AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Les Croisés et leurs Ombres - RP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Kais Kauyon
Tau
avatar

Messages : 612

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Ven 30 Sep - 14:21

Phallanx IV, Station Beta

Voilà dix jours que les hommes de Krieg pietiennent sur un agglomerat de beton, d'acier et de gravats en orbite autour d'une géante gazeuse.
Dix jours que les obus sifflent, les schrapnels fauchents, les tirs explosent les têtes ou les membres, vaporisant les corps.
Depuis la fin de ce qui pourrait être la matinée sur terre, les tirs se font plus sporadiques, la 14ème Force a enfoncé les défenses de la station principale a prit de perte immense. Des pertes vites jugulées quand les commandos de sapeurs d'Ulver purent mettre un terme au massacre des armes automatisées à coups d'explosifs et en prenant le contrôle du poste de commande de sécurité.
Hormand avait du être rapatrié vers l'arrière du front sur les ordres du Commandant Suprême quand ce dernier put voir de lui même l'état dans lequel son ami se trouvait.

En effet, le plastron enfoncé et deux perforations noircies dans l'acier polie de la protection indiquait qu'Hormand avait essuyé deux tirs lasers de "foutu snipers" d'aprés ses dires. Il en resultat deux blessures serieuses sur le coté droit cauterisée sous la chaleur du laser mais qui entamé la chair et donne loisir à toute infection. Ce n'était pas le moment de perdre un officier de ce calibre, la mort oui, mais pas de cette façon. Ces mots su convaincre cette tête de lard qui se laissa emmené par ses hommes en même temps que la relêve des troupes.
Schreiber ordonna un cessez-le-feu le temps que les hommes de la 14 eme se regroupe et qu'un point sur la situation clair et précis soit fait.
Les éclaireurs rapportèrent que la défense phalanxienne tentait de rejoindre les baies d'embarquements par les sous-sol de la station en passant par les conduits d'évacuation et d'entretien.
-Ils abandonneraient le contrôle des postes orbitaux du système? bougre de lâche, c'est pas dans les habitudes de ces hommes qui nous resistent sans sourciller depuis 10 jours sous une pluie d'obus.
-Si ils estiment la station perdue...je pense qu'ils voudraient la perdre mais avec nous à l'interieur..
Cette idée fit frissonner l'ensemble du rassemblement de l'état major de Krieg, si cela était vrai, cette bataille devenait une course contre la montre plutot qu'une bataille d'usure et ça Schreiber ne l'aurait pas imaginé.

Il resta silencieux un moment, le masque à gaz pendant à son coup pour dévoiler son visage mutilé. Les sourcils froncés, il tapotait distraitement la table où était posée la carte de la station.
-Faites débarquer Tavarth et ses bataillons de Traqueurs, on doit nettoyer cette base avant qu'ils décident de tout faire sauter.
Le jeune homme des Communications alla avertir l'Amiral Van Grallen et Tavarth en courant alors que les rapports sur les pertes et les blessés venant de l'infirmerie venait de tomber: 40%
Cela ne le gêna pas plus que cela à en voir son visage impassible se redresser doucement vers ses deux Généraux.
-Formez divers pelotons et disposez les vers ces points de sortie
Il indiqua les points de sortie des tunnels d'entretien menant à la baie
-Sécuriez la baie d'embarquement, sabotez leur navette si il faut...aucuns de ces rats ne sortiront d'ici vivant..vu?
Tout le monde aquiesca et le plan se mit en oeuvre doucement.

On attendit la venue des Traqueurs de Tavarth pour lancer la contre-offensive finale pour la station Beta.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tarchanswar.com/
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Sam 1 Oct - 18:12

PHALANX II, JOUR 10:

FL-04:

Le gros village industriel était à présent entouré d'une large ceinture creusée de tranchées impénétrables, reliées entre elles par de larges bunkers couvrant des pièces d'armes lourdes dévastatrices.

Les canons anti aériens avaient décimé la reconnaissance aérienne trois jours auparavant, interdisant au régiment du Clan Loki de pouvoir aller plus en avant.

Puis les blindés ennemis avaient donné la chasse et le Général Gorund avait dû faire reculer sa colonne en urgence.

Un petit village quelques kilomètres en contre bas leur servit de couverture, et dans la nuit du septième au huitième jour, ils avaient combattu l'artillerie phalanxienne et leurs chars.

Au petit matin, le 13ème Loki victorieux mais éreinté se tenait encore au milieu d'un village réduit en ruines fumantes. Les pertes avaient été nombreuses mais acceptables et Gorund ne tarda pas à remettre sa colonne en marche.

Ils érigèrent un véritable rempart face à la ville industrielle tenue par l'ennemi, et montèrent le camp sachant, au vu des défenses bâties même à la hâte ^par les phalanxiens, qu'ils allaient devoir combattre longuement.
Certes, beaucoup avaient pensé à tout simplement bombarder les positions adverses, mais Gorund en avait interdit l'ordre, les tranchées phalanxiennes et les différents dispositifs de défense trop proches, sinon ancrés directement dans la ville à prendre, menaçant les précieuses installations industrielles de destruction.

Depuis la moitié du huitième jour les gardes impériaux du Clan Loki harrassaient les positions ennemies, de tranchée en tranchée, en prenant une tout en en perdant deux, et inversement, suivant les aléas de la bataille.

Si le Clan Loki sur ordre général de Gorund n'utilisaient aucune arme lourde jugée dangereuse pour les installations, et encore moins l'artillerie mobile ou les chars, il n'en était rien en face et les positions impériales était régulièrement noyées sous un déluge de feu et d'acier qui chaque fois prélevait son lot d'âmes arrachées à des corps volant en éclats.

Au matin du dixième jour, les combats n'avaient pas cessé un seul instant, et les Loki étaient parvenus à prendre un tiers des tranchées adverses, infligeant de lourdes pertes à l'ennemi dans la fureur des combats, les gardes Futharks exaspérés d'être ainsi ralentis par la crainte de détruire ce qu'ils étaient venus récupérer. Cette exaspération avait décuplé leur colère et leur combativité et faisait de nombre d'entre eux d'impitoyables machines à tuer...

Gorund lui même, lassé de se contenter de discuter stratégie avec les quelques officiers non Futharks, avait laissé son tempéramment guerrier prendre le dessus et rejoint l'un des groupes d'assaut pour en prendre la tête dans son armure chromée et décimant l'ennemi à grands coups de son sabre courbé et de son pistolet bolter d'argent.

Le front avançait lentement mais sûrement, et pour le grand plaisir du Général du 13ème Loki, qui considéra là une preuve de loyauté de leur part, le régiment constitué à la hâte des Phalanxiens Libres progressait lui aussi sur les flancs de leurs anciens frères en combattant comme des lions, menés par le Colonel Urular, leur "Préfet de la Tempête", un homme devenu proche de Gorund et à la foi et loyauté indéfectibles.
Les Phalanxiens Libres d'Urular n'était à peine qu'un petit millier, au gré des conscriptions et des civils phalanxiens désirant retrouver grâce aux yeux de l'Imperium.
Normalement, Gorund n'aurait jamais dû accepter une telle formation à ses côtés, mais, malgré les critiques et les plaintes des officiels de l'Administratum, le Général Loki avait même plutôt encourager les efforts d'Urular.

Afin de rassurer ses détracteurs et à la demande du Colonel phalanxien, Gorund avait toutefois rattaché le Commissaire Gunnar, accompagné d'une escouade d'honneur qu'il put constituer selon son envie. Bien entendu, le Commissaire prit le jeune caporal Secherus, son protégé, à ses côtés... Le Colonel Urular et ses soldats "libres" s'étaient placés volontiers sous le commandement du Commissaire, qui les dirigeaient avec paternité, fermement mais justement. Il avait insisté pour que le Colonel phalanxien conserve son autorité, mais conservait tout de même un contrôle sûr sur cette compagnie d'un milliers d'hommes, qui avait tout de même été leurs ennemis il n'y a pas si longtemps...

C'était sûrment la vue de cette compagnie de Phalanxiens Libres rangés en toute bonne foi et honnêteté à nouveau sous les bannières de l'Imperium, qui faisait le plus enrager l'ennemi, qui voyaient là des traitres à leur Roi, mais aussi les terrorisés par cette vision d'un Imperium implacable absorbant déjà leurs forces...

_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Adrian Ventris
Imperium
avatar

Messages : 261

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Ven 11 Nov - 13:49

SYSTEME DE PHALLANX.
Après son message radio aux Phallanxiens, Von Grallen vit ses ennemis s'enfuirent, il se trouna vers son officier de communication.

"Donnez l'ordre de les poursuivre, et ordonnez à un croiseur lourd de rester en orbite de Phallanx IV avec les deux croiseurs déjà sur place."

Pendant les deux heures qui suivit Von Grallen et sa flotte traquèrent les rebelles dans le système, à chaque fois que les Phallanxiens se montraient, l'Amiral envoyait ses vaisseaux en nombres suffisant pour écraser ses adversaires, mais la grande majorité de la flotte ennemie restait introuvable, si bien que Von Grallen les compara aux Eldars. Mais escarmouche après escarmouche la flotte Phallanxienne perdait des vaisseaux.

A la fin des deux heures, Von Grallen reçut un message de son officier radar, la totalité de la flotte ennemie avait été repérer en orbite de la première planète du système, à part quelques vaisseau éparpillés dans le système, Von Grallen se rendit avec toutes sa flotte sur Phalanx I. Quand la flotte impériale s'approcha de la planète, plusieurs transports ennemis fuirent l'orbite, le tir combiné de toutes la flotte impériale était plus que suffisant pour neutraliser les vaisseaux ennemis, mais Von Grallen eu le sentiment que quelques choses n'allait pas, la flotte phalanxienne ne pouvait pas être que ces vaisseaux que sa flotte poursuivait, il comprit alors que les transports ennemis n'était que des appâts. Au moment où Von Grallen arriva à cette conclusion, son officier radar dit:

"Amiral, des vaisseaux ennemis quitte Phalanx I"

Von Grallen réalisa alors qu'il était tombé dans un piège, la poursuite contre les transporteurs avait entrainé sa flotte loin de Phallanx I, laissant ainsi le champ libre à la flotte ennemie pour attaquer les forces impériales dans le système.

"Envoyez immédiatement un message au général Borya pour l'avertir de la situation, et préparer les vaisseaux pour un saut Warp vers Phalanx II et Phalanx IV, exécution. Il faut que nous arrivions à tous prit avant eux."

Tandis que ses hommes exécutaient ses ordres, Von Grallen regarda l'écran radar pour voir la progression des phallanxiens, comme ils restaient dans l'espace réel, comme c'est la norme dans le voyage à l'intérieur d'un système, la flotte impériale avait une chance d'arriver avnt eux en passant par le Warp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Mer 2 Mai - 20:02

[bon les RPs reprenant tout doucement, j'aimerai que celui ci reprenne aussi, car c'en est un qui me tient toujours à coeur! Smile]

PHALANX II, JOUR 13

FO-PRIMA:

Leif Huntarrn, le Haut Konungar du Drakkar Futhark envoyé en renfort à la Croisade, n'en croyait pas ses yeux. La Cité n'était plus que tas de gravats, de cadavres et de carcasses fumantes de blindés. Ses Futharks, tous issus du prestigieux Clan Odin au sang noble et précieux, versaient sang et larmes aux côtés de leurs frères de la Légion d'Acier.
Les combats pour atteindre la Haute Cité avaient atteint un degré de violence rarement égalé par ce qu'avait enduré le vieux Général au cours de sa longue carrière. Ils s'étaient battus becs et ongles pour tenter de défaire l'ennemi hérétique, et pourtant ils ne perçaient toujours pas les défenses de l'adversaire, comme si celui ci était toujours sous l'effet d'une puissance et néfaste sorcellerie. A présent, les armées loyalistes étaient coincées à l'entrée de la plus haute spire, à portée de main du Palais, avec face à eux les reliquats d'une armée désespérée et fanatique. Aucun ne lâchait.
Cela faisait maintenant presque une semaine qu'ils bataillaient contre l'ennemi pour lui faire courber l'échine, et dans la mesure du possible, la briser. Mais rien n'y faisait. L'ensemble de la Cité était à eux, il ne restait plus que cette petite poche de résistance, qui les avaient placés face à l'élite de l'Archiennemi, et les horreurs se multipliaient.
A l'aube de ce treizième jour de combat, le 3ème Odin souffrait de cette situation infernale, tant physiquement que mentalement, même s'ils gardaient la tête haute. Cela n'échappait pas à Huntarrn qui ne cessait de rassembler son état major et celui de ses alliés de la Légion, mais chaque tactique échouait inlassablement.
L'Amiral Phrasus avait à plusieurs reprises imploré les Gardes Impériaux de se replier pour pouvoir en finir avec cette résistance surnaturelle en réduisant la Cité en poussière par bombardement orbital, mais Huntarrn s'y refusait, d'une part par respect de la population locale dont ça avait toujours été le pivot central de leur société, d'autre part car il tenait à offrir personnellement la tête du chef des insurgés au Seigneur Général Borya.
Le vieux Général consulta son chron, et fit un signe las de la tête vers son aide de camp qui trasmis l'ordre de relève, les pelotons ayant passé la nuit à guerroyer sous les ordres du Général Udrisson, son remplaçant, se retirant petit à petit pour laisser place nette à des effectifs reposés.
Le Commissaire Farrias vint à la rencontre du Général et l'enjoignit à rester une fois de plus en arrière pour aller mener à sa place l'assaut.
Huntarrn y consentit et se mit alors en quête des officiers de la Légion pour instaurer une nouvelle réunion stratégique afin de déterminer ce qu'ils pourraient planifier pour le prochain assaut. Le grondement de l'artillerie ne diminuait jamais, et Huntarrn regarda d'une mine désolée les soldats aux visages fantomatiques qui partaient au pas de course vers les lignes de bataille...

FA-02:

Le Clan Aegir avait repris sa progression depuis la veille, délaissant leur premier objectif derrière eux. Les rapports avaient été concluants, et Hurl Serschtein, le Général du 56ème, était satisfait de pouvoir enfin reprendre la route, sentant chez ses hommes une montée de moral significative.
Leur prochain objectif était un village censé protéger des mines de minéraux locaux et précieux, carrefour commercial et centré sur la métallurgie. Nuls doutes qu'il y aurait des usines à reprendre et remettre sous production impériale. Pour l'occasion, un détachement d'adeptes du Mechanicum s'était joint à eux, taciturnes comme à leur habitude, mais aucun des Futharks n'y faisait attention. Serschtein y lut même parfois du mépris pour ce que ses hommes considéraient comme des excentricités bien trop éloignées de la cohésion impériale, et il ne pouvait s'empêcher d'approuver cette pensée néanmoins néfaste.
L'attente avait failli sérieusement saper le moral des hommes et son autorité sur eux, et, avec douleur, il avait déjà dû faire procéder à l'exécution sommaire de vingt trois de ses Gardes pour désertion. Le Commissaire Kurson rattaché à son régiment avait personnellement fait appliquer la sentence afin de donner un avertissement suffisant aux autres soldats. Aucun autre incident n'avait été à déplorer.
Tant mieux, pensa Serschtein. La remise en route des opérations allait bien évidemment les garder sur le droit chemin...

FL-04:

Jarl Gorund du 13ème Loki progressait tête baissée dans les tranchées regorgeant de boue pour aller constater lui même l'état de ses hommes, et jusque là, il avait eu la grande satisfaction de lire la même envie sauvage de victoire dans leurs yeux, leur moral pratiquement pas entamé. Des hommes faits par et pour la guerre, et le Commissaire Gunnar lui avait assuré qu'il en était de même pour les Phalanxiens Libres, qui mettaient une ardeur salvatrice dans leur combativité, véritables pénitents désireux de se racheter aux yeux de l'Empereur, sous le commandement prodigieux du Colonel Urular.
Gorund sentait la fierté et la rage de vaincre palpiter dans ses tripes, et son visage sec s'illuminait d'un sourire féroce tandis qu'il voyait leurs lignes approcher lentement mais sûrement de la cité industrielle ennemie. Conformément à ses ordres, nulles armes lourdes n'avaient fait feu vers les lignes adverses, afin de ne pas risquer d'endommager, ou pire, de détruire, les précieuses installations industrielles.
Plusieurs coups de sifflets retentirent au milieu du vacarme du pilonnage ennemi, et Gorund laissa échapper un ricanement animal en dégainant son épée, se tournant vers ses hommes.
-On est repartis au casse pipe les enfants? demanda-t-il d'une voix forte et irradiant d'un charisme emprunt d'une parfaite résolution.
Des cris rageurs de soldats en besoin de purifier de l'hérétique lui répondirent, ainsi que quelques plaisanteries graveleuses sur les moeurs des mères des ennemis qui firent rire Gunnar aux éclats. Gorund était fier de ses soldats au moral indestructible, il était fier de ses enfants... Il leva sa lame au clair en poussant un grand cri de prédateur avant de partir en dehors de la tranchée, toujours à l'avant d'une ligne de soldats Loki dans leur élément le plus familier. La purification, pure et simple.

_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Kais Kauyon
Tau
avatar

Messages : 612

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Jeu 3 Mai - 11:05

Phallanx IV - 10eme jour

Une fois son ordre relayé, une info lui secoua l'échine
-Comment? Van Grallen n'est plus dans le secteur??
Sa phrase fut accompagnée d'un violent coup de poing sur la table qui envoya balader les cartes du bâtiment. A l’extérieur c'était le calme plat, comme si la voix de Schreiber s'était faite entendre dans toute la station. Le DeathKorps dont la patience et le sang froid légendaire laissa alors transparaitre un tout nouveau visage, celui d'une colère sourde mêlée à la fatigue de 10 jours de combats ininterrompus.
Il se laissa choir sur son fauteuil, sa jambe battant une mesure imaginaire, son coup de sang retombant comme il était venu dans les méandres de son esprit.
Ses généraux haussèrent un sourcil, ils le connaissaient parfaitement mais cet éclat d'humeur, ils ne l'avait jamais vu. Si prêt du but, cet évènement mettait la stratègie du Commandant Suprème dans les choux.
-Essayez de le contacter, je veux savoir ce qui s'est passé par l'Empereur.
Le petit troufion de la radio opina de la tête et s'efforça d'établir un contact avec Von Grallen et sa flotte.

>> Corps d'Attaque DeathKorps de Krieg sous les ordres du Commandant Suprème Schreiber
>>à : Amiral Von Grallen
>> Situation et Localisation??
>>Besoin urgent des renforts Traqueurs de Krieg


Le regard figé au sol, un plan de secours germait déja dans la tête du Commandant, il se leva d'un bon pour se pencher sur la carte vite fait ramassée par son aide de camps.
Sa main gantée la parcourait du bout des doigts, Schreiber marmonnait seul en facon abstraction totale de ceux qui l'entourait
-Une idée Commandant? se risqua Ulver
-On a encore des Sapeurs de valide et en état?
-Quatre escouades, même si ils ne sont pas en état, ils iront quand même sans poser de questions. Vous les connaissez.
Schreiber aquiescant, son visage se fendant d'un sourire aimable, le jour et la nuit avec ce qui venait de se passer a peine 5 minutes plus tot.
-Envoyez des pelotons miner les sorties, souterrains, piliers porteurs...Personnes ne partira, même moi si il le faut.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tarchanswar.com/
Malatesta
Citoyen
avatar

Messages : 231

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Jeu 3 Mai - 11:10

Bon alors, autant je suis impatient de voir ce RP reprendre, autant cela ne sera de toute façon pas possible avant juillet ... Pour ceux que ça dérange, adressez-vous à mes profs ! Continuez à poster si vous voulez, mais je n'aurai de toute façon le temps de relancer avant

A+


[noté, et bien entendu approuvé, au vu et su de ton post section HS où tu parlais de tes exams. Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Ventris
Imperium
avatar

Messages : 261

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Jeu 3 Mai - 12:05

[b]Phalanx I[/u]

Von Grallen était insensible à l'agitation qui régnait dans le poste de commandement du l'Imperial Claws, tous ses officiers et navigateur préparait le saut Warp pour devancer la flotte adverse. L'amiral pestait encore contre lui même d'être tombé dans le piège des Phallanxiens, tout à coup un officier de communication l'interpella, Von Grallen se dirigea vers lui et se pencha sur la console où était retranscrit le message du commandant Schreiber.


>> Corps d'attaque DeathKorps de Krieg sous les ordres du Commandant Suprême Schreiber
>>à : Amiral Von Grallen
>> Situation et Localisation??
>>Besoin urgent des renforts Traqueurs de Krieg


-Répondez, ordonna l'amiral.

Deux minutes plus tard la réponse fut envoyée.


>>de:Amiral Von Grallen de la Flotte Impériale
>>à: Commandant Suprême Schreiber de la Death Korp
>>Localisation Phallanx I
>>Poursuite de la flotte ennemie
>>Malheureusement éléments ennemis échappés se dirige vers vous.
>>Renfort en approche.


L'amiral prit ensuite un vox et sa voix résonna dans tous le vaisseau:

-Que tous le monde soit près nous allons faire un saut Warp.

Les réponses des différent capitaine de vaisseaux lui parvinrent annonçant qu'ils étaient tous près, Von Grallen fit alors signe aux pilotes et le vaisseau s'ébranla est passa dans la faille Warp qui venait de s'ouvrir devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Croisés et leurs Ombres - RP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [ROLEPLAY] Les Croisés et leurs Ombres
» Nos regards se sont croisés
» Fin des Ames Croisées, début du ... prochain livre ?
» Les âmes Croisées !!! Le nouveau livre
» Connaissez vous Max, Jules et leurs copains ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CITE RUCHE :: Fissure Warp :: Les Croisés et leurs Ombres-
Sauter vers: