere de la station émis un sursaut quand le Canon n°1 déchargea sa fureur sur un des vaissaux protecteurs du Fierté De Faradia.
Il fut traversé de part en part, de la proue à la poupe avant de sombrer dans le néant spatial.
L'espoir regagna les Steel Fists grace à cette maigre victoire mais retomba bien vite quand le bombardement mis hors de combat un bordée complete de laser et réduit encore un peu plus le contingent Space Marines.
Le Chapelain serra les dents devant ce triste spectacle
~Nous n'y arriverons jamais~
Sous son casque mortuaire, il cacha son désespoir et harangua une nouvelle fois ses troupes quand l'Apothicaire se chargea des frères tombés au combat, même sous le feu hérétique ils n'abandonneront pas.
-Allez!! débarrassez nous de cela, ajustez une fois de plus les SB! brisons les dans notre poings d'acier!!!

La mire fut ajustée sur les vaisseaux protecteurs et les batteries tirèrent de concert, tant la DCA que les lasers puis les StarBreakers une fois rechargé!
Hiko réapparut en escaladant les décombres
-Chapelain Marius!! Le Capitaine en communication!Pressez vous!!

Orbite de Zereghul

La chasse envoyé par les Steel Fists harcelait littéralement les forces du pestiféré, une flotte antagoniste fut envoyé dans le néant avec seulement un appareil HS. Les serviteurs loyaux au chapitre étaient des pilotes chevronnés qui ont acquis leur maitrise tout au long de l'exil des Steel Fists, ceux ci combattant majoritairement dans le vide spatial.
Dans les bordures extérieures de la galaxie, on racontait les exploits d'une flotte inconnue qui avait mis hors d'état de nuire un raid Eldar Noirs.
Cependant, l'équipe fut largement dépassée en nombre et du se replier après avoir occasionné d'important dégâts grâce à leur bombardement d'une précision diabolique.
-Capitaine, nous devons rejoindre...ils sont trop nombreux!!!

Revenge Of The Iron

Le Black Fists venait de perdre en altitude et sombrait presque en piqué sous le tir ennemis qui ébranla sa carcasse d'un bout à l'autre.
Tankred regarda ce triste spectacle par la verrière du Revenge, le Fist était vaincu mais pas détruit, son capitaine ne le permettrai pas, il était aussi têtu qu'un Space Marines mais il devait renoncé à l'engagement.
-Capitaine, un message de la Tempestus!
Orshen se renfrogna devant ce qu'il entendait là mais la décision de l'Amiral Arcadius cependant il avait raison...
Serrant la barre du garde fou qui finit par plier une bonne fois pour toute, le Capitaine de la 4eme ordonna le retrait de la flotte vers Aquila.
-On retrecit le front, arretez les tirs et concentrez l'energie vers les boucliers. Lachez les contre-mesures parasites dans notre sillon. Cela devrait les empecher de nous tirer dans le dos à ces traitres.
Ils opinèrent tous de la tête
-Tiefer, prévient Marius de se tenir prét pour une possible évacuation

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tarchanswar.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Sam 19 Mar - 15:48

Vagrann
Complexe scientifique

- Bon sang, il faut faire taire cette voix ! s'écria Ergon
Personne ne dit mot, mais tous pensaient la même chose.

- Bien, il va falloir explorer ce complexe. On sécurise les structures secondaires. Séparation en 2 groupes. Athalus, tu en prends un, avec Ephraim, Demetis et Gorodias. Je prend l'autre avec Efron et Ergon dit Bibsou
Il se tourna alors vers Rulfr :
- Ce bâtiment central, nous devrions l'explorer tous ensemble, sergent. Et je pense que vos hommes ne seraient pas de trop pour nous aider à sécuriser les structures secondaires, tout comme le fait de surveiller l'entrée du complexe.

Bibsou se tourna vers ses hommes :
- On explore, on sécurise, mais à la moindre menace, n'attendez pas mon autorisation : vous ouvrez le feu. La menace que nous pourrions rencontrer viendrais soit d'Eldars, les rois de la fourberie, ou de démons, des rejetons du Warp.
Aucuns n'aura pitié de vous, alors faites de même.


Les deux groupes d'une dizaine de gardes s'engagèrent alors dans les structures secondaires, tandis que les Death Templar attendaient les ordres de leur supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Rulfr
Citoyen
avatar

Messages : 886

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Jeu 31 Mar - 15:48

Vagrann

Acquiesçant aux paroles du frère Bibsou, le sergent Rulfr désigna le porteur de lance-missiles de l'escouade Hönir ainsi que deux autres de ses frères Death Templars pour sécuriser l'entrée du complexe scientifique.
Le frère Haltaf et les deux autres marines tactiques prirent immédiatement des postes d'observation et de tir.

"Skjöld, avec ton escouade et la moitié des frères du sergent Hönir dont Edgtho et son lance-flammes, vous accompagnez le lieutenant Athalus qui sera votre commandant pour cette opération."
"Reçu. Force et honneur mon frère."
"Force et honneur."


Sur ces paroles les deux groupes se séparèrent et pénétrèrent dans le complexe.

Le groupe de Rulfr prit un couloir uniquement éclairé de néons clignotants. La seule lumière fixe était celle de la veilleuse du lance-flamme du Salamander.

Refaire une mission aux côtés de Bibsou ramena le vétéran d'appui dix années plus tôt sur Nubia la Belle. Les deux Astartes avaient frôlés la mort de très près ensemble.

Il sortit de ses pensées lorsqu'ils trouvèrent une salle.
Mais ils ne trouvèrent rien d'intéressant hormis quelques papiers éparpillés au sol, mais ceux-ci ne comportaient que des séries de chiffres sans aucunes légendes donc totalement inutiles.

La progression reprit, chaque guerriers étant attentifs à tout ce qui les entourait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org/
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Dim 1 Mai - 18:49

Et paf! Un maxi Turielopavé pour mon retour! Comme ça tout lemonde a de quoi faire pour relancer le RP, et croyez moi, c'est que le début!
Crion, dés que tu peux, MP moi pour qu'on voit comment faire pour ta "récupération"!

Enjoy!! Et bon RP!


VAGRANN:

Les complexes scientifiques étaient tous vides, en désordre, abandonnés. Mais nulle trace de combats ou de fuite. C'était comme si le temps s'était suspendu en un instant. Les Space Marines progressaient prudemment dans les installations, bolters levés, auspex scrutés en permanence. Plus ils étaient proche de cet espèce de temple, plus le brouillage mystérieux était important, rendant toute communication, même intra escouade, impossible.
Par chance, le complexe scientifique semblait toujours sous l'effet d'une climatisation fonctionnelle. Les relevés indiquaient une faible mais suffisante teneur en oxygène, ce qui permit aux guerriers Astartes de communiquer par le moyen le plus naturel, leurs paroles résonnant dans le vaste complexe désert.
Lorsque le premier d'entre eux enleva son casque pour humer l'air ambiant, une brume se forma devant sa bouche, témoignant du froid qui régnait dans la station. Malgré cela, l'air était pleinement respirable pour un guerrier géno transformé comme eux, et la température était tout à fait acceptable.
"Au moins cela nous permettra de garder nos esprits au frais"...plaisanta l'un des guerriers.
Ses camarades partirent d'un rire calme, tout en restant conscients qu'ils étaient en terrain inconnu et continuèrent d'avancer prudemment.

Au détour d'un couloir ils arrivèrent dans une vaste salle ovale, bâtie sous un énorme dôme, des gradins l'entourant, et une table circulaire immense en son centre.
L'un des hommes de Bibsou trouva un large coffre d'interrupteurs qu'il activa un par un, éclairant l'imposante salle. La lumière fatiguée des néons plongea l'endroit dans une clarté tamisée verdâtre. Les guerriers se repartirent dans la salle afin d'en couvrir toutes les entrées tandis qu'un autre soldat se mit en quête d'autres interrupteurs.

Bibsou et Rulfr, flanqués de deux Death Templars s'approchèrent du centre, pour observer la table ronde, nimbée de lumière bleue pâle.
"A votre avis? demanda Rulfr.
-Je ne sais pas trop... on dirait une table de conférence. Peut être un lieu de réunion pour l'équipe scientifique... supposa l'un des Death Templars.
-Peut être un dispositif de projection holographique." suggéra à son tour Bibsou.

Soudain la table commença à faiblement s'élever dans un grincement affreux témoignant d'une longue période d'abandon. Tous les soldats levèrent précipitamment leur armes vers la table, surpris par ce réveil.

"C'est bon! cria un soldat. J'ai trouvé une salle de projection, c'est moi qui ait enclenché la table!
-Vous auriez pu prévenir avant, soldat...grinça Bibsou avant de se tourner vers ce qui était en effet un dispositif de projection. Et maintenant?
-Il y a plusieurs plaquettes de données ici. reprit le soldat. Le périphérique holographique dispose de plusieurs entrées. Il y a également un écran proposant l'ouverture de plusieurs dossiers, tous datés et répertoriés selon leur contenu.
-Y'a-t-il quoi que ce soit concernant leurs recherches ici? demanda Rulfr.
-Tout un dossier, monseigneur. répondit le soldat. Il semble crypté et protégé mais je peux en arriver à bout. Tout ce que je peux vous affirmer pour le moment, c'est qu'il est enregistrer sous le nom du "professeur Nigas Terfius".
-Hum... Le chef du département scientifique de Faradia. se souvint Bibsou. C'est lui qui a commandité les recherches sur Vagrann. Décédé lors d'un accident industriel sur Zereghul il y a quelques années. C'est son bras droit, le docteur Imiis Derpias, qui a pris sa suite avant de périr lui aussi lors de la trahison de Decimus, sur Faradia.
-Je suppose qu'il sera donc intéressant de voir ce que contiennent ces données... fit Rulfr.
-Ça y est, le cryptage est tombé, les données sont accessibles. appela le soldat.
-Bon. Ouvrez les. fit Bibsou, avant de rajouter dans un grognement: Et la prochaine fois, attendez confirmation des ordres, soldat, plutôt que de prendre autant d'initiatives..."

Le soldat s'excusa timidement avant d'enclencher la procédure de projection.
La table clignota avant de projeter une multitude de cartes, de courbes et de données. Au centre apparut l'image holographique du professeur Terfius, un vieil homme au visage creusé par l'âge, vêtu d'une tunique blanche à bordure bleu. L'holoimage du professeur disparu se mit à parler d'une voix fantomatique éraillée.

"Professeur Nigas E. Terfius, de la cellule scientifique du monde mort de Vagrann. Nos recherches portent depuis plusieurs années sur les causes de la désolation qui s'est abattue sur ce monde. Nos théories étaient nombreuses, de l'attaque xenos au cataclysme des plus naturels. Les archives du système de Gavarus n'étant pas assez pertinentes quand au passé de cette zone, nous nous sommes aventurés en terrain inconnu. Cependant, d'anciens documents retrouvés lors de l'excavation des ruines du Faucheur sur le monde de Faradia, laissent à penser que Vagrann fut jadis un carrefour commercial important d'une race de xenos inconnue et sûrement éteinte depuis. Nous basons ces suppositions sur des pictogrammes primitifs et des restes d'ustensiles fossilisés présentant les mêmes bases moléculaires que certaines roches présentes à la surface de Vagrann. Par la suite nos recherches ont mises à jour différentes ruines à la surface de la planète, mais le Conseil Scientifique de Faradia ont finalement conclu à l'inutilité de la poursuite de nos recherches, les artefacts trouvés ne présentant aucun intérêt. Concordant avec leur point, j'ai donc ordonné l'arrêt des recherches et des fouilles et l'abandon de Vagrann. Une équipe de terraformeur était supposée se rendre sur la planète à la suite de notre départ pour la purifier et commencer à la transformer pour en faire un pénitencier de haute sécurité, qui serait utilisé par les systèmes voisins et le nôtre. Cependant, la dernière équipe de scientifique m'alerta de l'exhumation d'une importante ruine qui semblait totalement différente des autres trouvées, de par sa structure et son âge bien plus ancien. J'ai immédiatement averti le Conseil qui a autorisé la poursuite de recherches sur cette zone uniquement, suspendant l'ordre de terraformation jusqu'à nos premiers résultats. Mon rapport s'établit donc à partir de ce moment."

Tandis que le professeur s'interrompit, une dossier holographique s'ouvrit, étalant à la surface de la table circulaire une carte en trois dimensions de la structure qui avait retenue les scientifiques sur Vagrann. Il s'agissait de l'étrange temple à l'extérieur du complexe. Il s'avérait que d'après les scans de l'époque, le temple s'enfonçait profondément sous terre, et que tel un iceberg, la partie en surface déjà imposante était relativement petite comparée au reste de la structure souterraine.
Bibsou et Rulfr s'approchèrent un peu plus près de l'hologramme pour juger pleinement de l'étendue de la structure. Ils étaient tout deux assez surpris par ce mastodonte enterré sous leurs pieds.
Les ruines adoptaient un aspect ovale, sans réseaux de galerie ou de salles adjacentes. Il semblait que ce "temple" était fait d'un seul et même bloc. Et aussi étrange que cela pusse paraître, selon les dires du professeur défunt, malgré un âge extrême, les ruines semblaient en parfait état.
Bibsou se releva et se tourna vers le soldat chargé de la projection. D'un signe de la tête il lui donna l'ordre de lancer les données suivantes.

L'hologramme du professeur apparu à nouveau pour prendre la parole:

"Jour 2: Nos équipes de scans ont terminé leur travail. Par le Trône! Cette structure est gigantesque! Nos première équipes de forage ont commencé à évaluer l'étendue de leur tâche prochaine et bien que le sol de Vagrann soit propice au forage industriel, il semblerait que la zone entourant la structure ait été modifié au stade moléculaire, le rendant impossible à forer. L'adepte magos s'est exprimé ce matin en m'assurant qu'il était impossible de creuser des galeries aux alentours. Il a requit l'aide de Mars pour que le Mechanicum envoie un expert foreur pour juger de la méthode a adopter. Nous somme dans l'attente d'une réponse.

Jour 4: Si le sol entourant les ruines...les contenant, pour être plus exact... est impossible à forer, nos équipes d'excavation sont parvenues à dégager presque entièrement la partie émergente de la structure. La partie en surface est certes imposante de par sa hauteur et son aspect massif, mais au final ne s'étant pas sur une grande distance. La partie dégagée présente un aspect lisse et élancé, semblable à certaines structures de type xenos eldar, mais ce n'est qu'une ressemblance. Il est facile pour un oeil non averti de conclure à l'appartenance de cette structure à la race eldare, mais il n'en est rien. La structure est faite d'un matériau extrêmement résistant, nous avons eu du mal à en collecter un fragment. Il semble, après analyses, que ce matériau est à la base organique. L'un de mes collègues l'a comparé au corail. Il semble donc que ce qui reste là soit en quelques sortes le squelette d'un organisme. Je suppose donc que la race qui a bâti cette structure comprenait et se servait de l'architecture bio mécanique, comme certaines races de xenos répertoriées. Dans l'immédiat, je comparerait plus la similitude avec l'aspect tyranide que eldars, même si je souligne le fait qu'il s'agit là d'une comparaison et nullement d'une affiliation.

Jour 11: Nos équipes d'excavation ont travaillé dur et sans relâche depuis le début de l'opération. Leur travail ici est à présent terminé et j'ai donc appelé un convoi pour les reconduire sur Faradia afin qu'elles soient démantelées et reconverties. La structure en surface est à présent totalement dégagée et nettoyée. Nos équipes de chercheurs ont passé deux jours à produire des clichés et des scans de la structure, avant de laisser la place à nos ouvriers afin qu'il commencent à prélever les premiers artefacts.
La structure présente étrangement l'aspect d'un temple xenos particulièrement ouvragé. Nos équipes ont depuis pris l'habitude de se référer aux ruine sous le terme de "temple xenos" ou "cathédrale xenos", même si je m'oppose personnellement à un tel raccourci. Un grand nombre de statues à l'apparence humanoïde ont été prélevées. Mais suite à nos études, il semble qu'aucune d'entre elles ne représentent la race bâtisseuse. En effet nos rapports indiquent que chaque statue correspond à une race xenos éteinte. Et d'après datation, il semblerait que certaines statues aient été placées bien après d'autres. Serait il possible que ces statues soient des monument commémoratifs de races disparues? Cela supposerait alors que la race responsable de cet édifice ait parcouru l'ensemble de la Galaxie et ait eu une emprise forte. Un ancien empire? Une race commerçante? Une cabale nomade? Des voyageurs? Pour le moment nous n'en savons rien.

Jour 15: J'ai reçu la réponse de Mars. Elle est négative. Aucun expert ne nous sera envoyé, l'étendue de nos travaux, jugée une fois de plus pas assez intéressante.
Le prélèvement des statues est terminé. Parmi elles, nous avons trouvé une statue qui nous intrique tout particulièrement. Un Squat. Les Squats ont en effet bel et bien disparus, mais à l'époque où il s'éteignirent, le système de Gavarus était déjà colonisé, et Vagrann était déjà classé comme monde mort. Aucun signe d'activité à sa surface n'ayant été relevé, il est donc impossible que cette statue ait pu être érigée à ce moment. Comment est-ce possible? Est ce que les bâtisseurs du "temple" existent encore et par un moyen ou un autre parviennent à nous tromper pour revenir périodiquement ici? Ou est ce qu'il s'agit d'une autre race, d'une autre organisation, d'"héritiers"? La présence de cette statue remet en doute beaucoup de nos rapports concernant l'aspect inactif de cette structure et de Vagrann. J'ai ordonné immédiatement qu'on fasse des recherches sur chacune des races représentées par les statues afin de vérifier la chronologie de chaque passage probable de ces mystérieux bâtisseurs. Entre temps, j'ai envoyé une requête au Conseil pour qu'on m'envoie une détachement de soldats, au cas où. Le Conseil doit se réunir ce soir pour en décider.

Jour 16: Le Conseil a consenti à m'envoyer des soldats, mais leur nombre est bien en dessous de ce que j'avais demandé. Je me retrouve ainsi avec seulement une vingtaine de gardes impériaux pour assurer la sécurité d'un complexe aussi vaste que le "temple". J'ai bien entendu protesté, mais le Conseil m'a répondu que toutes les forces armées étaient sur le qui-vive à la suite du déclenchement d'une guerre massive dans le sous secteur voisin. Il semblerait qu'une invasion Ork ait lieu et qu'elle prendrait des proportions monstrueuses. Je dois donc me contenter de ce que j'ai.

Jour 23: L'étude concernant les statues avance bien, la plupart des espèces xenos représentées ayant été répertoriées par l'Imperium. La plupart constituent des races que nous avons nous même éteintes lors de la Grande Croisade. D'autres ont été rencontrées par des expédition avant la Longue Nuit qui, je suppose, a eu raison d'elles avec le temps, comme nous avons perdu certaines colonies. Pour le moment, la statue la plus récente demeure celle du Squat.
Dans le même temps, les soldats qui m'ont été envoyé se sont parfaitement ajusté à la taille démesurée de leur zone de surveillance, et j'admets aujourd'hui que ma déception quand à leur petit nombre s'est transformé en surprise puis fierté devant ces soldats qui ont pris leur travail à coeur. Les rapports sont tous à l'heure et sans bavure, et il n'y a pour le moment eu aucun incident. Je suppose que le Conseil, désireux de m'aider malgré tout a privilégié la qualité au nombre... Maintenant je me dis en effet qu'il aurait été malheureux de voir de si bons élément gaspillés lors d'un massacre à grande échelle contre les Peaux Vertes, que l'Empereur m'en excuse.

Jour 31: Nos recherches sur les statues patinent. Nous avons là une quinzaine de statues dont les races ne sont pas répertoriées par l'Imperium, et leur datation semble impossible à envisager, tant il apparaît qu'elles sont anciennes. Mais quelle est donc cette race qui a vécu aussi longtemps? Est ce seulement une race? je commence à avoir des doutes et je suppose maintenant plus qu'il s'agit d'une organisation qui s'est donné comme objectif de conter l'histoire de la Galaxie à la manière d'un historien. Mais alors pourquoi l'avoir fait dans un tel endroit? Pourquoi dans une seule langue? Pourquoi avec l'apparence d'une civilisation bien particulière?
J'en ai eu assez d'attendre l'autorisation du Conseil qui ne réponds même plus à mes rapports. J'ai décidé de procéder à l'ouverture de la structure pour pouvoir en étudier l'intérieur. L'ouverture aura lieu dans un mois."

L'hologramme disparut subitement. Un autre apparut à sa place, plus jeune. La mine du nouveau scientifique était sombre et triste. Il parla d'une voix légère mais pourtant lourde de chagrin:

"Docteur Imiis Derpias, jour 78 de l'expédition concernant le "temple xenos". Le professeur Terfius a trouvé la mort récemment dans une explosion industrielle alors qu'il avait été appelé par le Conseil pour assister la régulation des transports de gaz autour de Zereghul. Sa mort nous a profondément attristé, et certains ont même réagi avec colère, dénonçant un complot contre lui. Je ne pense personnellement pas qu'il s'agisse d'un complot mais en effet d'un accident, cependant il est vrai que notre expédition est de plus en plus négligée par le Conseil Scientifique de Faradia, malgré l'extrême importance de nos découvertes concernant l'Histoire de cette galaxie.
Chef par interim de l'expédition durant l'absence du professeur pour Zereghul j'en ai désormais pleinement pris la direction avec l'approbation du reste de l'équipe scientifique présente. Ma première décision en tant que chef d'expédition fut de ré organiser les découvertes et les rapports de l'expédition au sein d'un dispositif unique, dans la salle de conférence principale. Un dispositif de sauvegarde de priorité Oméga a également été mis en place, malgré le refus du Conseil de nous en fournir un d'une telle importance. Visiblement agacés par nos refus, le Conseil a décidé d'arrêter les recherches sur Vagrann à titre officiel. Néanmoins, le Haut Gouvernement de Faradia nous autorisa à demeurer sur place à titre indépendant du Conseil, si nous le souhaitions, proposition à laquelle nous avons immédiatement donné une réponse positive. L'ensemble de l'expédition est restée, fidèle au poste, en mémoire du professeur. De même, le Gouvernement Militaire de Faradia autorisa les soldats présents à rester pour superviser les opérations.
Nous sommes donc désormais seuls, sans obligation du Conseil. Mais nous n'avons par contre plus que notre propre budget, le Conseil nous ayant retiré le sien. Lors de leur dernière transmission, les membres du Conseil m'ont paru étrangement mécontent de notre décision de rester. A vrai dire, ils paraissaient nerveux. Ils m'ont une fois de plus exhorté à partir et à laisser les ruines à leur sort. En mémoire de mon mentor, j'ai une fois de plus refusé. Mais j'ai toutefois trouvé leur réaction très étrange, comme si depuis le début, ils étaient désireux de faire stopper les recherches, sachant ce que nous allions trouver. Ais-je vu juste ou est-ce seulement mon imagination?

Jour 80: Les portes massives du "temple" ont été ouvertes. L'intérieur de la structure semble pleinement intact. Deux équipes ont été envoyées à l'intérieur, chacune escortée de cinq gardes. Nous avons maintenu un contact radio durant une vingtaine de minutes, puis le contact fut rompu, remplacé par des parasites. Dans un premier temps inquiets, nous les vîmes retourner en surface, eux mêmes surpris de ce brusque arrêt radio. Après débriefing, nous avons supposé que la source présumée responsable des perturbations provenait de l'intérieur du "temple". Les deux groupes se portèrent volontaires pour y redescendre, conscient que le brouillage les empêcherait de nous prévenir d'un quelconque danger. Je les laissa y retourner à la condition qu'ils reparaissent à la surface tout les trois jours afin d'établir leur rapport. Entre temps, nous allons continuer l'étude de la structure en surface. Le reste de Vagrann est définitivement abandonné, il ne reste plus que nous. Le complexe sera agrandi pour pouvoir stocker les artefacts trouvé et pour pouvoir étendre nos laboratoires. Le coût de l'opération sera élevé, ce qui nous interdira pendant un temps des recherches trop complexes. Nous en sommes donc à un stade de recherche assez primitif dirais-je, mais nous ne pouvons nous permettre de continuer dans ces conditions, les artefacts pour le moment stockés à la va vit sous des pré fabriqués de fortune. Faradia a consenti à nous faire parvenir une équipe de constructeurs pour pouvoir entamer les travaux.

Jour 83: Les deux équipes sont remontés conformément à mes directives, saines et sauves. Leur premier rapport indiqua que l'intérieur de la structure, gigantesque, était pleinement fonctionnel, comportant de nombreuses salles contenant des jardins pour la plupart à l'abandon, des chambres semblables à des planetarium, d'étranges cryptes ne comportant pas de corps ou de vestiges, mais seulement des statues et d'imposants blocs emplis de cryptogrammes complexes. Il semblerait donc que la première partie de cette super-structure soit d'avantage scientifique que cultuelle. Ce qui conforte les doutes du professeur quant à l'appellation désormais erronée de "temple". Cependant mes doutes quant à savoir s'il s'agit d'une race en particulier ou d'une organisation inconnue sont de plus en plus vifs, l'ensemble de la structure explorée répondant toujours aux mêmes critères. Même architecture, même décoration, même écriture, même agencement. Il devient de plus en plus probable qu'il s'agisse en effet d'une seule et même race. Mais quelle est elle? Il doit s'agir d'une race incroyablement vieille si on se fie à la datation des artefacts retrouvés...

Jour 136: les équipes d'exploration ont parcouru un tiers de la structure, rapportant toujours les mêmes rapports et les mêmes images. Nous avons dû toutefois interrompre les recherches, de violentes tempêtes d'énergie perturbant la surface de Vagrann. Selon les météorologues présents, rien de quoi s'inquiéter, il s'agirait de tempêtes résultant d'éruptions solaires. Notre centre de recherche et les ruines, protégés par un champ énergétique puissant datant du début de l'expédition, ne sont pas en danger, mais par mesure de sécurité, j'ai ordonné l'interruption de tout travaux extérieurs ou intérieur aux ruines. Nous reprendrons lorsque les tempêtes cesseront.

Jour 235: Les tempêtes se sont arrêtées, bien que leur durée ait été étrangement analysée par nos météorologues. D'après eux, il s'agit d'un phénomène rare de résidus énergétiques, phénomène déjà enregistré mais qui remonte à plusieurs siècles. Nous attendons leur feu vert pour reprendre les recherches.

Jour 301: L'équipe de météorologues nous ont donné leur accord pour reprendre les travaux. Nos équipes sont reparties à l'intérieur des ruines pour reprendre leurs recherches. J'ai reçu ce matin un message du Conseil Militaire de Faradia, m'avertissant qu'un important rassemblement militaire était à prévoir, nous coupant de tout budget, suite à des évènements graves dans un sous secteur voisin. On parle d'une Hérésie en voie d'être réprimandée. J'ai entendu parler de cet évènement sous le nom d'Hérésie de Samuss, et il semblerait que les choses là bas s'aggravent considérablement. Fort heureusement pour nous, les travaux d'agrandissement du complexe scientifique sont terminés et notre budget suffisamment important pour poursuivre nos recherches seuls.

Jour 303: Les équipes d'exploration sont remontées à la surface, désabusées par ce qu'elles ont découvert. Il semblerait que l'intérieur des ruines ait subi un changement majeur, les salles ayant changé d'aspect, les jardins ayant été nettoyés et refleuris, certains artefacts ayant disparus. Une réunion de crise va avoir lieu ce soir pour comprendre ce phénomène étrange, de même qu'une enquête de sécurité aura lieu pour déterminé si une intrusion a eu lieu.

Jour 304: Le complexe entier a été verrouillé, les ruines ont été fermées et l'accès y est interdit à quiconque. La sécurité avant tout, nous ne pouvons risquer une brèche. Il semblerait que durant les tempêtes, une force inconnue y ait pénétré, pour effectuer certains changements, laissant des objets dans un premier temps non présents, et en reprenant d'autres. Je suis à la fois nerveux et euphorique. Est ce là une preuve de la présence de cette race inconnue, venue nous visiter à notre insu? Si tel est le cas, cela prouve chez eux une capacité à passer incognito en faisant fi de nos radars et dispositifs de surveillance qui est à la fois surprenante, alarmante et extraordinaire. Durant les prochains jours les équipes de sécurité vont éplucher les relevés de surveillance pour essayer d'en savoir plus. De mon côté j'ai ordonné que l'on scelle les entrepôts contenant les artefacts récupérés jusqu'à nouvel ordre.

Jour 310: Les équipes de sécurité son perplexes. Aucun relevé du dispositif de surveillance, pourtant important, ne laisse apparaître une activité anormale. Aucune présence à la surface de Vagrann ou en son orbite n'a été relevée. Cependant, nous avons perdu toute les données de sécurité concernant l'intérieur des ruines. Disparues ou corrompues, aucune des données n'a survécu et du coup nous n'avons absolument rien concernant l'activité, ou l'absence d'activité, à l'intérieur des ruines. J'ai demandé le remplacement des dispositifs de sécurité à l'intérieur des ruines et ai envoyé une requête au Gouvernement de Faradia pour qu'on m'envoie des robots de garde fixe afin de les placer aux cotés de chaque dispositif, afin d'en assurer la garde et la protection.

Jour 325: Le Gouvernement de Faradia m'a fait parvenir vingts robots de maintenance équipé d'un armement basique et de récepteurs suffisamment poussés pour pouvoir assurer et la protection des systèmes de sécurité, et une nouvelle source de sécurité. Je les ai fait placer à des endroits stratégiques, leur nombre trop peu important pour assurer la surveillance de l'ensemble des ruines explorées.

Jour 330: L'installation des nouveaux dispositifs de sécurité et de garde à l'intérieur des ruines est terminé. Nous pouvons reprendre nos recherches. De plus j'ai fait installer un réseau de relai radio afin de pouvoir tout contrôler depuis notre complexe. Dans un premier temps je craignais que le mystérieux brouillage persistant provenant des ruines n'empêche quand même la surveillance depuis ici, mais le relai fonctionne à merveille et nous pouvons désormais assister à toute activité à l'intérieur des ruines depuis notre complexe de sécurité. Ainsi, afin d'empêcher une autre perte d'informations, j'ai ordonné que toutes les données enregistrées soient méticuleusement sauvegardées au sein du centre de sauvegarde secondaire, pour le moment non utilisé. Ce soir, les deux équipes d'exploration pourront retourner à leur travail.

Jour 333: Le premier rapport des équipes d'exploration depuis la mise en place du nouveau dispositif est pleinement satisfaisant. Nul changement supplémentaire n'a été remarqué, et ils s'attellent maintenant à récupérer les nouveaux artefacts laissés lors des tempêtes. J'ai également ordonné un scan complet et des photos de l'ensemble de la zone explorée, afin de prévenir un quelconque changement. On n'est jamais trop prudent.

Jour 350: La routine ici. On récupère, répertorie, analyse et enferme chaque objet remonté à la surface. Les entrepôts sont suffisamment nombreux pour en contenir un grand nombre. Nous avons plus de précisions à présent concernant les jardins trouvés. Ils conservent en effet une multitude de variété de plantes provenant de la Galaxie toute entière. Effarant! De même, les cryptes, pour la plupart, contiennent en fait des vestiges matériels de certaines races disparues. Mais la plupart des artefacts qui y sont conservés ne sont guère intéressants, pour la plupart des ustensiles sans grande complexité ou des peintures, statuettes, poteries... On a l'impression de mettre à sac un antique museum d'Histoire Naturelle. Certaines des salles "scientifiques" répertoriées s'avèrent être seulement des centre d'examens semblable aux nôtres. Cependant certaines pièces présentes des aspects plus opératoires, je pense notamment à des salles de dissection ou d'examen médical. Quand aux trois "planetariums" répertoriés, il concernent différents segments de la Galaxie, pour la plupart que nous connaissons déjà pleinement, et nous 'en avons rien retiré, si ce n'est la surprise de l'intérêt que pouvait porter cette race étrange aux mystères de la Galaxie.

Jour 360: J'ai reçu ce matin un rapport de Faradia concernant l'évolution de cette "Hérésie de Samuss" qui semble-t-il ne fait qu'empirer. Il semblerait qu'à la suite de procès, la situation ait dégénérer et qu'une guerre à grande échelle ait été déclenchée. On m'a notamment spécifié la présence de l'Astartes contre des xenos et des hérétiques. Je prie l'Empereur pour que les tumultes de cette guerre ne dépassent pas le sous secteur concerné...

Jour 375: Les équipes d'exploration ont annoncé avoir terminé d'évaluer les "changements" apportés à la partie déjà explorée. A présent, nous devons finir d'extracter un maximum d'objets avant de poursuivre l'exploration.

Jour 381: Une année s'est déroulée depuis le début de l'expédition. J'ai autorisé un repos général d'une durée d'un mois, pour ceux qui veulent aller visiter leurs familles. Certains sont sur le départ, mais plusieurs ont décidé de rester. L'équipe de sécurité, elle, bien entendu reste sur place. Ils n'ont pas souhaité être relevés, donc je n'en ai pas fait la demande.

Jour 390: Les nouvelles empirent concernant cette Hérésie de Samuss. De violentes tempêtes Warp se sont déclenchées dans le secteur tout entier, provoquées semble-t-il par la violence des combats et par la destruction d'une des planètes. Un autre rapport concernant les évènement là bas a attisé ma curiosité. Il semblerait qu'une structure en apparence eldare, ou du moins catégorisée comme telle par les forces armées en présence, ait présenté les même caractéristiques que nos ruines. Hélas il se trouve que ces ruines aient disparues lors de la destruction de la planète sur la quelle elle se trouvaient. J'ai demandé s'il était possible d'avoir les rapports en relation avec ces ruines, mais ma demande a été rejetée, ces documents étant protégés sur ordre Inquisitorial. Je suppose qu'un évènement d'une grande gravité a dû se produire pour parvenir à un tel niveau de protection... Néanmoins je réessaierai plus tard, peut être à la fin du conflit...

Jour 400: Les tempêtes Warp résultant des combats dans le système d'Eris s'intensifient, et Faradia a décrété l'interdiction de tout voyage dans le système. Les équipes parties ne pourront pas revenir avant un moment, j'ai donc décidé de suspendre tout travaux pour le moment. La routine va s'installer progressivement, mais au moins nous aurons le temps de parcourir nos documents à nouveau...

Jour 438: Aucun changement quand à la situation. Je n'ai même plus de nouvelles de Faradia, et encore moins à propos du système d'Eris. Les tempêtes Warp ici sont toujours violentes, mais semblent se stabiliser. Je n'aime pas ce calme... Pas du tout.

Jour 440: Voilà. Ce que je redoutais est arrivé. Profitant de ces tempêtes Warp, une armada du Chaos est entrée dans notre système, en même temps que la guerre. Nous nous sommes placés en alerte niveau carmin, en attendant les directives, ou du moins ne serait-ce que des nouvelles de Faradia... Je prie l'Empereur de toute mes forces pour cette situation n'empire pas d'avantage...

Jour 445: J'ai été réveillé en sursaut la nuit dernière par une violent tempête électromagnétique à la surface de Vagrann. La sécurité était sur le qui vive, craignant là une ruse du Chaos, mais personne ne nous attaqua. Cependant un étrange évènement se produisit lorsque les ruines en surface se mirent à trembler et à... gémir semblait-il. Un gémissement qui se transforma en hurlement strident, comme si tout la structure prenait vie. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé ensuite, je me suis évanoui, comme à ce qu'on m'a dit l'ensemble du personnel du complexe. A mon réveil, tout semblait avoir repris son calme, même si autour de Vagrann les tempêtes Warp subsistaient toujours... J'ai ordonné immédiatement un examen médicale et psychique poussé pour tout le monde.

Jour 446: J'ai été le dernier à subir l'examen que j'avais commandité. Par chance, personne n'a été affecté, physiquement ou psychiquement. Tout est normal semble-t-il. Néanmoins, nous avons eu l'horreur de constater que l'ensemble du système de sécurité était hors service et que beaucoup de centres de sauvegarde de données avaient grillés. Et notamment celui qui gardait toutes les images de l'intérieur des ruines. Mon désespoir est sans doute plus grand que l'abattement général qui règne dans le complexe. Retour à la case départ, aveugles, et pire que tout, sans défense.

Jour 500: Les tempêtes Warp commencent à disparaître. Les premières communications reviennent petit à petit. Mon premier réflexe fut de contacter Faradia pour savoir quelle était la situation. La guerre continuait dans le système d'Eris, et cette fois on parlait d'une autre hérésie, celle du Purgateur qui avait fait condamner l'hérétique Samuss. Je n'y comprends rien, mais en tout cas il semblait que le Chaos avait disparu. Ici, la flotte chaotique apparue n'avait pas fait long feu, repoussée glorieusement par le grand amiral Argato. Nous étions sauvés, l'Empereur soit loué. Je fis à mon tour mon rapport et Faradia autorisa le retour de mes scientifiques, mais seulement après qu'une équipe médicale envoyée par le Conseil ne confirme notre bonne santé.

Jour 520: L'équipe médicale du Conseil est arrivée hier et ont donné leur rapport. Aucun danger relevé, tout allait bien. L'autorisation pour le retour de nos scientifiques fut confirmée et ils allaient prochainement revenir. Malheureusement, concernant le dispositif de sécurité, Faradia déclina notre demande, leur préoccupation étant d'avantage tournée vers la situation dans le système d'Eris. D'après ce que j'ai pu comprendre, seule Nubia la Belle était à présent le terrain d'une guerre terrible, mais étrangement, aucune information n'en fusait, mis à part des transmissions quasi inaudibles, qui se contredisaient toutes. Le système voisin de celui d'Eris avait contacté Terra pour rapporter l'étrangeté de la situation et il semblait que la Haute Inquisition avait envoyé une délégation massive pour stopper les combats.

Jour 550: Toutes es équipes de scientifiques sont revenues. Nous déplorâmes cependant la mort de trois d'entre eux, tués dans l'explosion de leur convoi lors de l'apparition de la flotte chaotique. Après un jour de deuil, nous reprîmes notre travail, qui allait consister dans un premier temps à tenter de réparer le plus de dispositifs possible. Le service de météorologie me prévint cependant que des répliques de tempêtes étaient à prévoir...J'espère qu'il n'en sera rien..."

L'image se coupa subitement. Bibsou, plongé dans le récit sursauta, surpris de la brutalité de la coupure. Seul l'image du docteur avait disparue, les autre demeuraient sur place. Ce n'était donc pas une coupure.

"Qu'est ce que c'est que ce bordel, soldat? appela-t-il, pensant que le soldat chargé des projections avait encore fait preuve d'un peu trop d'anticipations, une fois encore.
-Je n'en sais rien, monseigneur! répondit celui ci, tout aussi surpris. L'ordinateur me signale que les enregistrements sont terminés... Mais pourtant un engin comme ça pourrait en supporter des années durant...
-Y a-t-il autre chose autour? demanda Rulfr en fronçant les sourcils.
-Oui, il y a quelques plaques de données de substitution... de secours, si vous préférez... répondit le soldat après avoir rapidement fouillé le bureau. Elles sont numérotées et au nom du docteur.
-Et bien passez les, ça me parait évident, soldat! fit Bibsou. Où est passé votre sens de l'initiative?
-Euh...vous m'aviez dit de ne plus rien... balbutia le soldat, confus.
-Je vous ai juste dit d'agir prudemment, rien de plus. A présent enclenchez la projection de ces plaques! grogna Bibsou, pourtant amusé par ce soldat quelque peu maladroit.
-C'est lancé monseigneur!" répondit le soldat.

L'image du docteur reparu. Son visage paraissait plus vieux et il portait la barbe, signe que l'enregistrement était bien plus récent. La qualité médiocre de l'image, fort heureusement était soutenu par un son de bien meilleure qualité.
Bibsou fut intrigué lorsqu'il remarqua que l'uniforme de scientifique du docteur, auparavant impeccable même lors de périodes plus difficiles, était là totalement négligé et sale.
La voix du docteur résonna, hésitante, faible et fatiguée, ce qui intrigua encore plus le Salamander qui jeta un regard interrogatif à Rulfr qui lui renvoya sa propre surprise.

"Docteur Imiis Derpias, Jour 2154. J'ai du continuer l'enregistrement sur ce plaques de données de secours après avoir perdu la majeure partie de nos rapports, données et sauvegardes. La situation ici est toujours autant compliquée. Un nouvel assaut énergétique (Bibsou et Rulfr se redressèrent, intrigués par l'emploi du terme "assaut") a en effet perturbé notre système de sauvegarde et effacé un nombre important de données dont une grande partie de mon journal.
Nous n'avons toujours aucune nouvelles de la seconde équipe d'exploration partis à la recherche de la première, disparue depuis maintenant vingt sept jours standards. Je crains le pire. Ce matin, un nouveau technicien a trouvé la mort, dans les mêmes conditions que les autres, son corps retrouvé carbonisé dans une posture de terreur absolue. Nous l'avons placé dans la morgue secondaire avec les dix huit autres corps.
(Cette fois, Bibsou et Rulfr adoptèrent des mines graves, et un silence de plomb s'abattit dans la pièce tandis que le mémo du docteur continuait)

Jour 2163: J'ai toujours des migraines insupportables et ces cauchemars ne cessent toujours pas malgré les fortes doses de médicaments que je prends. J'ai même pris de la drogue opiacée à forte teneur, mais rien n'y fait.
Une transmission nous est parvenue de Faradia. Le Conseil nous a ordonné de stopper immédiatement les recherches, mais je refuse de laisser mes camarades à l'intérieur de ces ruines. Et surtout, je refuse de ne pas comprendre ce qui se passe! Depuis l'ouverture de cette nouvelle section des ruines, il n'arrive que des horreurs. Je veux comprendre! Même les deux psykers assermentés qui nous accompagnent depuis deux ans n'arrivent pas à comprendre ce qui se passe. Et d'après eux nulle trace du Chaos.
Ces dernières années, nous avons compté au total sept "visites" depuis la première, et depuis la quatrième, ces "visites" se font de plus en plus régulières et ne sont plus du tout pacifiques ou même neutres. Dix neufs morts, deux équipes disparues à l'intérieur, et seize en surface, et vingt huit personnes confinées dans le département psychiatrique que nous avons créé exprès pour ces cas il y a huit mois! Sans compter le nombre effarant de matériel disparu ou détruit par ces décharges énergétiques! Non je ne peux me résoudre à abandonner plus de personnes! Je ne peux abandonner la vérité! Je veux savoir! Je veux comprendre!
(Le docteur hurlait comme un dément avant que le rapport se coup brutalement pour laisser place au suivant)

Jour 2174: J'ai coupé les communications avec le Conseil. Ils m'agacent! Leur manque de curiosité n'est rien comparé à leur manque d'éthique scientifique! Qu'ils aillent se faire voir ailleurs! Ici nous avons du travail et personne ne m'empêchera de l'achever!!

Jour 2189 (Le docteur apparut prostré, malade et plus maigre que jamais): Encore deux morts hier soir. Le premier carbonisé comme les autres, le deuxième étant l'un de mes collègues, interné depuis quatre mois depuis qu'il fut atteint comme les autres de démence. Il s'est suicidé en pleine nuit en s'éviscérant presque totalement. Autour de lui on a retrouvé, tracées avec son propre sang, une multitude des runes qu'on peut trouver à l'intérieur des ruines. Et les médecins m'ont dit qu'il n'arrêtait pas de supplier qu'on fasse taire cette "voix" dans sa tête... Nous l'entendons tous, cette "voix"... Elle est partout... Nous comptons désormais une trentaine de morts, suicidés, accidentés ou tués par cette force inconnue. Toujours sans nouvelle des équipes d'exploration, j'ai bien peur qu'ils soient morts eux aussi...

Jour 2197: N'en pouvant plus de l'amas de corps, deux des soldats encore vivants ont brûlé la morgue secondaire dans un accès de rage selon les témoins. Ils ont péri eux mêmes dans le feu. Dans l'incendie, deux des entrepôts et une partie du complexe ont été détruits. Nos équipes de serviteurs ont achevé les réparations ce matin.

Jour 2203: Nous ne sommes plus que trente trois survivants, sans compter les aliénés au nombre de douze, beaucoup étant morts ou ayant disparus malgré toute notre attention. Des quarante serviteurs, seuls six sont encore fonctionnels.

Jour 2212: Je n'en peux plus, je n'ai pas dormi depuis huit jours, je suis épuisé. Malgré cela, chose curieuse, mais satisfaisante, nous n'avons eu aucun mort cette semaine.
Le Conseil Scientifique m'a laissé un message de haute importance hier soir. Ils envoient une équipe médicale nous chercher, et une autre équipe scientifique va nous remplacer. Dans un premier temps je fus extrêmement haineux envers le Conseil de m'écarter ainsi, mais lorsque je lu la fin du message, je ne pu que les remercier. Je serai sur Faradia le temps de ma convalescence, mais je reste toujours le chef de l'expédition, ici ou sur Faradia. Cela signifie que même à distance c'est moi dirigerait l'opération. Le Conseil a dû sûrement reconnaître leur stupidité devant ma persévérance! C'est une grande victoire personnelle!

Jour 2236: La nouvelle équipe est arrivée. Ils sont très compétents semble-t-il, et la plupart d'entre eux ont reçu un excellent entraînement militaire. Je les ai briefé pendant plusieurs heures, leur faisant un topo sur la situation, puis les ai avertis des dangers qui pourraient les menacer. Ils m'ont remercié, et leur chef m'a confié les codes prioritaires qui nous permettraient de communiquer entre nous. J'ai toute confiance en lui c'est un garçon tout à fait charmant et compétent. Je vais subir un examen de routine avant de prendre avec les survivants de l'expédition originel le vol qui nous ramènera vers Faradia. Finalement je dois avouer être très content de quitter cette endroit ne serait-ce que pour un temps."

L'image du docteur disparut avant d'être remplacée par celle d'un homme en uniforme de la division scientifique de la garde impériale Gavarienne. Il avait un visage jeune et dur, presque sévère. Lorsqu'il parla, sa voix ferme résonna sèchement dans la salle:

"Lieutenant chef Uriel Hugariev, division scientifique Alpha Prima du Conseil de Faradia. Addenda au journal du docteur Imiis Derpias, relevé de ses fonctions et interné dans l'aile psychiatrique du pénitencier de Faradia pour observation. Nos équipes ont pris la relève du docteur avec ordre de détruire le complexe et de refermer les ruines ouvertes par n'importe quel moyen nécessaire. Notre déploiement doit s'effectuer durant deux semaines standard maximum. Mes hommes ont sécurisé la majeur partie du complexe scientifique et ont commencé à acheminer les artefact excavés à l'intérieur des ruines, où ils seront détruit en même temps que le reste de la super-structure xenos. J'ai reçu l'autorisation Oméga Extremis et aura recours à de l'explosif thermo nucléaire. Une fois le complexe vidé de ses artefacts nous le brûlerons afin de ne laisser aucune preuve. Les travaux du docteur ainsi que son journal seront acheminés sur Faradia où ils seront remis au Conseil, ainsi que mes notes sur l'avancement l'opération de nettoyage. Lieutenant Hugariev, terminé.

Jour 2238: Lieutenant chef Uriel Hugariev, division scientifique Alpha Prima du Conseil de Faradia. Addenda au journal du docteur Imiis Derpias. Le complexe est à présent libéré de la plupart de ses artefacts. Cependant, la dernière équipes de maintenance n'est pas remontée. Je prends la tête d'un groupe d'intervention et part à leur recherche sur l'heure. Rapport ce soir à vingt trois heure cinquante neuf précises. Lieutenant Hugariev, terminé."

L'image disparu. Aucune ne reparu.

"Mémodisques terminés, monseigneur! déclara le soldat.
-Tous? demanda Bibsou.
-Affirmatif. Il n'y a rien d'autre ici." répondit le soldat.

Bibsou se leva et se tourna vers Rulfr.

"Bien je suppose maintenant que nous avons une certaine idée de ce qui s'est passé ici, Sergent... fit il. La première équipe de scientifique a mené des recherches qui ont abouti à un contact hostile, et trop confiant en lui même, le Lieutenant Hugariev, envoyé pour détruire les lieux, s'est précipité dans les griffes de ce mystérieux ennemi.
-Ça me paraît juste... acquiesça Rulfr en hochant la tête. Que faisons nous à présent?
-Notre mission première était de savoir ce qu'il était advenu de ces scientifiques et de l'équipe qui les a "remplacé", information que nous connaissons à présent. répondit Bibsou. Notre second objectif était d'enquêter sur cette étrange transmission que nous entendons depuis notre arrivée et qu'ont relevé les scans envoyé par le Purgateur. J'imagine donc que notre troisième objectif, tant que nous y sommes, est de comprendre ce qui s'est réellement passé ici... Que proposez vous, Rulfr?
-J'allais justement vous poser la même question, Bibsou..." fit Rulfr en posant un regard vague sur l'hologramme de la super-structure des mystérieuses ruines.

Ils restèrent là, à se repasser les données dont ils disposaient et le journal de leurs prédécesseurs afin de réfléchir à leur prochaine décision...

Et pendant qu'ils se concertaient, leur radio toujours branchée, émétait encore et toujours le même signal parasitaire et hypnotique:
"A'kia Bel'tar Baal Zeboth Kohiyar A'kia...A'kia Bel'tar Baal Zeboth Kohiyar A'kia......"



ZEREGHUL:

Les combats devenaient de plus en plus meurtriers, et la flotte de la Garde Impériale nouvellement venue, sans avoir eu le temps de répondre aux appels des Steel Fists et de la Legio Tempestus furent à leur tour visés par la flotte du Pestiféré, ne leur laissant guère d'autre choix que de répliquer...

La station Aquila était toujours massivement bombardée, et bientôt le bouclier lâcha, les tirs du Pestiféré pulvérisant des aires entières de la station. Elle avait beau être gigantesque, elle ne tiendrait pas longtemps contre un tel bombardement. A son bord, les Steel Fists surent qu'ils devaient absolument évacuer la station avant qu'elle ne s'embrase avec eux à son bord.
Le Chapelain Marius regarda avec effroi les bombes qui tombaient sur la structure sans défense de l'Aquila, heureusement une zone qui était pour le moment bien loin d'eux.
Puis il porta son regard sur les Starbreakers faisant plein feu sur l'ennemi. Si la station explosait, ces magnifiques machines seraient à jamais perdues. A moins d'une contre attaque massive de la part de leur flotte et de celle de la Tempestus, il n'auraient pas non plus le temps d'en évacuer une seule.
La situation était terriblement délicate.

En orbite, le ballet mortel des chasseurs continuait, prélevant son lourd tribut d'âmes emportées en une myriade de petites explosions stroboscopiques. Chacune des explosions était une vie qui partait.
Le carnage était monumentale et même affaibli le Pestiféré continuait à avancer et à tuer. Face à lui, les flottes combinées de la Tempestus et des Steel Fists continuaient de reculer en répliquant du mieux qu'elles le pouvaient. Celle de la Garde Impériale se plaça entre elles deux en faisant feu à son tour pour couvrir un peu mieux la manoeuvre.

Un nouveau tir de la Fierté de Faradia ébranla l'Aquila, réduisant toujours un peu plus sa structure viable et l'espérance de vie de ses occupants...


FURTIA:

Les World Eaters se répandirent à la surface de Furtia en quête de massacre et de sang. Mais la résistance du peu de régiments de la Garde Gavarienne était puissante et même s'ils ne survivraient aucunement, les Gardes prenaient de nombreuses vies hérétiques à coup de laser, de mortier et de tout ce qu'ils pouvaient utiliser comme arme.

A l'autre bout de la planète, les tyranides s'étaient regroupés pour défendre leur maigre territoire, envoyant en diversion leurs adeptes à la boucherie.

Le lictor Tyranicii rugit soudain de satisfaction, en recevant l'appel de la Flotte Ruche dont il dépendait.

Partout à la surface de Furtia, Gardes Impériaux et hérétiques levèrent un regard empli de crainte en voyant apparaître très lentement un nuage des plus étrange qui apparaissait être une monstrueuse flotte ruche tyranide, prête à déverser ses spores à la surface de la planète pour entamer leur festin.

Les massacres reprirent de plus belle, les Gardes tentant d'évacuer un maximum de civils, les World Eaters pressés d'en finir avec ces humains avant de trancher dans la chitine de ces nouveaux ennemis, les Tyranide déjà à la surface de Furtia prêts à bondir sur leur proies au moindre signal de Tyranicii.

Une boucherie sans précédent allait avoir lieu sur la planète qui de tout temps fut la plus calme du secteur...



_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Malatesta
Citoyen
avatar

Messages : 231

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Lun 2 Mai - 19:28

Que dire après un tel pavé, ma contribution va sembler bien maigre ... Laughing

Orbite de Zereghul, A Bord de l’Omnissiah’s Wrath

Comme si ses pires craintes s’étaient soudain réalisées, la situation tournait au cauchemar, et elle n’était pas près de s’arranger.
Les Lightnings et Thunderbolts menaient une héroïque arrière garde, repoussant des vagues d’appareils sans cesse plus nombreuses, achetant avec leur sang le temps nécessaire au retrait des forces loyalistes.

« Amiral Arcadius, quelles sont les nouvelles des Steel Fists ? » demanda Malatesta
« Ils commencent à évacuer Aquila, mais cela risque de prendre du temps, surtout avec les Starbreakers … » lui répondit Arcadius en tentant de cacher l’inquiétude dans sa voix
« Dites-leur de se dépêcher, nous ne tiendrons plus très longtemps ; quant aux Starbreakers, qu’ils embarquent les cogitateurs et les générateurs, le reste peut être reforgé »

« Que faisons-nous pour les autres vaisseaux Monseigneur ? » demanda Arcadius
« J’imagine qu’ils savent ce qu’ils font, du moins je l’espère. Si vous avez une solution de tir sur les vaisseaux qui les harcèlent, n’hésitez pas à tirer dans les réacteurs, c’est généralement assez efficace »

Alors qu’il reculait vers la paroi du pont, Malatesta se dirigea soudain vers le Trône de commandement qu’Arcadius avait laissé vacant pour se diriger vers les projections tactiques.
« Contrôle de Tir, je veux les commandes de tous les postes d’armement ; obtenez des autres vaisseaux de me transférer leurs contrôles » ordonna t’il en prenant place
« Monseigneur, que faites-vous ? » demanda Arcadius
« J’applique la dernière chance qu’il nous reste mon vieil ami, une tactique déjà éprouvée en combat terrestre, en espérant qu’elle fonctionne dans ce cas … »
« Vous avez toutes les commandes Monseigneur » indiqua le Lieutenant des Transmissions

Se tordant de douleur sous le flot des données sans cesse charriées par tous les systèmes d’armement de la flotte, Malatesta finit par rouvrir les yeux, pleurant des larmes de sang teinté d’huile.
« Maintenant ! » hurla t’il comme pour décharger sa douleur
A cet instant, toutes les batteries et pièces lourdes s’illuminèrent, suivies par la déflagration caractéristique d’un tir de Canon Nova
Quelques secondes plus tard, les auspex braqués sur le Briseur de Tempêtes s’illuminèrent d’un flash aveuglant. Quand l’image revint sur les moniteurs, elle montrait la coque brisée de l’antique cuirassé ennemi, déchirée et illuminée d’explosions de la passerelle jusqu’aux réacteurs.

« J’ai … besoin de … repos » murmura Malatesta avant de s’évanouir
« Emmenez le Princeps à l’infirmerie immédiatement ! » ordonna Arcadius avant de poursuivre
« Contrôle de Tir, dites-moi ce qui s’est passé ! »
« A toute la flotte, on profite du désarroi de la flotte ennemie pour finir notre retraite et mettre les voiles, plus vite que ça ! »
« Avertissez nos alliés que nous battons en retraite pour nous regrouper sur Santis »

Tandis que les bâtiments de Tempestus, une fois assurés du prochain départ des Steel Fists et de la mystérieuse flotte de la zone de combat, s’éloignaient de Zereghul, le Contrôleur de Tir s’approcha d’Arcadius
« Monsieur, je pense savoir ce qui s’est passé »
« Je vous écoute » lui répondit l’Amiral en se penchant vers lui
« Il semblerait que Monseigneur Malatesta ait synchronisé les tirs de toute la flotte sur une infime partie des boucliers tribord du Briseur de Tempêtes, ce qui les a surchargés ; ensuite est venu le tir de Canon Nova du Rhadamantine qui, profitant que les boucliers soient tombés, a directement frappé la passerelle de commandement et, semblerait-il, des dépôts de munitions ; des explosions en chaîne ont apparemment fait le reste »


Dernière édition par Princeps Cosimo Malatesta le Ven 29 Juil - 6:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rulfr
Citoyen
avatar

Messages : 886

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Dim 5 Juin - 20:18

Chose promise, chose dûe Very Happy

Vagrann

Après avoir regardés les mémodisques des équipes de scientifiques et de soldats chargés de les secourir, Rulfr et Bibsou se consultèrent pour décider de la suite de leurs mission.
La décision fut prise d'explorer les ruines pour découvrir ce qu'il était advenu de ces deux équipes et pourquoi pas trouver l'origine de ce qui brouillait les communications.

Un des hommes de Bibsou alla porter un message aux hommes restés de garde à l'entrée du complexe afin qu'ils puissent faire un rapport aux vaisseaux en orbite si les transmissions s'amélioraient ou si un Thunderhawk venait faire la liaison entre les deux forces.

Pendant ce temps les Death Templars et les troupes de chocs organisaient leurs forces pour pénétrer en toute sécurité dans le complexe en sachant que tous leurs prédécesseurs avaient disparus alors qu'ils effectuaient la même mission.

Edgtho, le porteur du lance-flamme de l'escouade Hönir, prit la tête de tous le détachement pour enter dans le complexe qui était éclairé sans qu'aucune source de lumière ne soit visible.

Ils pénétrèrent dans un immense couloir, tant en longueur qu'en hauteur. Les parois du couloir étaient recouverte d'élégantes runes d'origines inconnues.
Sur leurs gauche, une pièce dont les parois portaient les mêmes symboles que le couloir, était complètement envahie d'une végétation qu'aucun guerrier ne connaissaient.
Sur leur droite se trouvait une pièce vide que l'équipe de scientifique avait utilisé comme débarra pour toutes leurs caisses, machines ...

Le brouillage radio était encore pire qu'à l'extérieur du complexe et la voix mystérieuse continuait de retentir lorsqu'un soldat allumait son vox, le silence ambiant était donc troublé par les ordres donnés à voix haute.

Ils continuèrent leurs progression jusqu'à arriver dans un couloir qui ressemblait plus à un grand hall tellement ses dimensions étaient immenses, il donnait sur huit couloirs qui partaient en étoile dans toutes les directions.
Edgtho se retourna vers ses supérieurs pour leurs demander la conduite à tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org/
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Mer 15 Juin - 11:55

[Et un mégaturielopavé, un! Et y'en a pour tout le monde!^^
Bon courage à ceux qui passent toujours leurs exams, et bon RP!!] study



VAGRANN

Décision fut prise de poursuivre l'exploration sur ce qui semblait être un "couloir principal", et que constituait le chemin qui leur faisait face. D'anciennes lignes de tension probablement placées par les équipes de recherches impériales étaient attachées au plafond, et les lumiglobes fournissaient une lumière un peu plus clair que l'ambiante qui luisait d'un vert pomme spectral. Puis au bout d'un long moment, impossible à calculer, les derniers vestiges d'installation impériales furent laissés derrière eux. Ils étaient en train de progresser désormais au delà de la zone explorée par les scientifiques. Toujours plus loin. Mais toujours plus près du secret que renfermait cet endroit, ils en étaient sûrs...

Edgtho toujours en tête se résolut à mettre son arme en veille, sa propre lumière désormais inutile. Rulfr et Bibsou allèrent de l'avant et se placèrent derrière lui. La procession d'humains et d'Astartes progressait prudemment, et en silence. Sur leurs côtés se succédaient un ensembles de pièces, fermées ou non, comportant semblait-il de nombreuses reliques concernant des races aliens qui leurs étaient inconnues. Pièces que tous regardaient furtivement, sans y attacher grande importance, absorbés pour la plupart à l'observation globale des lieux, fascinante d'une beauté étrange et silencieuse.
Rulfr se tourna vers son homologue Salamander:
"As tu remarqué leurs regards, mon frère? demanda-t-il.
-Ils sont émerveillés... répondit Bibsou dans un murmure en levant lui même la tête pour observer le plafond arrondi délicatement sculpté.
-Cet endroit semble hors du temps... Et il s'en dégage quelque chose de...d'admirable, oui... de vénérable. continua le Death Templar.
-Pour sûr...admit Bibsou. Le mystère qui l'entoure n'arrange rien... Les salles qui nous entourent sont toutes plus déconcertantes les unes que les autres... Je sens un danger impossible à mesurer, et pourtant je ne peux m'empêcher d'être émerveillé par cet endroit.
-C'est bien là mon point, frère... fit Rulfr à voix basse. Nos hommes sont tous "émerveillés", et cet "émerveillement" nous coûte notre vigilance! D'habitude j'ai horreur du calme, mais là, même moi je me sens baisser ma garde...Je me sens...en sécurité...
-Et il n'en est rien, je sais...finit Bibsou. Je n'ai même pas idée depuis combien de temps nous explorons ces ruines...
-Par le Trône! les interrompit un Space Marine. Mes frères venez voir!"

Tous se tournèrent vers lui. Il se tenait à l'entrée d'une vaste pièce comme ils en avait croisé plus d'une depuis leur arrivée.
Celle ci était semblable à toutes celles renfermant des statues de civilisation, sortes de cellules historiques au but inconnu. Mais ce qu'ils trouvèrent là les pris à la fois de peur et de merveille.

Il y avait là vingt statues de forte carrure entourant une autre d'un gabarit plus grand, majestueuse. Toutes étaient incroyablement détaillées, mais le temps sûrement les avaient érodées et il n'en restait presque que des silhouettes à peine reconnaissables. Mais celle du centre était parfaitement reconnaissable.

"Par Terra! souffla Rulfr. Sont-ce...?
-Oui...acheva Bibsou. L'Empereur aimé de tous, et ses vingt fils..."

Dans le groupe, certains, enahi par un étrange sentiment, étaient aussitôt tombés à genoux, yeux grands ouverts et bouche bée, dans un masque de profonde béatitude.
Bibsou observa tour à tour les statues, se sentant insignifiant, remplit d'une chaleur surnaturelle. Il frémit en croisant le regard de pierre de l'Empereur, et se sentit apaisé quand il croisa celui de son Primarque, Vulkan. Il observa les autres figures, reconnaissant aisément certains, doutant sur d'autres, se sentant écoeuré sur un simple regard aux Primarques traîtres. Et puis se sentant aussi perdu en regardant deux statues de Primarques lui étant totalement inconnus.

Il remarqua que chaque statue semblait réagir différemment à la lumière. Celle de l'Empereur, dépassant toutes les autres, rayonnait, tout comme, aec moins de force cependant, ses Fils qui lui étaient restés fidèles. Ceux qui avaient trahi semblait quant à eux auréolés d'une brume blanchâtre, comme un dernier souvenir de leur gloire passée, leur visage semblant d'une grande tristesse. Enfin, les deux statues inconnues avaient la tête baissée, comme en deuil, ou réprimandés, et sous un étrange effet de lumière, semblaient...disparaître, et tour à tour réapparaître faiblement.

Leurs socles étaient couverts de runes, et sur le sol, les statues étaient entourées chacune d'une spirale de runes similaires de différente importance, dont les lignes présentaient également des symboles qui n'étaient pas inconnus des soldats présents. Certaines lignes semblaient une suite de noms, et certains "mots" étaient ponctués d'un symbole, certains bien trop reconnaissables comme étant des symboles de Chapitre Astartes. Il semblait que chaque Primarque était ainsi auréolé de son héritage personnel, de son histoire ainsi que celle de ses fils.
Pour certains, la liste était très longue, pour d'autres beaucoup moins, et pour d'autres encore, elle ne consistaient qu'en une maigre ligne...

Le choc de la découverte les laissa sans voix, et ils restèrent ainsi un long moment, les yeux plongés sur les statues, et à travers elles dans un long passé troublé par la Guerre, la Trahison et la Conquête.
Ils étaient à ce point abandonnés à leur émerveillement qu'il n'entendirent pas les cliquetis furtifs qui passaient derrière eux...

Ce fut Rulfr le premier qui reprit "conscience", et posa une main sur l'épaule de Bibsou, arrivant à grand peine à détacher son regard des statues.
"C'est... incroyable... articula Bibsou, ses yeux braqués sur son père Vulkan.
-Un témoignage de notre Histoire... poursuivit Rulfr. Un souvenir lointain de notre gloire passée. Combien parmi tout nos frères ont eu ce privilège?
-"Le savoir est le pouvoir..." récita Bibsou sans même s'en rendre compte.
-Nous devrions continuer, mon frère, aussi beau le spectacle soit il, il ne doit pas nous écarter de notre tâche...continua Rulfr, en ressentant une grande peine à l'entente de ses propres paroles.
-Tu as raison. admit Bibsou, dans un souffle. Nous devons trouver ce qui perturbe cet endroit et le stopper, pour préserver ce que nous avons découvert. C'est d'une importance capitale.
-Pour nous ou pour l'Imperium? demanda Rulfr après un moment de silence. Bibsou leva vers lui un regard interrogatif mêlé de méfiance.
-Que veux tu dire par là, mon frère? demanda-t-il prudemment.
-Nous avons trouvé jusqu'ici de grands secrets concernant l'Univers mais jusque là aucun d'eux ne nous parlait vraiment. répondit Rulfr en avançant ers les statues pour poser la main sur l'une des statues. Mais ça, c'est la preuve que le savoir implique de lourdes conséquences. L'Imperium cherche depuis longtemps à éradiquer l'héritage des Fils de l'Empereur qui l'ont trahi. Sans parler de ces deux Primarques inconnus là, dont je n'ai jamais entendu parler. Et il y a probablement une explication à cela. Qui sait ce que nous allons trouver encore dans ces ruines? Qui sait quel savoir interdit nous allos révéler?
-Je comprends ton propos frère Rulfr. fit Bibsou en levant les yeux vers la statue de l'Empereur. Il ne serait pas sage de prévenir aussitôt Terra de l'existence d'un tel endroit... Nous mettrions probablement l'Imperium tout entier en danger en exposant ses secrets les plus enfouis...Sans mentionner notre implication dans cette découverte, qui risque fort ne nous porter préjudice...
-Alors que faisons nous? demanda Rulfr en percevant que Bibsou avait une réponse à sa question.
-Rien. répondit le Salamander. Du moins, rien qui implique l'Imperium directement. Je pense que cet endroit doit être à tout prix protégé, et je connais exactement ceux qui vont s'en occuper...
-L'Ordre de l'Epée, c'est ça? demanda Rulfr en levant un sourcil, le regard rivé sur Bibsou. Tu penses que tes nouveaux maîtres vont pouvoir cacher une découverte d'une telle ampleur et le cacher aux yeux de Terra? Tu te rends compte ce que cela implique, mon frère?
-Ce ne sont pas mes nouveaux maîtres...contra Bibsou calmement. Je sers toujours l'Empereur et l'Imperium de l'Humanité...
-Je le sais bien, frère. soupira Rulfr. Je sais bien à qui tu es fidèle. La question n'est pas là. J'ai moi même des contacts forts avec l'Ordre depuis Nubia, tu le sais bien. Mais l'Ordre a depuis longtemps récolté des savoirs interdits par Terra et désobéit à bien des ordres de l'Empereur, par simple soucis de conserver la vérité. Ce que vous faites est dangereux! Penses tu que l'Ordre pourrait supporter un secret aussi lourd que cela? Dois je te rappeler ce qu'il est advenu de nos frères Sun Hawks?
-Non...fit Bibsou, baissant le regard à la mention de la chute d'un des Chapitres qui les avaient le plus aidé sur Nubia et aussi l'un des plus anciens membres de l'Ordre. Non, mon frère, je sais bien ce qu'il est advenu d'eux. Et je sais bien ce que signifie protéger un tel secret. continua-t-il en désignant l'endroit où ils se trouvaient d'un vaste geste de la main.
-La sédition. Voilà ce que cela signifie. affirma Rulfr. Es-tu prêt à en assumer les conséquences le temps venu si Terra découvre ce que nous savons?
-Je le suis. affirma Bibsou, fermement. Le seras-tu?"

Rulfr se tut un moment, dévisageant Bibsou. Puis il se mit à rire bruyamment, avant de répondre en claquant l'épaule de Bibsou, un sourire gêné mais sincère aux lèvres:
"Il semblerait qu'avec toi je n'ai guère le choix mon frère! Et je suis moi même sûr de ne pouvoir oublier ce que nous découvririons ici... Je crois que la question, au final, ne se pose même pas.
-Content de te l'entendre dire, mon frère. répondit Bibsou, avec le même sourire.
-Bah! Allons continuer à fouiller cette ruine, et nous verrons plus tard si nous somme bien détenteur du savoir qui déclenchera la ruine de la Galaxie!"

Rulfr s'interrompit un instant avant de reprendre, en riant:
"Okay, ça, ça faisait clairement hérétique!"

Tous rirent à ces paroles et se remirent en route.

Les salles jouxtant celle où ils étaient semblaient toutes contenir des artefacts d'origine impériales, ou bien des cartes gravées dans la pierre qui contaient l'Histoire de l'Imperium et son expansion, ou encore des présentation d'armes et armures, ou autres objets, témoignant des différents âges de l'Humanité.
D'autres renfermaient des ensembles de planisphères représentant des planètes ou des systèmes solaires propres aux armées de l'Empereur. Encore une fois, était-ce l'éclairage ou une sorte de magie obscure, mais bien des maquettes semblaient changer d'aspect lorsqu'on les observaient, comme pour raconter le développement et l'Histoire des planètes visées.
D'autres salles encore les remplirent cette fois d'effroi, bien qu'ils aient observé les mêmes concernant d'autres races sans broncher. Elles contenaient nombre de reliquats humains, des organes flottant dans des bocaux emplis de liquide verdâtre transparent, aux corps entiers humains conservés dans des cuves. Certaines semblaient contenir des spécimens d'un autre âge, d'autres conservaient des humains à la constitution différente ou ayant subi de fortes mutations. Ils découvrirent notamment un ensemble de cuves conservant des humains ayant visiblement subi l'influence du Chaos. Mais tous les spécimens observés semblaient morts depuis bien des générations, bien qu'en parfait état, et parfois même, semblant vivants.

Le groupe avait depuis un moment considérablement ralenti, observant avec attention chaque pièce, comme s'ils se trouvaient là en vacances dans un musée. Ce qui en un sens n'était pas entièrement dénué de vérité... excepté pour la notion de vacances, bien entendu...
Ils avaient tous conscience de la dose de savoir qu'ils ingurgitaient maladivement, et plus d'une fois la discussion entre Rulfr et Bibsou fut mentionnée, sans autre résultat qu'un accord commun de protéger le secret d'un tel concentré de savoir. Tous étaient conscient de l'importance que revêtait cet endroit et tous savaient aussi que si Terra connaissait son existence, l'endroit, voire même la planète toute entière seraient atomisés sans autre forme de procès.
Cela avait déjà été le cas à d'autres occasions, mais là, c'était tellement immense et complet, que détruire un tel endroit serait pure folie.

Après un moment le groupe, progressant toujours le long du même couloir, avait dépassé les installations dédiées au genre humain et arpentaient à présent les mêmes présentations mais pour d'autres races, certaines connues, d'autres non. Mais à la différence d'avant, tous se rendirent compte qu'à présent, presque automatiquement, ils apportaient un attention toute particulière à observer en détail chaque présentation, afin d'en retenir un maximum d'information, conscients à présent que le savoir retenu ici était bien trop important pour être négligé...
A présent donc, la progression fut beaucoup plus longue et méticuleuse. Mais ils étaient toujours trop absorbés par ce qu'ils faisaient qu'il n'entendaient toujours pas les étranges cliquettis qui semblaient les suivre très discrètement à mesure qu'ils avançaient.

Rulfr ne put s'empêcher de penser que quelque chose n'allait pas. Pourquoi un endroit pareil n'avait-il pas été découvert auparavant par qui que ce soit? Et comment se faisait-il que des scientifiques et des militaires aient pu disparaître dans un tel endroit? Qu'avaient ils trouvé? Qu'avaient ils déclenché? Un danger? Une forme de vie quelconque? Plus il se posait la question, plus son malaise grandissait.

Il fut tiré de ses pensées lorsqu'un soldat s'écroula lourdement au sol. Tous se mirent en positions défensives, armes levées. Mais le médic de l'équipe de Bisbou les apaisa.
"Ce n'est rien. fit-il. Il est juste en proie à une grande fatigue et semble profondément fatigué... Hum... à vrai dire je le suis moi même... Nous devrions faire une pause, si nous voulons éviter d'autres incidents de ce genre..."

Rulfr, bien qu'Astartes ne ressentant pas la fatigue au même titre que les umais ordinaires, lança un regard à Bibsou avant de hocher de la tête. Il se rendit compte à quel point les traits des soldats étaient tirés, à quel point leurs cernes étaient grands... à quel point ils étaient exténués. Depuis combien de temps ne s'étaient-ils pas reposés? Depuis combien de temps ingurgitaient-ils tout le savoir qu'il pouvaient avoir sans avoir mangé, ni bu, ni dormi?

Les questions l'assaillirent de nouveau et il pensa alors à leurs prédécesseurs. Etait-ce comme cela qu'ils étaient devenus fous? Qu'ils étaient morts?

Peut être était-ce là l'explication... Le vrai danger c'étaient eux mêmes, rendus fous par une telle dose de travail intellectuel, par autant de secrets qui ont bouleversé leurs onde entier... Il était tout à fait probable que sous le coup de la fatigue extrême, puis de la démence ils aient eux mêmes déclenché tout type d'accidents de plus ou moins grande importance. Il était même possible que cette démence ait poussé certains dans les recoins de la folie et les ait fait commettre des atrocités. Rulfr repensa notamment aux vagues anormales de suicides dont parlait le journal des scientifiques et à cette idée, encore une fois, il trouva une réponse dans cette explication de démence dû à une fatigue trop puissante.

La fatigue elle même ne devrait pas poser de problèmes aux Astartes, étant donné leur constitution, et ainsi ils pourraient veiller à la santé des simples humains. Mais étaient-ils en bonne condition cependant pour supporter tous ces secrets révélés?
Rulfr avait effectivement remarqué que certains des Death Templars semblaient plus pâles que jamais, voire pour certains en proie à une certaine irritabilité similaire chez les humains en cas de fatigue.

Rulfr ruminait toutes ces question tandis que le groupe établissait un campement de fortune dans une des salles vides se trouvant sur leurs côtés, assez grande pour les recevoir tous, bien qu'ils dussent se serrer.
Il n'y avait plus aucune notion de temps en cet endroit, et par là même, Rulfr ne put dire depuis combien de temps ils étaient entrés dans ce lieu, ni l'heure quil était, et encore moins depuis combien de temps ils étaient éveillés.
Trop apparemment... Beaucoup parmi les simples humains s'endormirent aussitôt allongés, à bout de forces.

Rulfr, ne désirait pas encore bénéficier d'un simulacre de sommeil se plaça face à l'une des salles voisines, une salle fermée par un vitre épaisse, à l'intérieur de laquelle se trouvaient plusieurs cuves contenant des organismes extraterrestres qui lui étaient inconnus, les cuves elles mêmes entourant un globe massif représentant une planète à l'apparence globalement océanique, mais qui lui était également inconnue.

Plongés dans ses pensées, il entendit à peine Bibsou s'approcher de lui. A l'approche du Salamander, il tourna la tête et après un moment, demanda:
"Et maintenant?"




ZEREGHUL:

Le cosmos était empli de débris divers et variés, témoignant de la violence des combats qui y eurent lieu.
Les épaves des vaisseaux détruits flottaient en silence dans l'espace, aux côtés des vestiges de quelques stations de raffinage en orbite précaire autour de la géante gazeuse.

A bord de la Fierté de Faradia, le Pestiféré regardait silencieusement le triste spectacle. Il n'avait pas dit un mot depuis que les derniers vaisseaux impériaux avaient réussi à sauter in extremis dans le Warp après avoir évacué avec succès ce qui restait de la station Aquila.
Jetant un coup d'oeil à son moniteur, le Pestiféré se permit un sourire carnassier qui craquela ses lèvre sèches. Sa flotte avait subi de lourds dégâts mais rien de bien grave. L'essentiel de sa force de combat était encore en état de marche.

Il releva les yeux vers l'immensité noire de l'espace et partit d'un ricanement glougloutant avant de donner ses ordres:
"Finissez de nettoyer ce secteur! Détruisez toutes les stations et envoyez la Bombe sur Zereghul! Qu'il ne reste rien d'intact dans ce secteur!"

La flotte se mis en mouvement pour finaliser la destruction de Zereghul, et la Fierté de Faradia envoya une bombe massive de facture étrange en plein coeur de la géante gazeuse. Quelques minutes plus tard, Zereghul commença à se comprimer et à imploser.
Le temps que la flotte du Pestiféré ne quitte le secteur, la zone entière fut balayée par la mort de Zereghul, détruisant tout ce qui restait des évènements qui avait eu lieu auparavant, éradiquant le lieu des cartes.

La flotte du Pestiféré prit alors route vers une autre destination pour continuer à rependre mort et destruction au nom de ses odieux maîtres...




SANTIS:

La navette se posa en sifflant sur l'air d'atterrissage. Une délégation silencieuse se tenait sur place, attendant que le vaisseau délivre sa précieuse cargaison.
Le Purgateur Turielo se tenait devant, les mains derrière le dos, ses longs cheveux noirs claquant au vent, une expression ferme imprimée sur son visage, dans l'attente.

La rampe de la navette s'ouvrit en chuintant et quatre serviteurs du Mechanicum de Mars en descendirent, entourant une sarcophage noir et lisse arborant une massive croix templière. Ils s'arrêtèrent pour laisser des serviteurs porteurs prendre en charge le lourd objet et se remirent en chemin vers un des complexes sécurisés du QG. Turielo les suivit du regard tout du long, en silence, tandis que la Chanoinesse Egeria vint à sa rencontre.
"Vous êtes sûr qu'il s'agit de lui? demanda-t-elle au Purgateur.
-Qui d'autre cela pourrait-il être? répondit-i en se tournant vers elle. Les technoprêtres m'ont affirmé qu'il s'agissait là du seul objet retrouvé qui possédait une signature thermique forte, et également le seul à produire le même signal binaire que celui qu'émettait le drone que nous avons récupéré à bord de notre barge.
-Dix ans... souffla la Soeur de Bataille. Est-il encore vivant?
-Je ne sais pas... admit Turielo. Nos scientifiques se pencheront dessus pour le déterminer. De plus nous ne savons toujours pas ce que ces "lauriers" sont sensés faire...
-Une clé? suggéra Egeria.
-Probablement...Les technomagos sont toujours en train de travailler dessus. J'imagine que nous aurons prochainement la réponse. Et alors nous saurons ce quil est advenu de lui. Nous saurons quel destin étrange a suivi l'Initié Crion."

Un officier les interrompit soudain en se mettant au garde à vous pour tendre un bloc de données au Purgateur:
"Quels sont les rapports? requit Turielo.
-Furtia est massivement attaquée par les serviteurs de Khorne et est sujette à une invasion de xenos tyranides. Les défenses tiennent bon, mais les pertes commencent à être catastrophiques. Nos vaisseaux ont du mal à récupérer les réfugiés, étant les proies à la fois des traîtres et des tyranides.
-La flotte de mes soeurs devrait leur être d'un grand soutien... fit Egeria en jetant un coup d'oeil au rapport. Elles devraient arriver là bas incessamment sous peu.
-Auriela? demanda Turielo.
-Le dernier rapport en provenance de la planète indique que la population s'est massivement engagée dans les rangs de la Garde pour protéger leur territoire. De même que la flotte qui gravite autour est en parfait état de combattre et à plein potentiel. Des signatures Warp indiquent qu'une flotte ennemi est à proximité, mais semble attendre avant d'attaquer.
-Qu'ils soient sur leurs gardes. Je eux un rapport continu, quitte à sacrifier leurs astrotélépathes jusqu'au dernier. ordonna Turielo.
-Une importante flotte de traître est également en route pour Santis à l'heure où nous parlons. Rien que notre propre flotte ne saurait repousser. Mais après le désastre de Zereghul, il vaut mieux se préparer au pire. D'après leur dernière transmission, les Steel Fists et la Legio Tempestus font route vers Santis et devraient arriver avant l'ennemi.
-Bien. fit Turielo. Dès qu'il seront là, qu'ils soient placés en dehors de l'orbite planétaire, et sous camouflage radar et visuel, afin d'arriver à l'arrière de l'ennemi que nous prendrons de front. Que la flotte entière se mette en alerte. Alertez immédiatement les postes de sécurité. Que toutes les villes, villages et agglomérations diverses soient évacuées dans les abris souterrains. Il ne devra demeurer en surface que les forces armées de Santis.
-Eh bien, ça devrait être assez rapide...répondit le soldat en souriant fièrement. D'après nos rapports, plus de quatre vingts pour cent de la population planétaire s'est engagée dans la Garde!
-L'Empereur les garde, ces valeureux! fit Egeria, rayonnante de satisfaction devant une telle preuve de ferveur.
-Evoyez à tous les soldats nos félicitations. fit à son tour Turielo en prenant amicalement mais fermement le soldat devant lui par les deux épaules, fier et soulagé d'une telle nouvelle. Bien nous avons fort à faire. Tous à vos postes, et enclenchez le processus de vigilance omega."

Ils se saluèrent les uns les autres, puis partirent vaquer à leurs occupations.

Deux heures plus tard, Santis était intégralement en état de guerre, et résonnait déjà des prières et chants à la gloire de l'Empereur. La population de Santis allait donner là l'une des plus belles preuves de ferveur envers leur Seigneur de l'Histoire de l'Imperium...




_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Malatesta
Citoyen
avatar

Messages : 231

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Ven 17 Juin - 20:06

Santis, QG de la Croisade Inquisitoriale

Après deux jours de transit Warp, la flotte meurtrie mais indemne de Tempestus était sortie du Warp pour se trouver nez à nez avec des dizaines de batteries pointées sur ses vaisseaux.
Une fois expliquées les circonstances de cet état d’alerte et les dernières évolutions de la situation, Malatesta avait décidé de descendre sur Santis, non sans avoir pris des dispositions pour réparer les dommages les plus urgents et trouver de nouveaux appareils de combat pour remplacer les 60% de pertes à la suite de la Bataille de Zereghul.

La salle de commandement était, comme d’habitude, une véritable ruche, sauf que cette fois les huiles étaient là : Turielo et Sœur Egeria, mais aussi le Commandant en Chef des Régiments Gavariens, de nouveaux officiers, ainsi que l’Amiral Thran et une délégation du Ministorum.
« Messieurs bonjour … » commença Malatesta
« Pas vraiment bon, Princeps ! » le coupa Turielo. « Zereghul n’est plus, Furtia est actuellement ravagée par des renégats et des tyranides, et une flotte de guerre se dirige actuellement sur Santis ! »
« J’ai pris connaissance des rapports sur la situation de la Croisade, Inquisiteur » répondit Malatesta d’un ton qu’il tentait de rendre neutre plutôt qu’inamical à la suite de cet accueil. « D’ailleurs, je désirerais émettre une requête à ce sujet … »
« Parlez Princeps »
« Après analyse des rapports et recommandations au sujet de cette flotte, j’en ai conclu que la flotte de Tempestus ne sera pas nécessaire pour repousser cette menace ; je vous demande donc de reconsidérer votre position afin que Tempestus puisse se déployer sur Furtia incessament, où sa puissance de feu, tant terrestre que navale, sera bien mieux utilisée … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Sam 18 Juin - 16:23

SANTIS:

Turielo allait répondre au Princeps mais Egeria fut plus rapide:
"Mes soeurs auront en effet grand besoin de votre aide et de votre logistique. dit elle. Je penses pouvoir dire que nous sommes suffisamment nombreux ici sans compter les flottes Steel Fists et des nouveaux arrivants de la Garde Impériale pour pouvoir repousser toute offensive. Merci Princeps, j'apprécie votre demande et votre aide."

Turielo la regarda un instant, prêt à dire quelque chose, mais il se ravisa et tourna la tête vers le Princeps:
"Eh bien princeps, je pense que vous avez vos ordres à présent... fit il en souriant. Mettez immédiatement le cap sir Furtia, dès que votre ravitaillement est achevé."

Il salua son interlocuteur puis s'en retourna à ses occupations, Egeria à ses côtés.
Une fois plus loin et hors d'écoute, Turielo se mis face à elle, le regard interrogateur, soucieux de comprendre l'emportement de la Soeur de Bataille, d'habitude plus à confirmer les ordres du Purgateur.
"Je suppose qu'il y a une raison pour laquelle vous avez contourné mes directives, Egeria? demanda-t-il.
-On ne peux décidément rien vous cacher, Purgateur. répondit-elle, lui rendant son sourire. La situation sur Furtia demande en effet toute notre attention, ce qui fait que nous ne pouvons laisser une partie de nos effectifs sur Urubis, nous devons aller au grand complet combattre sur Furtia. Or, vous savez aussi bien que moi que nous ne pouvons absolument pas nous le permettre. Urubis a beaucoup trop d'importance pour être laissée sans protection.
-Je m'en doutais, Mathilda, mais cela nécessite-t-il le sacrifice de la Legio Tempestus? Il sont encore affaibli par le combat autour de Zereghul, et sans votre soutien, ils ne feront pas long feu, coincés entre les tyranides et les hérétiques...
-Nous n'avons pas d'autres alternatives, Inquisiteur. répondit sèchement Egeria, le visage grave. Il ne s'agit pas de sacrifier la Legio, je suis certaine qu'ils s'en sortiront brillamment. Mais il faut absolument que ma Sororité achève de récupérer les artefacts sacrés sur Urubis et de les mettre en sécurité. Les restes de Sainte Erevia ne doivent pas être profanés!
-Bien, j'espère que vous savez ce que vous faites, Mathilda. Je veillerai à ce que la Legio reçoivent la pleine coopération des régiments restés sur Furtia, s'ils sont encore vivants quand ils arriveront."

Egeria hocha la tête et partit à son tour, non sans jeter un regard vers le Princeps qu'elle envoyait à la boucherie. Elle savait que c'était là une décision cruelle, mais elle savait aussi qu'elle n'avait pas le choix.
Et quand Malatesta comprendrait sur place que la Sororité le laisserai seul face à ses ennemis, elle espérait vraiment qu'il le comprendrait.
Même si elle était déjà à peu près sûre de sa réaction future.

Moins d'une heure après son arrivée, la Legio Tempestus était sur le point de départ, la flotte d'Egeria à ses côtés, prête à aller retrouver le reste de la Sororité...


_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Malatesta
Citoyen
avatar

Messages : 231

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Dim 19 Juin - 12:31

Furtia, Point de Saut Warp

« A toute la flotte, feu à volonté ! » ordonna Malatesta tandis que les Croiseurs se rangeaient en ordre de bataille autour de l’Omnissiah’s Wrath. « Ouvrez-nous un passage sûr pour débarquer les Machines. »
« Monseigneur, une transmission des Régiments Gavariens encore vivants : ils ont reçu notre demande et nous envoient les coordonnées d’une ZA sécurisée. »
« Parfait, cap sur une orbite haute au-dessus de cette position. Amiral, quand nous serons descendus, vous aurez le commandement de la flotte : assurez-vous qu’un maximum de civils aient quittés la planète avant que nous n’évacuions. Ensuite, maintenez tous les vaisseaux civils en quarantaine pour des analyses poussées, et tirez à vue sur ceux qui ne se soumettraient pas ! Une infestation Tyranide ne peut être éliminée que d’une seule manière : l’application la plus stricte du principe de précaution ! Me suis-je bien fait comprendre ? »


Furtia, ZA de la péninsule de Kovar

Après tout ce temps hors combat, la sensation réconfortante du cuir de son fauteuil avait remis Malatesta dans son élément premier : la guerre, dévastatrice et sans pitié, délivrée par les multiples canons d’Imperator Lux.
« Une communication du Général Hawkwood Monseigneur : il requiert notre appui pour purger les Tyranides du nord de la planète … »

Malatesta s’apprêtait à répondre quand Arcadius l’appela depuis l’orbite. De peu amène, son visage passa à un masque de fureur à peine dissimulée.
« Elle ne s’en tirera pas comme ça ! »
« Monseigneur ? » l’interrogea du regard le Moderatus Primus Hanneke
« Cette garce d'Egeria fait quitter la planète à toutes les forces de la Sororita. Je lui ferai passer l’envie de se moquer de moi quand nous en aurons fini avec cette planète ! »

« Général Hawkwood ? Ici le Princeps Malatesta de la Legio Tempestus ; les plans viennent de changer : avec l’évacuation des Sœurs de Bataille, vos forces stationnées au nord doivent permettre l’évacuation d’un maximum de civils, quitte à devoir tous mourir pour que cela soit rendu possible. »
« Mais, Princeps, je croyais que vous veniez nous sauver ? » répondit une voix déformée par la transmission
« Bien que puissantes, les forces de Tempestus ne peuvent se diviser entre deux fronts Général ! De plus, j’ai cru comprendre que vous aviez déjà vu des Tyranides à l’œuvre ; vous savez donc ce qui va arriver à Furtia n’est-ce pas ? »
« Vous ne pouvez … »
« Peu m’importe vos atermoiements Général ! Tempestus fait en ce moment route vers le nord pour éliminer les renégats des World Eaters ; libre à vous de nous suivre ou de rester terré dans vos tranchées ! De toute façon, le destin de Furtia était scellé dès qu’un organisme tyranide y est arrivé.»

« Ordonnez à l’Amiral Arcadius de calculer des solutions de tir sur toutes les agglomérations, et envoyez un formulaire AA-88-H sur Santis avec un rapport détaillé de la situation et de tous ses développements. »

« Messieurs, cela fait longtemps que nous ne sommes pas partis en guerre, aussi soyons prudents tant que nos réflexes ne seront pas revenus. Les forces ennemies sont principalement composées d’infanterie, faites attention à ne pas vous faire engager à courte portée, quitte à aplanir toutes les zones de couvert devant nous. » dit Malatesta en s’adressant aux autres Princeps par l’interface UIC.
« Maintenant, mouvement vers le nord à pleine vitesse, nous devons intercepter cette force blindée avant qu’elle ne taille les Gavariens en pièces. »

Si les World Eaters attendaient la Garde Gavarienne pour se faire les dents, ils furent déçus quand l’horizon s’effaça dans un nuage de poussière, puis s‘embrasa tandis que les premières salves des pièces lourdes de Tempestus, quoique mal ajustées à cause de la vitesse de progression des Titans, creusaient des brèches béantes dans ce qui avait été les lignes de vétérans de 10 000 ans de guerre contre l'Imperium.


Dernière édition par Princeps Cosimo Malatesta le Sam 9 Juil - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Ven 8 Juil - 20:51

FURTIA, ORBITE HAUTE:

Egeria observait le ballet de navettes à travers la grande baie vitrée du pont de son croiseur, les bras croisés, une main fermée devant sa bouche, les traits tirés en une expression de profond malaise. Elle regrettait tellement de devoir laisser la Legio Tempestus oeuvrer seule... Mais elle savait aussi que leur priorité absolue était la protection des reliques qui se trouvaient sur la lune Urubis.

Les navettes finirent d'évacuer les quelques éléments de la Sororité qui se trouvaient sur la planète agricole quand ils étaient arrivés, puis la flotte de la Chanoinesse se regroupa pour faire route à vitesse maximale vers la lune sainte qui gravitait paisiblement autour du globe doré.

Arrivée sur place, la force navale s'ancra en orbite basse et commença un déploiement d'urgence, sécurisant tous les objectifs principaux désignés par Egeria - les lieux saints avant les habitations - et se hâtant d'y placer les défenses adéquates.
Puis le balais des navettes reprit quelques heures après, acheminant au plus pressé des cargaisons d'objets sacrés, de réfugiés de l'Ecclésiarchie et de trésors inestimables.
Une fois ceci fait, Egeria ordonna à ses troupes de choc de prendre place sur la lune, et, aux côtés des forces gavariennes déjà sur place, de tenir les défenses. Les quatre principales agglomération de la lune sainte furent alors transformées en bastion sur protégés tandis qu'un détachement de Soeurs de Bataille prit place dans le Sanctuaire de Sainte Églantine Erevia scellant toutes ses entrées après avoir évacué l'intégralité de son personnel, afin de repousser quiconque aurait eu l'audace de s'y attaquer.

A contre coeur, les prêtres responsables de la garde des reliques personnelles de la Sainte avaient accepté que celles ci ainsi que le corps même d'Erevia fissent transportés à bord du croiseur d'Egeria.

La Chanoinesse avait encore à sa disposition une bonne centaine de ses Soeurs et quelques deux cents troupes de choc non déployés sur la lune. Elle comptait les renvoyer immédiatement sur Furtia mais des échos hostiles firent hurler les sirènes et les cloches bénies du pont, troublant le calme précaire qui s'était installé progressivement dans le vaisseau.
Une partie de la flotte World Eater qui n'était pas entrée en contact avec les forces impériales déjà en présence s'approchait de la lune, ses vaisseaux rouge sang, arborant d'ignobles icônes, ouvrant le feu dès qu'ils furent à portée de la flotte d'Egeria.
Le combat débuta violemment et sans pitié.


FURTIA SURFACE:

Les tirs dévastateurs des Titans ravagèrent les rangs des renégats mais ceux ci, passé la surprise, au lieu de fuir se mirent à charger la Legio Tempestus dans un beuglement rageur.
Malatesta mit un moment avant de comprendre que ces vociférations étaient des cris de guerre, qui plus est des cris de guerre appelant quelque chose. Ses craintes furent justifiées lorsque trois Titans Warhounds et deux Reavers apparurent au milieu des ruines de la cité assiégée.
Les machines immenses aux affreux symboles du Chaos firent rugir leures armes et un déluge de feu s'abattit sur la Tempestus avant même que celle ci ne commença à les mettre en visée.

En bas, les hordes chaotiques de cultistes et de Space Marines corrompus redoublèrent de sauvagerie, s'acharnant sur la population de la cité, massacrant sa garde et brûlant ses bâtiments, faisant fi des terribles dieux de la guerre qui se livraient combat au dessus d'eux.

Malatesta faisait marcher son amie de toujours vers l'ennemi, et la gigantesque machine écrasait une flopée d'hérétiques, sans que cela semble les perturber.

Le combat s'engagea durement, transformant la paisible Furtia en enfer de flammes et de sang...



FARADIA, ORBITE HAUTE:

Le Gouverneur déchu Decimus entra sur le pont de son vaisseau repeint dans des tons de couleurs criardes, et se plaça sur son fauteuil de commandement, outrageusement sculpté, l'antique aquila impérial sur son dessus à présent affublé d'ajouts obscènes.
Decimus riva un regard débordant de haine sur la planète qu'il avait gouverné toutes ces années avant l'arrivée de ce maudit Garolius. Sa rage était totale d'avoir été utilisé par celui qui était pourtant sensé l'aider à gagner une gloire éternelle.
A ses côtés, deux femmes d'un très jeune âge, dénudées et enchaînées au fauteuil tentaient de l'apaiser par leurs caresses lascives, mais le Gouverneur hérétique les repoussa violemment de la main en grognant avant de jeter son regard colérique sur son plus fidèle Lieutenant, qui se tenait droit comme un i à sa droite, paré dans un magnifique uniforme de la flotte gavarienne, et dont seul l'aquila avait été retiré.
Ce dernier risqua un coup d'oeil vers son maître avant de brusquement replacer son regard devant lorsqu'il se senti transpercé par les yeux fous de Decimus.

Le Gouverneur l'interpella d'une voix sèche et sifflante:
"Ils ont voulu me mettre de côté, et m'utiliser tel un vulgaire serviteur? Je vais leur faire payer cher cet affront, et je serai le seul maître de ce secteur!
-Quels sont vos ordres, monseigneur? demanda son acolyte d'un ton plat et détaché.
-Que pensez vous donc qu'ils soient? hurla Decimus au comble de la fureur, faisant se retourner vers lui tout le personnel naviguant.
-Nous devons les punir de leur audace évidemment...répondit l'officier du même ton professionnel.
-Exactement." fit Decimus, d'une voix pareille à un râle, retrouvant un calme précaire, se laissant aller dans son fauteuil.

Il regarda à nouveau la planète au travers de la baie d'observation. Ils étaient en orbite exactement au dessus de la capitale où se trouvaient Garolius et ses officiels, les traîtres qui pensaient prendre sa place de favoris des Dieux.
Mais Decimus avait décidé de reprendre la situation en main...

"Rasez la capitale! ordonna-t-il sèchement, sans une once d'hésitations. Brûlez moi ces serpents, éradiquez moi ce trou à traîtres!"

L'officier jusque là impassible tourna un visage pâle comme un linge vers son maître en entendant ces ordres, sentant un frisson glacé lui déchirer le dos.
Decimus lui renvoya un regard lourd de menaces si il ne venait pas à s'exécuter dans les prochaines secondes.
L'officier se tourna vers le responsable canonnier, et hocha la tête d'un geste sec, ses yeux trahissant pourtant un profond désarroi. Il venait de confirmer l'ordre de vitrifier l'endroit où il avait grandi, où sa glorieuse carrière avait débuté et pour lequel il s'était donné le devoir d'être le meilleur.

En un instant les batteries multiples de la barge du Gouverneur chauffèrent et lancèrent sur la capitale un déluge apocalyptique de feu et d'acier, creusant une profonde blessure à la surface de Faradia rayant la belle capitale de toutes les cartes.

L'officier était à présent tremblant, à la fois de peur, de tristesse et de colère. Ses yeux écarquillés ne pouvait plus se détacher du spectacle horrible auquel il avait contribué.
"Empereur Tout Puissant..." murmura-t-il.

Decimus lui décocha un regard glacial en esquissant un sourire plus que mauvais.
"L'Empereur n'est pas là, mon ami. grinça-t-il. Il nous a abandonné il y a bien longtemps... Il n'y a que la guerre et l'enfer, et ce pour le plus grand plaisir de nos Dieux et notre propre gloire."

Quittant son Lieutenant consterné des yeux, le Gouverneur fratricide regarda à nouveau vers la planète qui s'embrasait, et parti d'un ricanement infâme alors qu'il s'abandonnait enfin aux gâteries abjectes de ses deux esclaves...



_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Malatesta
Citoyen
avatar

Messages : 231

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Sam 9 Juil - 12:27

Furtia, En surface

Imperator Lux était secoué par les obus s'écrasant sur ses boucliers
« Contrôle des dommages ! » logua Malatesta
« Les boucliers tiennent, Princeps, mais on n’a pas intérêt à traîner … »
« Reçu. Où en sont les autres ? »
« In Nomine Furoris rapporte une légère instabilité fluctuante dans ses boucliers gauches »

L’Esprit de la Machine a bien choisi son moment pour faire des siennes … pensa Malatesta, espérant qu’Imperator Lux n’allait pas commencer les interférences radar dont il était champion …

« Bien. Contactez Lau et le Général Hawkwood : qu’ils fassent jonction et me débarrassent de ces cafards qui trainent à nos pieds ! »

Avant qu’il ne décide de la suite des opérations, un rapport arriva de l’orbite : de nouveaux vaisseaux ennemis se dirigeaient vers Urbis, des World Eaters aussi apparemment.
« Passez-moi l’Omnissiah’s Wrath »
« Amiral Arcadius ? Voici mes ordres : ne quittez pas votre orbite, mais procurez tout le soutien que vous jugerez nécessaire aux Forces d’Egeria. Par ailleurs, veuillez transmettre ce message à Santis, dit-il en transmettant une requête adressée au Purgateur, et recalculez vos solutions de tir orbite-sol, nous risquons d’en avoir besoin. »

A nous maintenant ! se dit Malatesta en tournant ses pensées vers les machines ennemies.
Basculant sur l’Interface UIC, Malatesta salua les autres Princeps et donna ses ordres.

Tandis que les deux Warhounds, Ferrum Barbarus et Pax Mortis, se dispersaient pour attendre une fenêtre de tir convenable, Imperator Lux, escorté par le Reaver In Nomine Furoris, marchait d’un pas résolu vers les machines ennemies, saturant les boucliers d’un Warhound de ses Turbolaser. Sa cible fut alors proprement décapitée par un tir de Sismo-Canon de Deus Tempestus.
Reportant sa rage sur le 2e Titan de l’Escadron ennemi, Malatesta prit contrôle du Destructeur à Plasma et le noya dans un torrent de feu jusqu’à ce que les réserves de munitions explosent.

Tempestus avait réussi un joli coup et desserré l’étreinte de l’ennemi, mais combien de temps tiendrait-elle …


Dernière édition par Princeps Cosimo Malatesta le Ven 22 Juil - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Mar 12 Juil - 3:21

SANCTIS:

La planète, autrefois paisible, résonnait à présent des marches militaires millimétrées et des chants de guerre. Des légions entières de conscrits et de volontaires s'étaient levées et étaient prêtes à partir en guerre.

Dans la haute tout du gouvernement provisoire, l'Etat Major local était en pleine effervescence, se préparant à fondre sur l'ennemi avant qu'il ne le fasse, pour le repousser et ainsi le bouter hors du système. Après, les armées partiront dans le reste du système t du sous secteur pour annihiler tout ennemi subsistant sur lequel ils tomberaient...

Le Purgateur Turielo s'était retiré dans ses quartiers, afin de consulter différents rapports qu'il avait reçu au cours des dernières heures.
La flotte qui les menaçait n'était toujours pas arrivée, la situation sur Furtia et Urubis était passée de "inquiétante" à "catastrophique", Faradia semblait en proie à une guerre interne qui avait eu comme résultat la destruction totale de sa capitale...
Toujours aucune nouvelle de Bibsou et des Death Templars déployés sur Vagrann...

Il relut la transmission prvenant de Malatesta:
### Transmission Astropathique ###
### De : Princeps Cosimo Malatesta, Legio Tempestus, Furtia ###
### A : Purgateur Turielo, Ordo Hereticus, Santis ###
### Niveau de Sécurité : Accréditation Obsidienne ###

Bonjour Purgateur,

La situation actuelle sur Furtia est en train de dégénérer ; comme vous le constaterez dans les rapports ci-joints, Tempestus doit faire face à une opposition sévère de la part de Titans renégats, tandis que de nouvelles forces renégates attaquent Urubis.
Combinés à la présence d’organismes tyranides et au manque de forces impériales, ces faits ne peuvent mener qu’à la destruction assurée de Furtia, raison pour laquelle les civils sont en train d’être évacués.

Je demande l’autorisation de recourir aux moyens les plus extrêmes pour abréger les souffrances des âmes déjà perdues et endiguer la contamination.

Pensée du Jour : L’idiot ne gaspille pas son temps, mais celui des autres

### Fin de Transmission ###

Il savait qu'Egeria avait pris la bonne décision en partant défendre Urubis, mais il craignait que cela ne creuse une inimitié fort déplaisante entre elle et le Princeps.
De plus il semblait que la flotte ruche s'était mise à vomir ses spores mycétiques sur la planète agricole. L'invasion avait commencée. Ca en plus des Wrold Eaters... Furtia semblait perdue à présent...

Il savait que le gouverneur par intermittence un vieux général de la garde impériale locale du nom de Garavit avait envoyé un régiment complet de soldats impériaux gavariens, mais le Purgateur craignait que même ces renforts additionnés à la puissance de la Legio Tempestus ne suffiraient pas à repousser les envahisseurs.

Plus tôt dans la journée, il avait appris qu'une autre flotte ennemie portant les couleurs et bannières du Dieu maudit du Changement, Tzeentch, était apparue en périphérie du secteur.
"Sûrement la flotte qui avait anéanti la flotte Mechanicum qui transportait l'Initié Crion..." avait alors pensé Turielo.

Cette flotte se dirigeait à présent vers la dernière planète du système, une planète forteresse éloignée, mais puissamment défendue. Depuis lors, le Purgateur guettait le moindre rapport provenant de cette planète.

Son attention se porta une fois de plus sur les rapports provenant de Furtia. La Legio avait effectué une percée meurtrière au travers de l'ennemi, et il semblait que les armées chaotiques au sol seraient bientôt exterminées. Mais qu'en serait-il alors des tyrannides? Par l'Empereur, il espérait que ces insectes seraient facilement repoussés...Mais le souvenir de ce Lictor qu'ils avaient appelé Tyranicii sur Nubia le taraudait et il craignait que cet ancien ennemi qui leur avait alors échappé soit encore plus puissant qu'avant et capable se s'échapper une fois encore.
Il ne le fallait pas. Il voulait le corps de ce xénomorphe à tous prix.

Signant le rapport pour l'archivage, Turielo envoya une transmission à Malatesta avant de retourner au centre de commandement afin de se préparer à l'arrivée de l'ennemi sur Sanctis...

Princeps, salutations.
Ai reçu votre transmission. Hélas, ne peut pas faire beaucoup pour vous maintenant. Devons toujours faire face ici à l'arrivée imminente de l'ennemi. Vous donne autorisation de recourir à tous les moyens que vous jugerez nécessaires afin d'endiguer l'invasion et de détruire l'ennemi en présence. Priorité absolue concernant la destruction des tyranides et l'élimination du xénomorphe nom de code "Tyranicii".
Je vous fait confiance.
L'Empereur garde. L'Empereur protège.




_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Malatesta
Citoyen
avatar

Messages : 231

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Jeu 14 Juil - 11:03

En attendant Tyranicii ...

Furtia, En surface

Tandis que les machines de Tempestus progressaient pour décapiter l'ennemi, les Skitariis de Lau déferlèrent à point nommé sur le flanc des pièces lourdes renégates, écrasant sans difficultés les servants humains et installant leur QG pour attendre la contre-attaque des World Eaters.

Ne me fais pas ça, pas maintenant ! jura Malatesta quand les auspex d'Imperator Lux affichèrent des images fantômes.
Profitant de la distraction du Warlord, les deux Reavers ennemis sortirent de leur couvert et ouvrirent le feu de toutes leurs pièces, saturant instantanément plusieurs boucliers avant et endommageant le bras du Destructeur à Plasma.
« Contact ennemi ! » hurla le Moderati Primus
« J’ai vu. » répondit Malatesta. « Désactivez les Turbolaser et redirigez l’énergie vers les boucliers avant. Machinerie : pleine vitesse avant, préparez le poing de combat ! »

Tandis que la pesante machine prenait de la vitesse, Malatesta jaugea la situation des autres forces, montrant un Pax Mortis très en forme, attirant le Warhound ennemi en plein dans le champ de tir de Deus Tempestus, qui se fit une joie de le transformer en une boule incandescente d’un unique tir de Canon Volcano. Au même moment, les World Eaters montèrent à l’assaut des positions des Skitariis de Tempestus, initiant une mêlée sanglante.

Que l’Omnimessie guide vos lames pria Malatesta en pensant aux fantassins sous ses pieds, livrant un combat dénué de sens tandis que les dieux de la guerre s’affrontaient trente mètres plus haut.

Les Reavers ennemis firent demi-tour quand ils comprirent que Malatesta venait les engager au corps à corps, mais dans leur précipitation, ils avaient oublié le dernier Reaver de Tempestus qui avait eu le temps de faire chauffer son Canon à Plasma : la première salve fit sauter les boucliers du premier ennemi, la deuxième vaporisa son réacteur, créant des interférences sur tous les auspex.
Quand il eut de nouveau une vision claire, Malatesta vit le dernier Titan ennemi à l’arrêt, ses systèmes surchargés par l’explosion trop proche.
Pas de pitié pour les traîtres ! dit Malatesta en s’approchant de l’ennemi, avant de projeter son poing dans le torse du Reaver, écrasant et déchiquetant tout sur son passage jusqu’à trouver les relais énergétiques. Sans soutien électrique, les jambes de la machine s’effondrèrent sous son poids, annihilant la dernière machine renégate.

« Victoire ! » exulta Malatesta sur l’UIC. « Princeps, nous retournons aider Lau à présent »

« Danny Boy pour Imperator Lux, Danny Boy pour Imperator Lux, vous me recevez ? » émit une voix sur le canal de combat
« Ici Imperator Lux, je vous reçois Danny Boy. Quelle est votre situation ? »
« En approche sur votre position, mettez-vous aux abris ! »

Lau devait avoir entendu également, puisque ses troupes se replièrent à couvert tandis que les dix-huit Marauders déployées par le Rhadamantine passèrent en trois vagues, saturant la ligne de front de bombes incendiaires et de roquettes. En sortant de leurs couverts, les Skitariis de Tempestus découvrirent un paysage apocalyptique halluciné, comme si les légions de l’enfer païen avaient déferlé sur le champ de bataille. Au loin, les World Eaters battaient en retraite, pulvérisés par la puissance de feu impériale …

Maintenant, je vais pouvoir m’occuper de la réponse du Purgateur … se dit Malatesta.

« Amiral, veuillez surveiller les mouvements de la flotte renégate, il y a fort à parier qu’ils vont tenter de se désengager. De plus, je veux que vous prépariez une extraction d’urgence, destination le nord de la planète, nous allons chercher un vieil ennemi. Identifiez les centres neuronaux tyranides et repérez une ZA proche. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kais Kauyon
Tau
avatar

Messages : 612

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Ven 15 Juil - 19:46

Secteur Sanctis

Le retrait des forces de la 4eme d'Aquila se fit rapidement mais dans l'ordre et la discipline après que les Starbreakers aient été dépossédé de leur organe énergétique. Le vacarme assourdissant, les pluies de gravats, de métal surchauffé enveloppé la compagnie qui regagnait les vaisseaux de la flotte sur des transporteurs de troupes rapides envoyé de façon anticipée par Tiefer.
A peine la troupe du chapelain Marius avait posé le pied sur la baie d'embarquement du Revenge que Tankred hurla l'ordre de passer dans le warp et de rejoindre Sanctis à la suite de la Legio et en donnant l'instruction à la flotte débarquée en renfort il y a peu.
-Tiefer annoncez notre retour, faites en sorte que l'on ne se fasse pas tirer comme des lapins en arrivant là bas.
-Bien Capitaine!
-Navigation! faites moi en rapport sur l'état de la flotte

Le géant balafré se laissa choir sur une marche qui donnait accès au poste de commandement, la mine sombre, Marius le rejoint peu après.
-Ils nous ont fait reculé, jamais nous n'avons reculé tu m'entends Marius? jamais...
Sa voix avait un ton las, noir, cinglant devant ce triste constat, le Chapelain baissa la tête et prit la parole.
-Hikko y est resté, Capitaine..nous ne sommes qu'une poignée mais crois moi que nous n'en resteront pas là. Nos frères ne seront pas tombés en vain.
-Sur mon bouclier, je le jure...gronda Tankred.
Le rapport sur l'état de la flotte lui parvint et il se rembrunit encore plus, sifflant entre ses dents. La puissance Steel Fists était amoindri mais encore en état de se battre, cela mit un peu de baume aux coeurs du Space Marine exilé.

Sanctis se dévoila bien vite, un message des Steel Fists parvint jusqu'au Purgateur Turielo:
//Ici Capitaine Tankred Orshen.
//Nous avons terminé le replis jusque Sanctis et attendons les ordres
//Le flotte assaillante de Zereghul n'a pas bougé
//Etat de la flotte: Operationnelle a 60%
//Je reste là haut en stand-by, vous savez où me trouver au besoin.


Tankred était concis et clair, on aurait pu le croire impoli, insolent mais sa voix était plus lasse qu'autre chose et il ne voulait pas quitter ses hommes aprés la débandade


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tarchanswar.com/
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Sam 16 Juil - 12:41

SANCTIS:

quelques heures auparavant:

Le Purgateur accusa réception de la transmission des Steel Fists et leur indiqua leur nouvel ordre de déploiement, en orbite haute de la face nord de la planète, en état d'alerte maximal, avec ordre de se préparer à l'arrivée de la flotte ennemie en progression.
La face sud du globe serait surveillé par la flotte du Purgateur, et d'autres points cardinaux par celle du gouvernement provisoire gavarien.

Les flottes de Malatesta et d'Egeria entrèrent dans le Warp pour partir vers Furtia, tandis que les flottes restées pour protéger Sanctis se mirent lentement mais fermement en position de défense.

Quelques dizaines de minutes plus tard, un rapport général indiqua au Purgateur que le système défensif était opérationnel.

Il n'y avait plus qu'à attendre.



présent:

L'espace temps se tordit un instant et une vive lueur annonça l'ouverture de la brèche Warp par laquelle arrivait l'ennemi.
Une dizaine de vaisseaux colossaux surgirent de l'Aether et continuèrent leur progression vers Sanctis par la vitesse de leurs propulseurs.
Une seconde brèche prit forme, et cinq autres béhémoths d'acier apparurent.

Deux flottes ennemies, avec deux bannières différentes: l'une arborant le symbole affreux de Garolius le Sanglant, héraut de Slaanesh, l'autre présentant les armoiries outragées de la marine impériale du système, tombée sous le contrôle des chaotiques. Sur le vaisseau de tête, un gigantesque aquila de bronze avait été décapité pour parfaire le blasphème de leur trahison honteuse.

Sur Sanctis, les alarmes hurlèrent tandis que les légions de soldats se mirent en place, prêt au combat.

Les flottes en orbite autour de Sanctis se tournèrent vers l'ennemi. Les deux forces étaient en nombre égal. Dans le silence de mort du vide spatial fusèrent les premiers tirs, engageant ainsi une bataille monumentale pour le salut ou la destruction de Sanctis.

Des rapports d'alerte se mirent à clignoter sur tout les ponts, l'ennemi ayant envoyé vers les vaisseaux impériaux un flot de navettes d'abordage. Beaucoup furent détruites, mais après un court moment, chacun des vaisseau chargé de la défense de Sanctis fut ébranlé par une série de secousses tandis que les navettes les pénétraient et déversaient leur flot de guerrier à bord.

Un combat spatial qui dérivait en abordage. Une tactique étrange venant de la part de Garolius - se dit Turielo - mais peut être était-ce une tentative audacieuse de l'ennemi pour s'emparer de plus de vaisseaux et d'armes afin de répandre mort et destruction à travers la galaxie.

En réponse, le Purgateur commanda la même manœuvre vers l'ennemi.
Dès qu'ils furent suffisamment à proximité pour limiter les pertes, une flopée de navettes impériales filèrent vers les vaisseaux corrompus dans le but de les prendre en premier et de les mettre hors service.

Turielo commanda aux troupes embarquées des Steel Fists de se concentrer sur la prise de la barge de tête à l'aquila profané afin de la capturer au plus vite.
Ils comprirent très vite pourquoi lorsque le ventre du monstre de fer s'ouvrit lentement, laissant se pointer avec lenteur une gigantesque batterie de canons vers Sanctis...

Le temps leur était désormais compté...


_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Rulfr
Citoyen
avatar

Messages : 886

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Dim 17 Juil - 15:45

Vagrann

Rulfr observa les soldats d'élites sous les ordres de Bibsou s'allonger et plonger immédiatement dans un sommeil profond. Il ordonna à tous les Death Templars qu'il avait avec lui de dormir complètement afin d'être à nouveau pleinement opérationnel. Lui ne voulant pas encore se reposer repensa à tout ce savoir qu'il avait ingurgité ces dernières heures ... à moins que çà ne soit des jours étant donné l'état de fatigue extrêmes des forces inquisitoriales.

Ses pensées l'emmenèrent immédiatement à cette salle où trônaient l'Empereur, béni soit-Il, et ses fils qui avaient conduis la Grande Croisade.
Mais il y avait la présence de ces Primarques maudits, repensât-il en serrant invontairement les poings ...

Il sentit une présence s'approcher de lui et se retourna pour observer Bibsou qui avait l'air soucieux, qui ne le serait pas dans de telles circonstances ?

"Je me demande vraiment qui a bien pût construire un tel site ?" pensa tout haut le Salamander.
"Je me poses la même question et aussi où sont donc passé les scientifiques et les soldats." répondit Rulfr.
"On va devoir continuer notre progression pour le découvrir ... mais en faisant attention à l'état de santé de mes hommes."
"Tout à fait d'accord, nos frères doivent aussi se reposer car ils perdent leurs concentrations, moi y compris, je me sens un peu trop en sécurité malgré la situation."

Après quelques instants ils essayèrent d'avoir une liaison vox avec les guerriers qui gardaient l'entrée du site mais l'éternelle voie qui captèrent fut la même qu'avant :
"A'kia Bel'tar Baal Zeboth Kohiyar A'kia......"

"Bon on ne peut toujours pas faire de rapport à nos vaisseaux."
Rulfr lui répondit :
"Il faut pourtant que le Purgateur connaisse là situation et je vais devoir aussi faire un rapport au capitaine Wotan."
Voyant le Salamander lever un sourcil interrogateur, Rulfr le rassura :
"Ne t'en fait pas mon frère, le capitaine Wotan sais garder un secret et il n'a pas l'intention de laisser un tel site être pulvériser par les Hauts Seigneurs de Terra."

"Je propose d'envoyer quelques hommes jusqu'à l'entrée pour laisser un message succin à nos hommes qui sont de garde là bas. Dès qu'ils auront la possibilité de contacté la flotte ils délivreront ce message et nous rejoindront après."
Bibsou répondit :
"Tout à fait d'accord avec toi mon frère, on reprendra notre progression une fois qu'on sera tous reposé comme il faut."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org/
Adrian Ventris
Imperium
avatar

Messages : 261

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Dim 17 Juil - 18:19

ESPACE WARP:
Le capitaine Apregis méditait seul dans sa cabine, il préparait son esprit à ce qu'il allait voir une fois dans le système corrompu. Au bout de quelques minutes il se leva et prit l'un des datas blocks de son bureau et relit pour la énième fois les informations qui lui avait étés transmissent, et une vague de tristesse l'envahit, se magnifique système solaire, le joyau du secteur, complètement dévasté par le chaos, Apregis détestait le chaos, il avait l'art de transformer un paradis en enfer. Apregis continua à relire les informations en sa possession.

Une demie heure plus tard une sonnerie se fit entendre dans tout le vaisseau, il ne restait plus que dix minutes avant la sortie du Warp, le capitaine appela des serviteurs qui l’aidèrent à enfiler son armure, puis il se rendit sur le pont de son croiseur d'attaque "Tempestus", deux gardes le saluèrent à l'entré du pont. Une fois à l'intérieur Apregis s'assit sur le grand fauteuil qui trônait au centre de la pièce, deux navigators s'afféraient à guider le vaisseau, le chef de l'équipage vint saluer Apregis et dit.

"-Seigneur, nous approchons de la destination, il reste six minutes avant la sortie du Warp.
-A ton reçu un message de l'inquisiteur Turielo?
-Oui seigneur, la flotte impériale a engagée la flotte ennemie au dessus de Sanctis.
-Très bien brancher moi sur le système communiction interne."
Le navigator s'empressa d'odéir et Apregis s'adressa à tous ses frères de bataille.
"Mes frères, écoutez moi, nous allons bientôt arriver, se n'est qu'une question de minutes. Comme vous le savez, Gavarus est corrompu par le chaos, nous devons aider les forces loyaliste à y mettre fin. Les opérations sur place sont commandées par l'inqusiteur Turielo, nous devons le retrouver en orbite de Santis, où il livre en se moment une bataille spatial avec les forces chaotique. Préparez pour les aborbages. Arrivée dans quatre minutes. Bonne chance frères et que l’Empereur veille sur nous."

ORBITE DE SANTIS:
Le Tempestus perça le voile entre les dimensions en orbite de Santis, la barge de bataille filait silencieusement vers le combat qui iluminé le ciel. Apregis appella imédiatement l'inquisiteur pour le prévenir de son arriver et lui demanda comment il pouvait se rendre utile. En attendant la réponse il commanda d'ouvir le feu sur les vaisseaux ennemis les plus proches. Très vite les vaisseaux ennemis ripostèrent, mais leurs tirs étaient arrêtés par les boucliers du Tempestus, pour le moment.
Après plusieurs minutes de combat, Apregis ordonna de concentrer les tirs sur l'un des appareil ennemi les plus gros. Le Tempestus commença à subir des abordages, et plusieurs brèches furent détectées, le capitaine donna des ordres bref pour contrer les hérétiques qui pénétraient dans sa barge.


Dernière édition par Apregis le Mer 20 Juil - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kais Kauyon
Tau
avatar

Messages : 612

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Mar 19 Juil - 15:59

Orbite de Sanctis

La flotte Steel Fists s'était rassemblée dans l'orbite haute, sur la face nord de Santis en stand-by. L'ordre était de tenir la planête face à l'arrivée imminente de la flotte ennemie. Le Loup De Fer faisait les cent-pas sur la passerelle de commande de son croiseur l'Iron Falcon qu'il avait rejoint plutôt pendant la réorganisation de sa force spatiale.
Entretemps, les Techmarines de la compagnie et les serfs qui servaient le chapitre avaient entamés un travail de longues haleine afin de restaurer au moins le plus gros des dégats, quand Tankred demanda l'état général de la force de combat, le pourcentage était remonté à 80%, il afficha alors un sourire satisfait.
Le rapport de verification s'entama dans le vox de la passerelle de commande, il l'écouta attentivement, les poings sur les hanches.
>>Capitaine, rapport de la flotte
>>Croiseur Revenge Of Iron, commandement Tiefer: Operationnel
>>Croiseur Iron Falcon, commandement Orshen: Operationnel
>>Frégate Black Fist, commandement Frater: Operationnel a 60%
>>Frégate Redemptor, commandement Baldr: Operationnel
>>Frégate Steel Wolf, commandement Koldarn: Operationnel
>>Flotte de combat: Operationnelle
>>terminé!


En formation défensive, la flotte de la 4eme venait à peine de finir le check que les alarmes se mirent à hurler sur tout les vaisseaux, vrillant les tympans des occupants. Tankred se retourna d'un bond vers la verrière qui s'ouvrait vers le vide immense et abyssal, son navigateur et les préposés durent crier ce qu'ils avaient détéctés pour couvrir la sirène d'alarme.
-Coupez moi ce bruit infâme! rugis le capitaine
Sa phrase a peine terminé, il obtint un silence tout relatif et le navigateur put enfin exposer sa trouvaille.
-Mon capitaine!! 15 signatures hostiles détéctées, de tout tonnage,des renegats!
Tankred s'avanca vers la rambarde, sa main se serrant contre le métal froid, la déchirure warp lui fit plisser les yeux pour les ouvrir de nouveau et bouillonner de rage à la vue de ce vaisseau à l'embleme imperial souillé.
Un sourire carnassier apparut sur le visage du Loup De Fer, un faciés inquietant renforcé par l'énorme balaffre qui lui barrait le visage de haut en bas aprés avoir réçu un ordre de Sanctis.
Ces pestiferés voulaient engager un combat au corps à corps? Bien leur en fasse, ils allaient être servi, son marteau allait se repaitre du sang des hérétiques. Les premières secousses ébranla le Iron Falcon, des rapports parvenaient de toute la flotte, ils étaient engagés dans leur totalité mais ce que les assaillants ne savaient certainement pas, c'est qu'ils avaient a faire avec leur plus grand ennemi de tout l'Imperium, des chasseurs de corrompus.
Le casque a peine sanglé par sa jugulaire, Tankred disparu dans les coursives, il fut rejoint par deux escouades et Marius à la baie d'embarquement à les attendait le Thunderhawk qui servirait à les envoyer à l'abordage de la barge de bataiille visée. La vue de l'aquila décapité leur écorcha les yeux, et c'est la mine réjouit à la pensée de la future bataille qu'il se dirigeait peut être vers une mort certaine.

Vaisseau Renegat
Le Steel Wolf avait opéré un nettoyage grossier de la baie d'embarquement de la barge renégate pour laisser un terrain libre à la Quatrieme Compagnie qui se regroupa bien vite.
Ouvrant un canal pour les Sergents, Tankred hurlait ses ordres aux dix escouades recemment malmenées sur Zereghul mais qui ne voulaient surement pas en rester là.
Il s'agissait d'être rapide, de remonter les coursives et d'éliminer la présence ennemie et prendre le controle du poste de commande.
Les escouades avaient été repensée de façon à ce qu'au moins un Auto-Canon, MégaBolter et un Lance-Flammes soit présent pour nettoyer et purifier toutes les pièces sur leur passage.
S'affichant sur les lentilles des casques de la compagnie, l'objectif se tenait là...
-Vous savez ce qu'il nous reste à faire mes frères!!!! hurla Tankred, le marteau crépitant d'énergie et la main fermement ancrée sur son bouclier.
La force d'or et de nacre se mit en branle pour prendre le contrôle de cette masse de fer dédiée aux Dieux de la Ruine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tarchanswar.com/
jenas
Citoyen
avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Mer 20 Juil - 6:53

EN APROCHE DE FURLIA
Un grot réveilla Boss Jashka' de son repos : "On est bientot arrivé sur la planète que vous vouliez boss !" 
Jashka' se leva et contempla la surface dévasté de furtia par le hublot, les flottes ennemies etait surement déjà en approche mais il avait l'effet de surprise avec lui.
Il ordonna :
"dis à gerda de préparer sa bande à l'abordage des vaisseaux humains, puis de les massacrer...c'est dans ses cordes"
-"dans ses quoi ?" demanda le gretchin 
-"ferm' la et fait le ou j't'etrangle!"
Une fois l'esclave parti Jashka demanda aux deux nobs devant la porte de choper le gretchin et de l'egorger dès qu'il reviendra...
Sur ce Jashka' se diriga vers le poste pilotage et fit le silence en vidant son chargeur sur l'assistant grot de son mekano'...
-"écoutez-bien bande de boyz, gerda va aborder les vaisseaux des impériaux et des boyz du chaos, pendant ce temps on doit le couvrir! Alors préparez-vous et tous aux postes de combats!"
-"boss ! le plan va pas marcher !"
-"quel plan? Massak' humain ? Ça marche tout le temps !"
-"non la tactique est inutile boss!"
-"t'essaye de m'dire comment conduire ma Waaaggh! ? dans l'enclot à squig mange'face ! "
Jashka' retourna dans ses appartements en évitant le gretchin baignant dans une mare de sang et ses nobs essuyant leurs kikoup, il se diriga à nouveau vers son trône, et réfléchis,
Ses pensées furent interrompues par une communication urgente de la lune
"boss ! Ici gerda ! On va sortir du warp dans 5...4...heu?...2...1!

ORBITE D'URUBIS
Apparu au millieu de la bataille, la flotte ork pris de cours ses adversaires, qui se reprirent rapidement... Après seulement quelques minutes de combat la flotte ork se tailla un place a coup de mega-zap' kustom en orbite de la lune, gerda lança l'abordage d'un croiseur classe carnage chaotique dont la prise semble assurée car seul une garnison faiblement armée tient encore le poste de pilotage, l'intervention ork à surement changé le destin de la planète mais ce destin est encore à forger dans les flammes de la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Mer 20 Juil - 19:35

SANCTIS:

au sol:

Au sol, tous avaient fébrilement les yeux levés, inquiets et à la fois excités à l'approche du combat, vers le ciel qui s'enluminait de flashs de lumière colorés, témoins de la rage des combats en orbite.
Les scans défensifs n'avaient pour le moment détecté aucun mouvement vers le sol, aucun signe de débarquement ennemi.
Au centre du QG stratégique, juché sur un fauteuil massif flottant grâce à des airgravs discrets, le Purgateur passait son regard d'un écran à un autre, le visage crispé de préoccupation.
Un serviteur s'éleva sur une rambarde vers lui pour lui remettre un rapport de communication annonçant l'arrivée d'une barge Astartes identifiée comme appartenant au Chapitre des Storm Warriors, commandée par le Capitaine Apregis. Bien que maigre, ce renfort inattendu était pourtant fort apprécié...

Les rapports stratégiques faisaient état de nombreux abordages sur des vaisseaux de la part de l'ennemi, lui même soumis au même traitement de la part des défenseurs de Sanctis.
La bataille semblait se jouer quant à la faction qui aurait capturé le plus de navire...


en orbite:

La flotte Slaaneshi était à présent au centre de la formation ennemie, entourée par les vaisseaux anciennement impériaux, le tout entourant jalousement le gros vaisseau à l'aquila décapité, à présent identifié comme étant le Hellmouth, la "Bouche de l'Enfer", nom qui lui avait été attribué pour rendre hommage à sa puissance destructrice.
Il y a bien des années de cela, lorsque le système Gavarien était encore loyal à l'Imperium, et que le jeune général Decimus avait été nommé gouverneur du système, le Hellmouth avait été une des premières demandes de la flotte impériale locale, juste avant le départ de celle ci pour la Croisade de Jade, une petite croisade spontanée comme il était coutume au sein du système, et qui était en partance pour le système corrompu de Johrmar Prime.
Le Hellmouth décima chacune des cinq planètes tombées aux mains du Chaos, incinérant en quelques minutes des milliards d'être corrompus, pour la Gloire de l'Empereur. Terra avait fait alors apposer sur le fier bâtiment un somptueux aquila doré, témoignant de la reconnaissance de l'Empereur devant la ferveur des gavariens à son égard.

Aujourd'hui, ce magnifique cadeau avait été outrageusement vandalisé par les traîtres voués à la cause de Decimus et s'apprêtait à délivrer sa fureur sur la planète Sanctis.

Des myriades de petites explosions à peine audible à ce niveau atmosphérique, si proche du cosmos silencieux, témoignant de la fureur des combats pour empêcher le béhémoth d'acier de délivrer l'Enfer de sa gueule sur la planète loyaliste.
Les navettes d'abordage avait subies plus de cinquante pour cents de pertes, mais les troupes impériales avaient commencé l'abordage de quelques vaisseaux ennemis. L'un d'eux, un croiseur de bonne taille, s'embrasa violemment avant d'exploser en une brume de débris enflammés lorsque l'équipage chaotique à son bord avait préféré le saborder plutôt que de le perdre.
A bord du Faradia Smile, immense destroyer hérissé de canons, les équipes d'abordage impériales étaient confrontées à une violente résistance, tandis que celles à bord du Gueux rapportaient une résistance plus sporadique mais incroyablement puissante. Les abordages des vaisseaux Aera, Kaprophis et Frateria étaient également soumis à de violents affrontements.

Côté impérial, trois des cinq vaisseaux gavariens étaient abordés par des hordes de cultistes rendus fous par les drogues et leur fanatisme aux Dieux Noirs. Un des trois vaisseaux de Turielo fut également touché, les troupes de choc à son bord tenant encore bon, mais opposés eux à d'infâmes Space Marines débauchés aux couleurs vives, écœurants dans leur démonstration de ferveur envers le Prince des Sombres Plaisirs.
Les Iron Fists avaient envoyé conformément aux ordres leurs meilleurs Astartes tenter d'aborder le Hellmouth afin de le stopper, et trois petites navettes se frayèrent un chemin jusqu'au point de contact prévu pour chacune sur le vaisseau corrompu. Aucune perte n'atit à déplorer pour le moment, ce qui donna encore plus de motivation à Tankred et ses surhommes. Mais leur flotte avait sbi une lourde contra attaque de la part de celui qu'ils attaquaient. Une salve de missiles atteint de plein fouet l'une des frégates, tandis que des tirs ravageurs lacéraient l'un des croiseurs. Une floppée de navettes, lancées par groupe de trois, atteignirent les vaisseaux Revenge of Iron et Redemptor, tandis que celle qui arriva sur le Iron Falcon fut à moitié détruite, pulvérisée par un malencontreux croisement de feu entre le croiseur et leur propre vaisseau. Amarrés en divers point d'impact, les navettes lâchèrent des groupes de cultistes ou d'Astartes corrompus qui se mirent immédiatement en quête de victimes à offrir à leurs Maîtres infâmes.

Les Storm Warriors parvinrent à détruire l'un des groupes de navettes lancés contre eux, mais trois s'ancrèrent tout de même à sa coque, y laissant pénétrer quelques groupes d'assaillants tout aussi variés que ceux qui tentaient de capturer les vaisseaux Steel Fists.

A bord de chaque vaisseau abordé, les combats se déchaînèrent, entraînant un lot important de pertes parmi les deux camps.

A bord du Hellmouth, la voix monocorde de l'ordinateur de combat annonça:
"Destruction de Sanctis prévue dans vingt sept minutes."

Puis la voix déformée en un son horriblement grinçant ajouta:
"Pour la Gloire du Chaos Eternel!"


FURTIA:

surface:

Bien qu'ayant eu son lot de victoire pour la journée après avoir vaillamment éradiquer un groupe entier de Titans corrompus, et bien que n'ayant à déplorer qu'un seul des siens affreusement endommagé, Malatesta sentit son corps se tendre à mesure que ses scans constataient l'étendue de l'infestation tyranide... La flotte ruche vomissait littéralement un flot continu de xénomorphes sur le sol de la planète, noyant ses défenses et ses premiers envahisseurs, qui, même aveuglés par leur fanatisme envers le Dieu du Sang, commençaient peu à peu à tenter misérablement de fuir cette océan ininterrompu de chitine et de crocs qui s'abattait sur eux. Un véritable tsunami de fureur insectoïde qui engloutissait peu à peu Furtia.

Le princeps reçut par bribes une transmission désespérée du général des armées locales, lui rapportant des taux de pertes à plus de soixante dix pour cents. La communication se coupa sur un cri, presque aussitôt qu'elle avait commencé et une ligne de code apparut devant ses yeux pour annoncer sobrement la destruction totale de la cité ruche centrale. Les armées impériales locales avaient été purement et simplement décapitées.
Un autre message lui parvint quelques minutes plus tard, provenant d'un commandant désemparé par la situation, qui annonça au princeps que les armées impériales encore prêtes à faire face à l'ennemi se plaçaient sous ses ordres.

Avant même de pouvoir répondre, les scans de Malatesta se noyèrent d'échos monstrueux lorsque des masses gélatineuses titanesques venues du cosmos s'écrasèrent sur le sol de la planète dans une tornade de poussière, avant de révéler un groupe fort d'une dizaine de tyranides gargantuesques, presque de la taille d'un Warhound. Et le princeps ne put réprimer un frisson - qu'il se croyait pourtant incapable à présent de ressentir - lorsque des rapports lui parvinrent établissement des points d'impact similaires un peu partout sur la planète...

"Par l'Empereur et l'Omnimessie! jura-t-il. Cette foutue planète est fichue, et pourtant nous sommes cloués sur place!"

Comme pour ajouter à sa sti=upide peur naissante, le ciel commença à virer à une nuit noire prématurée alors qu'il se noircissait toujours plus de spores tyranides...


orbite:

Les canaux de communications de la flotte du Princeps étaient saturés de parasites tandis que l'activité de la flotte ruche augmentait. Si au sol le spectacle devait être abominable, de l'orbite, il n'en était pas moins, que de voir cette gigantesque masse de chair et de chitine qui peu à peu enveloppait la planète en y semant ses agents de destruction.

"Ils ont belle gueule avec leur Exterminatus! grinça un soldat terrorisé sur le pont du Omnissiah's Wrath."
Personne ne songea à lui faire le reproche de telles paroles déplacées, car tous étaient suspendus d'horreur face à ce spectacle abominable de mort inéluctable.

Un silence de plomb s'était installé sur le pont du croiseur, comme probablement il en était de même dans tout le vaisseau et au sein de tous les autres navires de la flotte.
Ce n'était pas la première fois qu'ils voyaient la fureur d'une attaque de tyranides... Mais jamais de cette ampleur là, de cette rapidité là...Et jamais ils n'avaient eu alors de troupes au sol...

Même si la plupart, même choqués, poursuivaient leur travail afin de sortir leur antique armée de là, et tentaient toujours d'évacuer un maximum de civils, l'arrivée des orks fut une claque supplémentaire pour tous.

Les premiers tirs les atteignirent de plein fouet sans alors que les vaisseaux alarmés commençaient à se tourner vers ce nouvel assaillant.
Au loin, ce qui restait de la flotte World Eater, à présent prise à partie par les tyranides, car ayant été la plus proche du lieu d'arrivée de la flotte ruche, tentait misérablement de fuir vers un point de saut. Un des croiseurs, accablé par les assauts insectoïdes explosa sans un bruit dans l'espace glacé, produisant un faible flash de lumière avant que ses restes ne soient engloutis par l'un des tentacules de la flotte ruche.

Sous la lumière bleutée d'Astra, Furtia vivait ses derniers instants...


URUBIS, orbite:

Egeria poussa un cri mêlant rage et dégoût à la vue de la flotte ork qui arrivait sur eux. Il ne manquait plus que ça!
Comme si les World Eaters et, non loin d'eux, une flotte ruche entière, ce n'était pas suffisant!

La formation hasardeuse des peaux vertes sembla hésiter un moment à la vue du nombre de l'ennemi, et de la violence des combats, puis fonça tous réacteurs poussés à leur maximum, afin de tenter une brèche vers la Lune pour y déverser leur Waaagh! naissante.
Les World Eaters dans leur aveuglement contre les Sororitas ne semblèrent pas remarquer l'arrivée des Orks et furent dans un premier temps pris de court, ce qui fut suffisant pour les peaux vertes pour envoyer un groupe à l'abordage du Blade Of Gaark, un petit croiseur. Le groupe d'abordage se fraya un chemin sans obstacle si ce n'est l'indélicatesse de leurs pilotes, jusqu'à la passerelle principale. Peu de monde, apparemment une prise facile. En un instant les Orks beuglants posèrent leurs gorsses pattes sur les commandes pour entamer le processus de navigation. C'était sans compter les centaines de cultistes à bord et les quelques dizaines d'Astartes corrompus répandus un peu partout dans le vaisseau qui convergèrent en hurlant vers la zone d'abordage, au grand dam des Orks, qui constatant leur empressement glapirent des demandes de soutien à leurs compagnons.

Les World Eaters reprirent leurs esprits et commencèrent à ajuster leurs tirs pour cribler la flotte ork en même temps que celle des Sororitas, qui elles mêmes avaient adopté la même solution de tir dix minutes auparavant.
En soutien, des langues de lumière ardente montèrent de la lune vers les deux flottes ennemies déchargées par les multiples batteries de défenses orbitales d'Urubis. Au sol, le niveau d'alerte monta un cran au dessus, pour atteindre le seuil juste en dessous de l'alerte totale, signifiant un débarquement ennemi au sol. Des floppées de chasseurs de la Garde Impériale s'envolèrent vers le cosmos pour ajouter leurs efforts aux Soeurs de Bataille qui adoptaient une formation de mur d'enceinte.

En quelques instants, Urubis fut protégée par un écran de feu et de métal, interdisant tout espoir d'attaque au sol à ses deux ennemis.

De fureur face à ce contre temps qui leur voyait se refermer le saccage de la lune sainte, les World Eaters choisirent alors de déverser la fureur de leurs guerriers Berserkers en abordant les deux flottes.

Les orks et les Sororitas allaient bientôt devoir faire face à bord de leur propres vaisseaux au bras armé de Khorne, personnifié par des dizaines de centaines de Berserkers, de Space Marines corrompus et de cultistes, écumants de rage et de soif de sang...




_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++


Dernière édition par Turielo le Jeu 21 Juil - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
jenas
Citoyen
avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Jeu 21 Juil - 7:57

ORBITE D'URUBIS
Boss Jashka' était en train de comprendre ce qu'il se passait, la flotte impériale bloquait l'accès à urubis.
Après une attaque violente aissemment repoussée par l'adeptus sororitas, le big boss décida de passer ses nerfs sur les boyz du chaos, concentrant ses tirs sur les cuirassés, il prépara l'abordage des croiseurs moins bien défendus, un croiseur chaotique extrêmement endommagé tenta une action suicide contre le Space Hulk de Jashka' mais sans le savoir la flotte impériale sauva le vaisseau ork en anéantisant le bâtiment renégat...
Après cinq appels d'aide de gerda et ses boyz, Jashka' envoya le triple du contingent initial pour prendre le Blade of Gaark une fois pour toute puis il envoya un croiseur Kitu couvrir les modules d'abordage de conceptions hétéroclites.

BLADE OF GAARK
Nob Gerda patienta un instant plaqué sur le mur, de l'autre coté de la porte on entendais les Space marines du chaos et des cultistes après un léger signal sonore le sas s'ouvrit les Orks cachés de la manière que Gerda laissèrent passer les 5 astarès corrompus et une douzaine de simples gardes impériaux renégats puis un boyz enclencha l'alerte dépressurisation ce qui entraine le verrouillage de la portec derrière les chaotiques qui n'eurent que le temps de se retourner avant la charge des Orks, les cultistes furent criblés de balles avant d'êtres égorgé, mais les spaces marines du chaos renvoyèrent les Orks dans leur abris sous une pluie de bolts.
C'est à ce moment que Gerda chargea  et tua l'un de ses adcersaires d'un coup de poing dans le ventre, déchiqueta deux autres spaces marines acec sa pince énergetique puis se servi d'un adorâteur comme bouclier, lorsque ses ennemis rechargèrent Gerda leurs saura dessus, l'un des deux survivants se plaqua au sol, l'autre dégaina son pistolet inutile face au meganob qui l'explosa contre le mur dans une trainé sanglante. Le dernier Space marines fut massacré par les boyz galvanisé par leur chef.
Mais les chaotique tentait de forcer la porte et leur supériorité numérique  ne faisait aucun doute, gerda replia jusqu'au poste de pilotage  et se prépara au combat final... Les renforts arriveront dans quelques minutes mais Gerda doit tenir pendant ce temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Ventris
Imperium
avatar

Messages : 261

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Jeu 21 Juil - 9:23

A BORD DU TEMPESTUS
Apregis, toujours dans le poste de pilotage du Tempestus, ordonna à 4 de ses escouades, dont une en armure Terminator, de prendre un Thunderhawk et d'aborder le croiseur ennemi le plus proche. Le Thunderhawk décolla peut après et se dirigea vers sa cible.
Quelques minutes plus tard une alarme retentie dans le poste de pilotage, le capitaine savais très bien ce qu'elle signifiait, l'arrivée de modules d'abordages ennemie, malgré la rapidité des systèmes de défense du Tempestus, trois d'entre eux réussirent à s’amarrer. Apregis prit son casque, donna quelques ordres à suivre pour son équipage et ordonna à ses spaces marine de former des groupes pour contre attaqué, puis il rejoignis l'un des groupes pour. Sur ses lentilles, Apregis pouvait voir la progression de ses troupes, ainsi que celle de ses ennemis.
Apregis et son groupe s’arrêtèrent à l'angle d'un couloir, le capitaine jeta un oeil dans un couloir parallèle, il vu une trentaine de marines du chaos qui se dirigeaient dans sa direction. Il fit des signes aux spaces marines de son groupe, puis il compta trois secondes, avant de s'élancer dans le couloir avec ses hommes, les hérétiques n’eurent pas le temps de réagirent que plusieurs d'entre eux tombèrent sous les bolts des loyalistes, le reste fut massacré dans un corps à corps bref mais violent.
Une fois le calme revenu dans le couloir, Apregis consulta les infos sur les lentilles de son casque, les autres groupes spaces marines avez eux aussi engagés des renégats. Apregis et ses hommes continuèrent à progresser vers l'un des site d'abordage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   Jeu 21 Juil - 20:45

VAGRANN:

Le groupe se scinda en deux comme convenu, à leur réveil. Les uns repartirent sur leurs pas afin d'atteindre la sortie pour délivrer un message au Purgateur, tandis que les autres poursuivir leur route dans les entrailles de cet étrange édifice dont ils ne voyaient toujours pas le bout.

Une marche qui semblait durer des heures, toujours ponctuée de découvertes toutes plus extraordinaires les unes que les autres.
Au bout d'un long moment, ils débouchèrent sur ce qui ressemblait à une vaste place, au centre de laquelle trônait une gigantesque statue, représentant ce qui semblait être un arbre aux ramifications interminables.
Vu de plus près, ils s'aperçurent que cet "arbre" représentait en réalité une sorte de schéma d'évolution biologique, partant de races inconnues sous développées pour arriver à d'autres qui semblaient bien plus avancées technologiquement. Entre certaines branches figuraient des races connues des impériaux tels que les Eldars ou les inquiétants Nécrons, et bien sûr leur propre race, l'Humanité.
C'était donc un espèce de résumé évolutif de ce qu'ils avaient vu jusque là dans les salles du "musée".

Le vaste hall continuait en trois couloirs. Celui du centre s'ouvrait par un gigantesque arche surmonté de ce qui ressemblait étrangement à un oeil ouvert dardant la place de son regard de pierre. Celui de gauche s'ouvrait par un autre arche plus petit surmonté de ce qui s'apparentait le plus à une gravure représentant une hélice d'ADN, et celui de droite s'ouvrait par un arche surmonté d'une tête d'alien de race inconnue aux traits sages et anciens.

En dessous de chaque bas relief étaient gravés des runes, surement des indications de chemin, dans un langage inconnu. Et chaque porte était entourée de statues grossières représentant des humanoïdes armés de lances, semblable à des gardiens quelconques.

Il fallait à présent choisir le chemin à prendre...

***

Le deuxième groupe marcha pendant des heures et des heures, non conscients du temps qui s'écoulait, et encore plus incapable de le mesurer efficacement.

Après une halte rapide pour regagner quelques forces, ils atteignirent enfin la lourde porte d'entrée et rejoignirent les guerriers repartis au centre scientifique pour les attendre.

Ceux ci paraissaient fatigués mais aussi alarmés. Et ce qu'ils apprirent au groupe remonté les cloua sur place de surprise. Cela faisait exactement quinze minutes qu'ils étaient entrés dans la gargantuesque structure!

Après avoir raconté ce qu'ils avaient vu, ils décidèrent de tenter une communication vers la flotte en orbite. Mais à leur grand désagrément, les parasites redoublèrent et la communication fut tout à fait impossible. Tout contact avec l'extérieur leur était interdit par la même force inconnue que depuis le début. Et toujours cette même voix...

Ils repartirent vers le complexe scientifique pour décider de ce qui devrait être fait par la suite, maudissant cette foutue voix et ce brouillage de tous les diables. Ceux restés en surface en profitèrent pour réclamer d'avantage de détails sur les découvertes stupéfiantes qu'ils avaient faites à l'intérieur de la structure...

***

A bord du croiseur en orbite, l'officier chargé des communications tenta une nouvelle fois de joindre les équipes au sol, sans résultat.
Le Capitaine faisait les cents pas, nerveux et impuissant face à ce brouillage damné. Cela faisait maintenant presque une journée qu'ils étaient descendus et depuis, plus aucune nouvelles...

Il jeta un coup d'oeil nerveux à l'écran principal du pont, sur lequel cignotaient toujours les dizaines de messages alarmés rapportant la situation désastreuse qui saisissait le système. Tout ce qu'espérait le Capitaine c'est que pour le moment la guerre resterait loin de Vagrann...

Les parasites emplissaient toujours les hauts parleurs, témoins de l'échec répété des communications, et le Capitaine ordonna sèchement à l'officier des communications de couper ce bruit dérangeant - et particulièrement effrayant à la longue - et retourna s'assoir pour prendre un recaféiné carabiné, tapotant des doigts nerveusement sur ses accoudoirs.

"On réessaye dans trente minutes! ordonna-t-il, agacé par cette routine désespérée et agaçante. Après, il faudra bien que j'en parle au Capitaine Wotan pour qu'il prenne une décision... Savoir si on reste dans ce trou paumé ou si on rejoint les autres.
-Et les troupes au sol? demanda le timonier.
-En ce qui me concerne, ils sont portés disparus. répliqua durement le Capitaine. Maintenant si Wotan décide de les y rejoindre pour tenter des recherches, j'imagine qu'on va devoir jouer au jeu des parasites pendant un moment encore... Faites couler plus de caféiné, on va en avoir besoin, les gars!"



_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"   

Revenir en haut Aller en bas
 
RP - secteur GAVARUS - "La Folie de Decimus"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» douce folie
» Chargeur très simple sur secteur pour picooz
» Campagne du secteur Veil- Glossaire
» Kurtz Katherine - Roi de folie - La trilogie des rois 1 - Cycle des Derynis [Lecture commune de juin]
» Ma Folie (Quand elle ronge les mots)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CITE RUCHE :: Fissure Warp :: Croisade Maudite (ex Folie de Decimus)-
Sauter vers: