AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Les Croisés et leurs Ombres - RP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Jeu 28 Juil - 16:19

PHALANX II, JOUR 02:

FA-01:


La plaine dévastée était parsemée de carcasses de blindés fumantes, vestiges d'une bataille qui avait duré toute la nuit.
La garde blindée phalanxienne les avait pris de cours peu avant le crépuscule, engageant un combat violent, alors que le clan Aegir achevait de consolider ses positions.
Le peloton d'avant garde avait alors été anéanti avant que le reste du clan ne réagisse à cette soudaine attaque.

Durant toute la nuit, le 56ème Aegir s'était retranché derrière les lignes de son QG provisoire, à peine apporté à la surface, et avait combattu les blindés ennemis avec courage et détermination.
Au petit matin le régiment Aegir meurtri avait enfin crié victoire lorsque les blindés ennemis reculèrent, après avoir perdu près de soixante pour cent de ses effectifs.

Le Général Serschtein était assis torse nu sur la table trempée de sang caillé tandis que le médic lui suturait une profonde entaille sur le flanc droit. Serschtein grimaça lorsque le médic tira sur le dernier point avant de refermer la blessure.
Le colonel Furiis de la 2èùme compagnie du régiment se présenta à son officier supérieur, les traits tirés par la fatigue, et son bel uniforme bleu nui taché de sang sombre et séché.
Il salua Serschtein et lui tendit une plaquette de données que le Général attrapa et commença à lire tout en remettant sa chemise sale, lentement, son flanc droit irradiant de douleur.
"Rapport? demanda-t-il, trop fatigué pour lire en détail le rapport écrit.
-Nos perte s'élèvent à vingt trois pour cent. La nuit a été rude et beaucoup de soldats sont épuisés et ne pourront pas supporter une deuxième attaque de ce type... rapporta le Colonel. Les pelotons qui comptent trop peu d'hommes survivants ont été regroupés en pelotons provisoires, sous le commandement de l'officier le plus gradé des unités regroupées. L'ennemi a perdu plus de la moitié de ses effectifs, selon nos estimations, et nous avons fait un total de quarante deux prisonniers. D'après nos éclaireurs, les blindés ennemis qui s'en sont sorti se sont directement repliés vers le Spatioport de l'objectif FA-Secundus.
-Faites passer cet objectif en Prima, nous devons en faire notre priorité. Relevez ses coordonnées et communiquez les à la Flotte pour que Phrasus effectue un bombardement de type delta. Neutralisation des installations militaires. Regroupez les unités, et laissez la 24ème et 25ème Compagnie sur place pour défendre le QG. Scindez les forces en deux groupes, afin de parvenir à FA-Prima sur deux fronts, si possible par deux côtés opposés.
-Bien monsieur. Et...hum...au sujet des prisonniers?
-Pas d'exécutions pour le moment, nous ne sommes pas Loki et encore moins Thor. Convoyez les à bord de la Barge pénitentiaire, escortés par la 12ème Compagnie."

Le Colonel salua avant de se retirer.
Une heure et treize minutes plus tard, le clan Aegir progressa vers le Spatioport ennemi.
Le premier groupe, emmené par Serschtein lui même, atteignit la cité au bout de six heures de mouvement, découvrant un paysage bordé de larges cratères et au sol vitrifié, avec de ci de là des vestiges de fortifications à présent à peine plus impressionnants que deux blocs de pierre. Phrasus avait lancé un bombardement préventif une heure auparavant, annihilant les défenses ouest de la cité, et entamant également un quartier entier de type commercial, rasant une zone de plusieurs kilomètres carrés. Vingt minutes après, il avait commandé un autre bombardement, ajusté plus au nord, qui pulvérisa les hautes murailles protégeant la cité haute, et creusant de gigantesques trous défigurant a cité, exterminant en moins de cinq minutes des milliers de vies civiles et militaires ennemies.

Serschtein fit positionner sa compagnie blindée en ligne qui entama un pilonnage soutenu afin d'achever la chute des défenses du spatioport. Le barrage d'artillerie, plus précis et de meilleure cadence que la Flotte mais moins destructeur, dura pendant près d'une heure, délivrant des tonnes d'obus sur la ville qui résonnait d'alarmes tonitruantes et de hurlements désespérés.
Trente minutes plus tard, un rapport statua de l'arrivée du deuxième groupe d'assaut par le sud de la cité, n'ayant pu aller plus loin, stoppé par une forte résistance. Il était à présent en train de combattre sur ses positions, faisant progressivement reculer l'ennemi derrière les ruines des murailles de la cité.
Un second barrage d'artillerie fut donné, par les deux groupes d'assaut cette fois, plus concentré sur les zones clairement militarisées de la cité spatioport. Il stoppa quarante minutes après, voilant le paysage d'une brume de poussière et de destruction.

Midi arriva et la 12ème Compagnie était redescendue auprès des 24ème et 5ème Compagnies du clan, pour soutenir les défenses du QG.
Des centaines de kilomètres plus à l'est, FA-Prima était à présent encerclée par le clan Aegir, et sous le coup d'un siège implacable.
Une heure plus tard, Un premier assaut fut donné, et le régiment put prendre sans difficulté les quartiers marchands et de sous habs, écrasés sous le poids des bombes orbitales et des obus, jonchées de cadavres calcinés, autant civils que militaires.

L'assaut fut stoppé aux portes de la haute cité tandis que les vestiges de la garde phalanxienne locale tenta une sortie plus désespérée qu'héroïque et qui fut rapidement écrasée.

Contre toute attente, moins de deux heures plus tard, le Conseil de FA-Prima donna sa reddition au régiment Aegir, et le Spatioport fut alors sous contrôle impérial total.

Serschtein, entré en conquérant sévère dans la Chambre Marchande, siège du Conseil du Spatioport, fit immédiatement arrêter les élus dirigeants de cette cité et placer la population dans des camps de transition, afin de traquer et d'éliminer les plus corrompus et afin de prévenir et d'étouffer dans l'œuf les réseaux de résistance. Les survivants de la garde phalanxienne furent placés dans un camp de prisonniers, soumis au même traitement que les civils, et dépouillés de leurs uniformes et armes.
Les protestataires furent exécutés sans autre forme de procès, et à la fin de la journée, le Spatioport était devenu le nouveau QG fixe du clan Aegir.

Sur un recensement immédiat, donc incomplet, de douze millions de personnes, civils et militaires, le clan estima à quarante quatre milles six cents treize tués lors des combats et procéda à l'exécution immédiate de mille trois cents deux personnes.

Serschtein alla trouver son officier de communications et lui ordonna de communiquer leur victoire fulgurante au Konungar.
La nuit venait de tomber, et le deuxième jour de conquête s'acheva sur Phalanx II.


FO-PRIMA:

Huntarrn était assis sur l'estrade de commandement, juchée sur une colline au sol retourné par les chenilles des blindés, et observait la gigantesque cité ruche qui leur faisait face. Gargantuesque, magnifique, et orgueilleuse avec ses grandes tours élancées, ses murailles dorées et ses spires argentées.

Le groupe d'assaut du Konungar était arrivé en vue de la cité capitale de la planète au petit matin, peu avant 0500 heure locale. Immédiatement, le pilonnage des tranchées et positions de défenses ennemies avait commencé. Bien que faiblement fourni en blindés, le clan Odin pouvait se targuer de disposer d'artilleurs aussi efficaces que leur clan frère d'Heimdall.

Mais la progression allait être lente, étant donné les vastes réseaux de défense stratégique de l'ennemi, parfaitement organisés pour résister à une attaque de si petite envergure.
Phrasus avait refusé d'effectuer un bombardement local, les conditions atmosphériques altérant ses instruments de visée, et par là risquant de faire autant de dégâts à la cité qu'au clan Odin.

Plusieurs vagues de barrages d'artillerie se succédèrent, agressant les hautes murailles de céramite, certains fortement endommagés mais la plupart tenant bon.
L'infanterie attendait patiemment son tour, en rangs serrés et millimétrés, géométriquement parfaits, marque de fabrique de la noblesse du clan Odin.

Huntarrn consulta ses rapports, l'un d'eux envoyé par le Général Udrison, annonçant une main mise totale sur la zone englobant FO-01. Il ne tarderai pas à rejoindre FO-Prima, après avoir relégué sa position aux forces de réserve de son groupe d'assaut.

Midi approchant, Huntarrn envoya une première vague d'infanterie capturer et nettoyer les nombreuses tranchées qui leur barrait la route. Le pilonnage Futhark fut arrêté, remplacé immédiatement par celui de l'ennemi, mais les soldats du clan Odin passèrent bravement entre les obus, les pertes restant minimes.
En une heure trente de combat, les forces d'infanterie avaient pacifié plus de cinquante pour cent du réseau de tranchées ennemies.

Huntarrn envoya ses troupes de réserve à la suite de sa lance de fer, et les blindés avancèrent en dernier, afin d'obtenir une meilleure approche balistique sur la cité ennemie.

Vers 1500 heure locale, Les tranchées étaient presque totalement tombées entre les mains du clan Odin et le pilonnage repris de plus belle, l'infanterie se plaçant à couvert pendant une heure de pluie de fer et de feu ardent.
Huntarrn reçut une communication de la Flotte attestant que le Seigneur Général Borya avait requis l'aide du Stratège von Mandark pour aider l'avancée des Futharks, ne désirant pas s'attarder sur ce système.
Huntarrn soupira, déçu par cette nouvelle. Selon lui, une guerre menée trop rapidement risquait d'être bâclée, et une guerre bâclée n'offrait en rien de solides fondations pour un contrôle définitif sur les vaincus. Il fallait prendre le temps de filtrer l'ennemi afin d'en faire ressortir les individus les plus dangereux et les possibles futurs réseaux de résistance, et cela passait par une guerre lente et méthodique.
En plus, il savait très bien que cette nouvelle, dès qu'elle serait parvenue à leurs oreilles, indignerait profondément les soldats du clan Loki, qui réagiraient alors de manière extrême en poussant leur avancée pour ne laisser derrière eux qu'un terrain stérile et des piles de cadavres, un ennemi mort ne constituant plus aucun danger potentiel.

Néanmoins, par déférence envers le Seigneur Général il prit note de la nouvelle et communiqua à ses forces l'ordre de coopérer pleinement avec la Légion de Fer d'Armaggedon.

La nuit commençait à tomber lorsque la première percée à l'intérieur le la cité capitale fut réussie, et le clan Odin commença très lentement à investir le bastion ennemi, blocs d'habs par blocs d'habs, ne laissant rien ni personne au hasard.
Une fois que le crépuscule phalenxien laissa place à la nuit noire, Huntarrn reçut avec joie et fierté le rapport de victoire de Serschtein. Aegir s'était efficacement implanté sur Phalanx II et pourrait enfin commencer dans les prochains jours à établir son contrôle sur les régions alentours.
Peu de temps après, il reçut un autre rapport, émanant de Gorund. L'avancée Loki avait réussi à écraser la résistance qui les plaquaient sur place depuis deux jours et parvenaient enfin à l'entrée de la spire de commandement. Dans quelques heures, FL-01 serait sous contrôle impérial.
Il reçut également un commentaire personnel du Général quant aux ordres de Borya remplit de propos méprisants et sarcastiques à l'encontre du Stratège van Mandark.
De toute évidence, Gorund et le 13ème Loki avait décidé de faire un gigantesque pied de nez à celui qu'ils surnommaient déjà le "Gosse à médailles" en référence au jeune van Mandrak, en poursuivant leur assaut toujours plus loin afin de ne pas laisser une miette de gloire à la Légion d'Acier.

Huntarrn sourit à la lecture de cette note, s'étant attendu à ce type de réaction de la part des Loki, piqué au vif par l'impression de lenteur qu'éprouvait Borya à leur égard, mais le Konungar espérait tout de même que la vanité du 13ème Loki ne serait pas un frein à la campagne de Phalanx II, et encore moins une source de querelle au sein de la 8ème armée de croisade...

Revenant à son analyse de l'avancée générale du 26ème Drakkar, il estimait d'après la vitesse de progression que la planète serait entièrement conquise d'ici deux à trois semaines, et totalement pacifiée et sous contrôle impérial sous un délai total de deux mois, dont un durant lequel la présence du 26ème Drakkar dans son ensemble ne serait peut être même plus requise...

Tout ceci bien évidemment en imaginant qu'il n'y aurait aucun contretemps fâcheux.
Il fit part dans une transmission à haute priorité de ses estimations au Seigneur Général Borya, tout en le priant de faire preuve de patience pour ne pas laisse derrière eux un terrain propice à des révoltes ultérieures.
Puis il prit son casque doré et alla retrouver son peloton personnel et se prépara à rejoindre les positions de combats afin de faire progresser efficacement la ligne de front à l'intérieur de la cité capitale.
Si tout se passait bien, ils auraient soumis les bas quartiers de façon totale au petit matin et auraient atteint les enceintes de la haute cité aux alentours de 1000 heure locale.

La nuit allait être longue, brutale et glorieuse...


_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Adrian Ventris
Imperium
avatar

Messages : 261

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Ven 29 Juil - 9:54

IMPRERIAL CLAW, ORBITE DE PHALANX IV
Von Grallen observait les navettes d'abordages glisser vers les stations orbitales ennemies, quelques minutes après les troupes d'abordage signalaient qu'une faible résistance. L'amiral appela Schreiber et dit:
"Commandant, demandez à vos hommes de capturer vivant le plus d'officier possible et qui les ramènent ici, je veux savoir où sont leurs maudits vaiseaux."
Von Grallen se retourna et donna l'ordre à plusieurs escorteurs d'aller faire une reconnaisance autours de Phalanx I et de Phalanx III, les rebelles avaient peut être cachés leurs flottes sur ces mondes inhabités.
Il regarda l'écran de statut de ses vaisseaux, aucun d'eux n'avait était gravement touché et d'après les informations transmises par les vaisseaux qu'il avait laisser en protection, pour l'instant la flotte ennemie ne défendait aucunes des planètes attaquées, mais comme tout bon stratège Von Grallen préferer attaquer plus tôt que se défendre, et il se sentirait mieux quand la flotte ennemie serait localiser et détruite.

EDIT admin à tous: évitez le bleu sombre dans vos posts, c'est ilisible...

EDIT MJ : évitez aussi le cyan svp ... (edit turielo: erf! désolé, ma faute, c'est moi qui l'ai édité comme ça!^^)


Dernière édition par Apregis le Ven 29 Juil - 16:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kais Kauyon
Tau
avatar

Messages : 612

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Ven 29 Juil - 11:12

Iron Claw

Derriere la visière de son masque à gaz, Schreiber regardait ses hommes partir à l'assaut des stations orbitales qui furent pilonner en bonne et due forme avant l'attaque initiale. Des éclairs de feu illuminaient le vide spatial, la station Phallanx Beta était atteinte par les troupes comme venait de l'indiquer le préposé aux transmissions.
Dans la baie d'embarquement patientait encore une navette, attendant son dernier passager.
Le regard perdu sur les cibles en vue, les mains de Schreiber se serrent en deux poings capables d'assomer un boeuf.
Van Grallen l'apostropha sans ménagement et lui ordonnait presque la capture des gradés de la station, comme si il ne le savait pas. Il fronça les sourcils derrière le masque et se retourna vivement vers l'amiral.
-Je sais ce que nous devons faire Amiral, ne vous en faites pas.
Sa voix était dure, déformée par la protection faciale
-Préparez la navette, j'arrive!

Le Commandant suprême refusait de rester en arrière à attendre que ça se passe, c'était hors de question. Ses bottes claquaient sur le metal du poste de navigation et il quitta l'Iron Claw quelques minutes plus tard.

Phallanx Beta

Des pelotons d'assaut homogène de la Death Korps s'était formée presque instinctivement, l'esprit de Corps et de fraternité est le ciment de la 14eme Force du Commandant Schreiber.
Là haut étaient resté les régiments de Death Riders et les Blindés. Habitués à combattre sous des pilonnement massifs dans des guerres d'usure et de siège, Schreiber avait demandé à l'Amiral Van Grallen de ne pas stopper le pilonnement, ses hommes savaient parfaitement agir en conséquence sans se faire réduire en charpie.
Le Commandant Hormand et Ulver ainsi que les Commissaire Linmann et Hausen étaient venu l'accueillir à la descente de la navette, couvert par les bruits tout proche de bataille, l'odeur de la pierre et des materiaux vaporisés.
Des escouades de Grenadiers et de Fantassins en Mega-Bolter faisaient un ménage méthodique, avancant car c'est la seule direction possible.
-Commandant Suprême, l'assaut vient à peine de commencer, vous n'avez rien loupé
-Bien bien mes frères, rejoignez vos hommes, j'arriverai bien à me faire une petite place parmis vous

A la diffèrence des haut-gradés que l'on rencontre souvent, Schreiber en était l'antagoniste, a des lieues de l'arrogance, du mépris que d'autres ont pour leurs hommes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tarchanswar.com/
jenas
Citoyen
avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Ven 29 Juil - 12:10

SWORD OF ARMAGUEDON
L'atmosphere tendue dans salle de reunion du vaisseau de commendement de la légion d'acier ne laissait rien de bon à envisager. Le stratège Von Mandak annonça enfin le but de ce briefing : le déploiement immédiat du 85 ème blindé.
Le colonel Wilhelm choisit un terrain de debarquement approprié, il  accepta l'aide de Lord Hellébore qui voulait vraiment massacrer du sécessionniste... Erik fit remarquer que le clan Loki n'était pas enclin à  la coopération avec le 85ème mais Wilhelm osa espérer que c'était Hellébore ou Erik le problème des clan Loki, Odin et Aegis, car contrairement à ses homologues August Wilhelm ne c'était pas fait remarqué.

PHALANX II
Le débarquement se déroulait bien et     Wilhelm voyait les dizaines de blindés s'aligner en plusieurs rangs, le nombre et la puissance des Leman Russ était à la fois un spectacle terrible et magnifique.
Après qu'une partie du 85ème fut prêt au combat Wilhelm lança ses chars au combat afin d'appuyer les Futahrks dans les quartier militaro-industriels et le baneblade de Wilhelm fit chuter lui-même  les hautes cheminés des usines de chars ennemis... Ne pouvant s'aventurer plus loin dans la cité Wilhelm continua de couvrir les Futahrks mais difficilement car les étroites rues de la cité rendent des frappes précises impossibles. 
Huntarrn entra dans le poste de commandement provisoire de la légion d'acier et expliqua sa stratégie.


Dernière édition par jenas le Sam 30 Juil - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Ven 29 Juil - 13:36

PHALANX II, JOUR 03:

FO-PRIMA:

La nuit semblait n'avoir duré que quelques instants pour les combattants, qui, concentrés sur leur bataille, n'avait pas pris conscience de l'avancée du temps.
Durant le cycle nocturne, le clan Odin, à présent complet excepté deux compagnies restées en garnison dans la zone de FO-01, avait capturé les quartiers est et sud, désignés respectivement comme "zones habs A" et "zone habs B), la C désignant les quartiers du nord, et la D les quartiers de l'ouest, où se battaient actuellement la majeure partie des troupe, avec un franc succés et un taux de pertes supportable.

Huntarrn, en première ligne, entouré de son escouade de Gardiens du clan Odin, s'était regroupé avec une dizaine d'officiers de compagnies ou de peloton afin de planifier la suite de l'avancée militaire.
Passés les quartiers habs, et se rapprochant de la haute cité, les blindés ne pouvaient plus circuler, et il fut décidé de les placer en lignes d'une vingtaine en trois points stratégiques différents afin de prévoir un pilonnage efficace. Les autres devraient reculer afin de sécuriser les positions arrières en cas de contre attaque ennemie.

Udrison quant à lui progressait lentement vers le nord, vers la zone habs C, afin d'achever un encerclement total de la haute cité, en prévenance de l'attaque finale.
Mais il s'était alors trouvé face à une forte résistance de la part des derniers éléments de la Garde Phalanxienne extérieure.

La 16ème Compagnie d'infanterie, appuyée par la 9ème blindée avaient tenté de percer un passage vers la haute cité afin d'harrasser l'ennemi, mais les hautes murailles en adamantium étaient terriblement résistantes et ils ne purent trouver un point d'accès. Leur malheureuse et infructueuse tentative ne tarda pas à attirer sur eux la rage des hérétiques qui délivrèrent des hauteurs un véritable déluge de feu, noyant les deux compagnies qui furent décimées en un rien de temps. Seul l'équivalent de six pelotons meurtris parvinrent à échapper au massacre et durent parcourir en hâte les trente kilomètres qui les séparaient du groupe d'assaut d'Udrison.
Ils tombèrent finallement dans une embuscade meurtrière et lorsque le dernier Futhark tomba criblé de balles, les résistants ennemis repartirent vers la haute cité pour se faire relever par d'autres commandos.

Huntarrn reçut la dernière transmission des supliciés, le coeur serré. Il voxa alors à toutes les unités de rester sur leurs gardes pour ne pas tomber dans une de ces embuscades.

L'aube perça, radieuse, illuminant un triste spectacle de destruction et de mort.
Deux heures plus tard, le Konungar reçut une transmission prioritaire avertissant de l'arrivée imminente de la Légion d'Acier.
Bien qu'ils seraient d'une aide certaine dans l'obtention de la victoire, Huntarrn n'était pas vraiment content de les savoir là. Il craignait que les tensions entre certains Futharks et la Légion d'Acier n'éclatent au grand jour, mais encore plus que tout, il espérait ne pas croiser le chemin de ce vaurien de Hellebore.

Quelques dizaines de minutes plus tard, les vaisseaux aux couleurs d'Armaggedon se posèrent sur Phalanx II, et près d'une heure après, ses forces avaient rejoint le front de FO-Prima, débutant le combat sans une seule transmission, pressés d'en finir et de voler la victoir au clan Odin.
Sûrement une manière de la part de van Mandark de prouver à tous qu'il était digne de son titre et de sa position.

Les obus s'abbatirent sur les quartiers nord de la cité, détruisant une zone de plusieurs kilomètres carrés, avant que l'infanterie d'Acier ne charge derrière les chars, pour pénétrer dans l'enceinte basse de la cité. Il affrontèrent alors un contingent blindé ennemi, qu'ils réussirent à défaire après une heure et demi de combats acharnés, leurs pertes non préoccupantes, mais à présent certains de la fureur de la résistance ennemie...

Le jour s'était alors définitivement levé et la Légion d'Acier parvint à une ceinture de bâtiments industriels et de casernes militaires, adossées aux titanesques murailles protégeant les premiers niveaux de la haute cité. Ils avaient parcouru déjà une trentaine de kilomètres et reprirent le bombardement afin d'écraser la maigre résistance locale. Certains essayèrent même d'atteindre l'intérieur de la haute cité par des tirs en cloche, sans résultats satisfaisants, les obus s'écrasant violement contre les murailles sans y faire d'égratinures.

Le groupe d'assaut d'Udrison parvint finallement jusqu'à eux, surpris par leur face à face brutal au détour d'un vaste square. La Légion d'Acier sur le qui-vive avaient pointé leurs armes vers les Futharks avant de les baisser immédiatement lorsqu'ils confirmèrent l'identité des nouveaux arrivants.
Udrison mena ses troupes sans un mot à l'attention des soldats d'Armaggedon, prenant leur arrivée comme un défi de rapidité, et il s'était alors promis de rien lâcher de la victoire au profit du détachement d'Acier. Ils poursuivirent alors leur progression vers le nord, achevant de capturer le quartier d'habs, sécurisant tous les points stratégiques, laissant la Légion d'Acier incinérer le complexe industriel.

En fin de journée, des heures de rude combat après et de pertes de plus en plus importantes à mesure qu'ils s'approchaient des premiers niveaux de la haute cités, protégés par une garde phalanxienne haineuse et des embuscades sournoises et meurtrières, le clan Odin se retrouva enfin côte à côte avec la Légion d'Acier, les deux armées se préparant à assiéger les niveaux supérieurs qu'aucun n'avait réussi à atteindre jusque là.

Huntarrn vint rejoindre le colonel Wilhelm dans le QG temporaire établi dans une petite maison en ruines, son mur extérieur brisé en un gros trou d'obus, et son intérieur tout poussiéreux et empli de gravas.

Le Konungar salua les officiers présents, tant Futahrks que de la Légion d'Acier. Puis il arriva face au colonel et ils se mirent alors à vivement discuter de la stratégie à employer.
Huntarrn ne connaissait pas ce Wilhelm, et lui exposa alors ce qui pour lui était le meilleur plan. Les blindés feraient un barrage d'artillerie de diversion car décidément inefficace contre les grandes murailles, à moins de gaspiller des centaines de tonnes d'obus et d'user de toute la force blindée, qui de toute façon ne parviendrait pas jusqu'à leur point, les rues trop étroite, et les blindés trop nombreux. Pendant ce temps, une équipe de sapeurs creuseraient un large tunnel sous les murailles avant de placer des charges explosives à hydrogène afin d'endommager la base même de la muraille et ainsi la faire s'effondrer. Cela se fairait sur deux points stratégiques, qui selon leur emplacement et la méthode employée, pourrait alors constituer une fois l'opération réussie une brèche de trente à quarante mètre de diamètre, suffisant pour laisser passer les troupes à l'assaut des premiers niveaux, jusqu'aux murailles hautes de la spire gouvernementale. Le processus de sape devrait prendre une journée tout au plus, deux peut être si ils rencontraient un forte résistance.

Les sapeurs devraient être en sécurité dans les tunnels, toutes les autres troupes agissant afin d'offrir une diversion efficace. C'était risqué point de vue pertes humaines ou matérielles, mais c'était sûrement la méthode la plus efficace, même si elle n'était pas rapide.
Et dans le même temps, les compagnies en réserve pourraient commencer la pacification finale des zones capturées et la mise en détention des civils en vue de la traque des corrompus, à l'extérieur de la cité ruche.
De plus les bas fonds de la ruche, profonds d'après leurs estimations de quelques six ou sept niveaux, n'étaient toujours pas sécurisés, et Huntarrn craignait que s'y réfugient les gangs, les parias et les résistants potentiels. Cela devait être éviter, et il proposa donc au colonel d'y envoyer des troupes dans les plus brefs délais.

D'après ce plan d'attaque, la ruche capitale, que Huntarrn continuait de désigner méthodiquement sous le code FO-Prima, serait entièrement capturée et sécurisée d'ini quatre à cinq jours, peut être une semaine, compte tenu des défenses coriaces et des résistants.

Le colonel Wilhelm écouta attentivement le plan du Konungar Futhark, son expression d'une grande neutralité ne pouvant établir s'il était d'accord ou non.
Enfin, il tourna la tête vers Huntarrn, fit la moue, se grattant le menton, pensif, avant de donner son approbation...ou son refus...

_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Malatesta
Citoyen
avatar

Messages : 231

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Ven 29 Juil - 15:28

Phalanx II, Jour 03

FO - Prima

Après les dernières embuscades, il semblait enfin que les ennemis ralentissaient leur avance, soucieux de nettoyer chaque bloc d'habitations, chaque commerce, chaque rue. Cela faisait une cible rêvée pour une guérilla, frappant et se repliant en laissant derrière un ennemi plus éprouvé à chaque heure qui passait par les incessantes embuscades et escarmouches que lançaient les phalanxiens. Au même instant, tandis que des forces ennemies nouvellement débarquées s'approchaient de la cité, les quelques pièces lourdes que le Baron Lidmeer avait fait placer dans le Palais Royal dès l'annonce de l'invasion commencèrent à tonner, pulvérisant sous leurs énormes obus les postes avancés du Clan Odin, noyant sous des monceaux de terre l'avant-garde meurtrie. Après l'intense et bref pilonnage, les laudaphones intégrés à la structure du palais émirent soudain d'étranges sons, que les plus cultivés reconnurent comme du haut gothique ; ces paroles, prononcées par une douce voix féminine, exhortaient les soldats à cesser le combat, à refuser d'opprimer un peuple libre et souverain au nom d'arrivistes et de planqués dans une guerre qui ne leur promettait qu'une mort indigne, enterrés sous des tonnes de boue tandis qu'ils tenteraient vainement de percer les hauts murs de la citadelle.


FA 01

Bien qu'éreinté par l'assaut des forces blindées phalanxiennes, le Clan Aegir pouvait se targuer de toujours contrôler le principal astroport de la planète, ce que les généraux appelaient souvent les "veines de la victoire", faisant par là référence au flot incessant de soldats et de matériel qui pourrait débarquer ainsi sur la planète et faire ployer l'ennemi sous les chenilles des blindés.
Au soir venu, une première explosion dans un dépôt de carburant proche de la base mit les sentinelles en alerte, et c'est uniquement cette vigilance redoublée qui sauva la vie de centaines de jeunes futharks quand un commando d'une dizaine de phalanxiens pénétra dans la base pour faire sauter les baraquements de fortune. Heureusement repérés à temps par les vigies qui, une fois les projecteurs braqués, put faire du tir aux pigeons, aussi facilement que s'il se fut agi de cibles d'entraînement, les commandos tombèrent comme des mouches. Une investigation permit de conclure que ces combattants étaient en réalité des civils qui avaient spontanément pris les armes pour défendre leur planète, assurément une bien mauvaise nouvelle pour ceux qui avaient espéré une pacification rapide ...

***

Phalanx IV

Imperial Claw

Pendant qu'il lisait les premiers compte-rendus de l'assaut des troupes du Commandant Schreiber, l'Amiral von Grallen vit avec horreur apparaître la flotte ennemie de derrière la masse de Phalanx III. Tandis que les alarmes résonnaient dans tous les bâtiments de la flotte, les premières bordées ennemies percutèrent les boucliers et réduisirent en poussière un croiseur et trois torpilleurs.
La flotte phalanxienne arrivait enfin sur le champ de bataille, et si c'était sans doute déjà leur chant du cygne, ils s'assureraient que les serviteurs du Faux Empereur se rappelleraient du jour où ils vinrent détrôner leur roi.


Station Phalanx IV Bêta

Passées les premières minutes de surprise où elle avança à travers les défenseurs comme une épée énergétique à travers un gilet pare-balles, la Death Korps se trouva soudain prise au piège, attirée dans une vaste salle par des ennemis qui, utilisant leur connaissance du terrain, avaient volontairement sacrifié plusieurs compagnies de défenseurs pour ériger des fortifications de fortune hérissées de postes de tir et d'armes lourdes qui taillèrent en pièces le premier assaut à la baïonette que tentèrent les soldats de Krieg.
Quand, enfin, les premières unités de grenadiers envoyées pour prendre la prmière ligne ennemie prirent pied, elles furent ébahies de constater qu'elles avaient pris une tranchée creusée en à peine quelques heures, et qui se trouvait défendues par un ensemble de machines complexes qui s'affairaient sans qu'aucun défenseur humain ne fut à la manoeuvre.
"Tout ça pour des robots, bonjour l'accueil !" pesta un sergent en voyant que cette ligne n'était que la première parmi beaucoup d'autres avant d'arriver de l'autre côté de la salle.

***

Phalanx V

Les trois Régiments Vostroyens avaient facilement progressé à travers le brouillard matinal à peine illuminé par les rayons du lointain soleil, s'attendant à tout instant à voir surgir leur primier objectif, un ensemble de constructions répérées la veille par imagerie thermique ; soudain, le brouillard se leva et, au lieu de trouver un complexe fortement défendu, ils virent devant eux un ensemble de bâtiments encore à moitié intacts, visiblement détruits à la va-vite par les insurgés pour ne rien laisser à l'envahisseur. Dans les ruines encore fumantes de ce qui avait dû être le QG de la base, le Graf Vlateschenko découvrit une unique tablette de données qui vaiat échappé à la destruction : elle contenait les explications quant à ces bases polaires, seules zones occupées de la planète : ils se trouvaient dans la base de recherches 731 de l'Armée Phalanxienne, chargée des recherches sur les agents chimiques. Avec un mauvais pressentiment qui lui hurlait de déguerpir sans plus attendre, il ordonna sur canal prioritaire à tous ses hommes d'enfiler leur masque à gaz, juste à temps pour éviter la libération des puissants agents toxiques qui eurent raison des quelques malheureux trop lents ou trop malchanceux.

Une fois l'alerte finie, Vlateschenko étudia plus en détail les données recueillies, et il comprit qu'elles devaient être relayées en haut lieu : toute la planète n'était qu'un vaste champ de recherches et d'essais pour les progrès technologiques formidables que cette société avait développé pendant son isolement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Ventris
Imperium
avatar

Messages : 261

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Ven 29 Juil - 16:34

IMPERIAL CLAW
Von Grallen lisait les rapports envoyés par la Death Korp qui abordé les stations orbitales quand les sirènes retentirent dans le poste de commandement, il regarda les auspex longue portée et vit la flotte phalanxienne foncer sur eux depuis Phalanx III, avant que la flotte impériale réagisse, un des croiseurs fut détruit par la salve de torpilles des rebelles, et un coup d'œil à l'écran de statut des vaisseaux lui confirma que l'escadron d'escorteur que l'amiral avait envoyé en reconnaissance autour de Phalanx III avait été détruit. Von Grallen laissa l'escadron qui se dirigé vers Phalanx I continué sa mission, au cas ou une partie de flotte phalanxienne y serait caché.
L'amiral commanda à deux croiseurs de rester en position pour détruire les stations si jamais, et fit manœuvrer ses vaisseaux pour contrer l'attaque, les escorteurs impériaux se mirent en position et ouvrirent le feu pendant que le reste de la flotte bougeait, une fois les vaisseaux de lignes en position les escorteurs placèrent sur les flans des impériaux. Les vaisseaux de lignes impériaux prirent pour cible les navires ennemis les plus gros. Un véritable déluge de feu s’abattit sur les rebelles.


Dernière édition par Apregis le Dim 31 Juil - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Ven 29 Juil - 20:24

PHALANX II, JOUR 04:

FO-PRIMA:


L'aube perçait petit à petit au travers des nuages noirs résultants des bouleversements climatiques dus aux interventions offensives de la Flotte. De larges nuages d'une fumée noire s'élevaient également de part et d'autre de la cité capitale.

Cela faisait à présent quatre heures que les officiers tenaient leur Conseil Stratégique, et on disait qu'à présent, seule la réponse du colonel Wilhelm à la proposition du Konungar Futhark était encore attendue.

Le soldat Davii Korsonn, du clan Odin, fumait un fin cigalho sur le rebord d'un mur détruit, son casque doré entre ses pieds, sa carabine laser sur le côté, observant les hautes murailles des niveaux supérieurs de la haute cité.
Adossé au mur, se roulant un mince tube de tabac dans du papier crasseux, le soldat Elis Torsonn, lui, ne daignait même pas regarder ce qu'il considérait comme une future ruine. Insouciant de la relative beauté de l'édifice, il considérait qu'il devait être tout simplement rasé pour donner un exemple aux audacieux qui voudraient se rebeller contre l'autorité suprême de Terra et de l'Empereur aimé de tous.
Depuis deux heures maintenant, les hauts parleurs de la haute cité diffusaient une propagande ennemie destinée à saper le moral des troupes impériales, les enjoignant à délaisser le combat et repartir en paix, laissant ce monde à son destin utopique et indépendant.
La seule réaction que cela avait produis avait été les rires tonitruants des Futharks, qui ne s'arrêteraient pas avant d'obtenir victoire et de remettre ce monde perdu dans le giron impérial.

"C'est calme aujourd'hui...soupira Korsonn en lâchant une bouffée bleutée de fumée.
-Ouaip... marmonna Torsonn, allumant sa barrette de tabac. Si tu veux mon avis, c'est plutôt bienvenu... J'en avais marre de rester planqué quand ces hérétiques nous balançaient leurs obus...
-T'as entendu les nouvelles du front nord?
-Ouaip... Le 13ème Loki a atteint son deuxième objectif, et l'a capturé en une nuit. Sûr que le Général Gorund ne se laissera pas enlever la victoire par la Légion d'Acier! Il est trop orgueilleux pour accepter ça... Je te paries que d'ici une bonne semaine le front nord sera entièrement pacifié...
-Probable... Les Loki sont rudement efficaces pour ce qui est de nettoyer une zone ennemie, et encore plus pour ce qui est de la tenir et la pacifier... J'ai aussi entendu dire que les gars du clan Aegir avaient quelques problèmes chez eux... Leur front est sujet à des actes de sabotage et ils n'arrivent pas à endiguer la résistance.
-Si tu veux mon avis, Serschtein est trop gentil avec l'ennemi... C'est pas en ayant fait exécuter quarante prétendus rebelles hier soir qu'il enverra un message clair...Gorund lui aurait déjà fait massacrer un bon millier de ces salopards...
-Ouais, mais je ne suis pas trop non plus pour la répression à grande échelle... Trop d'innocents meurent dans ces cas là...
-Hum... Z'avez qu'à rester fidèle à l'Imperium, c'est tout. Ils ont ce qu'ils méritent." Il tira maladivement sur sa cigarette avant de la jeter dans un geste d'exaspération. "Par le Trône quand est ce que ce colonel Wilhelm va se décider? Je tiens pas à passer ma vie ici!
-Ca ne devrai pas tarder... Huntarrn est son supérieur hiérarchique, même issu d'une Garde différente... Si Wilhelm est intelligent il acceptera le plan du Konungar et cessera son petit concours pour savoir qui est le meilleur croisé...
-Mouais...Ca, j'en doute. Comme tu l'as dit, nous sommes deux Gardes différentes ici, et je doute fortement que la Légion d'Acier ne se range sous le commandement du Haut Général...Les Loki ont pas tort sur ça, ces gars d'Armaggedon sont une vraie plaie, rop sûrs de leur tactique. Bon sang c'est pas parce qu'ils ont défendu Armaggedon à trois reprises qu'il faut qu'ils fassent la loi dans cette Croisade.
-Estimons nous heureux de ne pas avoir affaire à ce salaud d'Hellebore... Même le Stratège van Mandark aurait reconnu l'efficacité du plan du Konungar.
-Je suis flatté de pouvoir servir aux côtés de la Légion d'Acier, mais je craint fortement qu'ils n'en fassent qu'à leur tête, comme d'habitude... Franchement, je suis sûr qu'on irait plus vite si ils partaient sur un autre front, même sur cette maudite planète, mais qu'ils nous laissent nous occuper de cette cité ruche!"

Un sifflement aigüe se fit entendre, crescendo, et les deux soldats du clan Odin se précipitèrent derrière le vestige de mur, avant qu'un obus ennemi ne s'abbate non loin d'eux. D'(autres suivirent, et une nouvelle pluit de métal explosif s'abbatit sur la zone.

"Ca y est ils remettent ça! grogna Torsonn. Ils ont sans doute compris que leur foutue propagande ne servait à rien face aux Futharks!..."

Korsonn offrit un cigalho à son compagnon et il attendirent que le pilonnage ennemi cessa, avant de pouvoir sortir, pour aller se renseigner auprès des aides de camps du Konungar pour savoir si enfin Wilhelm avait pris sa décision...


_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
jenas
Citoyen
avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Dim 31 Juil - 7:03

PHALANX II
Le plan d'Huntarrn était risqué mais brillant, de nombreuses pertes humaines étaient possibles mais restaient dans les limites de l'acceptable et puis le 85ème n'y perderait que des munitions, après une des quelques heures d'hésitation sous un pilonnage ennemi Wilhelm approuva et en fit par à ses officiers et un l'aide de camp d'Huntarrn fila à toute vitesse lorsqu'il entendit que Wilhelm avait enfin accepter. 

Un nouveau barrage d'artillerie tomba sur le camp et ses alentours plusieurs malchanceux étaient déjà mort à cause des obus ennemis et lorsque l'un des blindés de Wilhelm fut détruit et un autre endommagé, le colonel à dut déplacer ses blindés dans un forêt assez proche pour éviter qu'il ne soit bombarder, mais plus tard dans la journée ce sera la légion d'acier qui pilonnera l'ennemi et d'ici 48 heures le plan du Konungar serait achevé et la cité tombera en un instant.

Wilhelm sorti un plan de la ville et réfléchit aux endroits des rempart à bombarder afin de distraire la garnison,  il préféra laisser une partie de son artillerie pour pilonnera zone que le  Konungar veut faire écrouler pour fragiliser les murs d'adamantium et en cas d'echec Wilhelm dépolira un feu nouri pour faire chuter le rempart surement endommagé par les charges à hydrogène.

Le message était passé car Huntarrn arriva dans le poste de commandement de Wilhelm :
"-Alors colonel décidé ?
-En effet, votre plan est raisonnable et sera surement efficace.
-Parfait mettons nous au travail alors, ou pensez vous faire diversion...? "
Wilhelm discuta tactique avec Huntarrn pendant un moment et l'heure de deplioment des troupes sonna et les officiers s'en allèrent chacun de leur côté.
Un certain lieutenant Denard demanda au colonel :
"-Est-ce que vous faites réellement confiance aux Futharks mon colonel ? 
-J'aimerais bien lieutenant, ils me croit comme Hellébore et dénigrent la légion d'acier et il critiquent ouvertement Von mandak un jeune homme certes ambitieux mais il est compétent et n'est pas un patin de son père... allons-y et montrons de quoi la légion d'acier est capable en matière de tanks.
-bien, mon colonel !"
Les tanks se déployèrent sous les ordres de Wilhelm et en atendant un signal des sapreurs Futharks le 85ème charga les obus dans les canons et les roquettes dans leurs plot de lancement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kais Kauyon
Tau
avatar

Messages : 612

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Dim 31 Juil - 11:19

PHALANX IV Bêta
Les premiers assauts des force de Krieg se firent sans encombres, les travées, couloirs et pièces annexes étaient nettoyées par le feu et le bolt avec une facilité déconcertante. Schreiber était en première ligne, reconnaissable entre tous par sa forte carrure, son long manteau feldgrau tirant sur le gris passé, son plastron reflétant les lumières pâles de la station à chaque coup de sabre énergétique et d'autocanon éparpillant la garde de la station au quatre vent.
-Commandant Suprême, ça me parait bien trop facile, il n'oppose aucune resistance alors qu'on est pret à couper les ponts avec le reste!
-Je sais Ulver, je sais, ils nous attirent au plus loin de la station pour être couvert par le pilonnage orbitale. Ne nous faisons pas prier alors
-On ne refuse pas une invitation pareille!

Hormand s'occupait des secteurs externe pour établir un perimêtre de repli solide et imprenable alors que les dernières forces d'assaut de Krieg munies d'armes lourd finirent de débarquer et restait à l'arrière pour une deuxième vague plus imposante.
Shreiber et Ulver se retrouvèrent avec leurs hommes dans une immense sale, pris dans un feu croisé infernal, leur avancée stoppée nette!
Un rire de dément s'échappa du masque mortuaire du commandant alors que les balles sifflaient et fauchaient ses valeureux frères.
-Ah, Ah!! même pas besoin de frapper à la porte! nous avons de sacrés hôtes profitons en mes frères!!
Il était envahit par l'adrenaline et l'envie de verser le sang de ces hérétiques qui ont cru échapper à la main de l'Empereur, son plus fidèle serviteur allait corriger le tir.

Les Grenadiers en avant avancait au prix d'un mur de feu, les fantassins en megabolter couvraient les flancs, il fallait investir la tranchée alors que des poches de repli et tourelles étaient établies ou prises. La Death Korps se heurtait à une resistance plus rude mais il était hors de question de reculer. Des rires se faisait entendre dans les rangs des hommes de Krieg décontenançant totalement la Garde Phalanxienne en poste.
Ce qu'il ne savait pas c'est que la 14eme Force était aussi appelée Les Déments

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tarchanswar.com/
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Dim 31 Juil - 18:50

PHALANX II, JOUR 04:

FO-PRIMA:


Huntarrn accueillit avec joie la décision du colonel, bien qu'il lui déconseilla de pilonner les zones de murailles qui seraient sapées, ceci risquant de mettre en danger les sapeurs, et par le fait que les explosifs que ces derniers placeraient seraient amplement suffisants pour faire s'écrouler les hauts murs.


Le Haut Général salua les officiers de la Légion de Fer, puis s'en retourna aux préparatifs de l'attaque à venir. Le Général Udrison continuait à étudier les cartes de la zone, quand un officier de la Légion de Fer s'approcha de lui.
"Qu'en est il des bas fonds? demanda Udrison quand il vit s'approcher le gradé d'Armaggedon. Est ce que nos supérieurs ont mentionné quoi que ce soit à leur propos?
-Pas à ce que j'ai entendu... répondit l'officier qui venait récupérer quelques fiches stratégiques et qui s'arrêta un moment pour répondre à Udrison. Votre Haut Général a prévu quelque chose?
-Deux Compagnies devraient y être envoyées sous peu pour regrouper la population qui s'y trouve et démanteler les gangs et les réseaux potentiels de résistance... répondit Udrison avant de lever la tête vers le gradé d'Acier. Pas trop de tension de votre côté?
-Je ne crois pas... répondit l'homme. J'ai entendu dire que vous autres Futharks avez un doute quant à l'efficacité de notre Etat Major, et un problème avec notre présence...des rumeurs, mais qui pourraient prendre de l'ampleur...
-Je suis au courant de ces rumeurs, hélas. soupira Udrison, content que l'abcès eut été crevé sans heurts ou malaise avec l'officier. En vérité cela concerne surtout ce Lord Hellebore qui a une sale réputation, et qui a commis des actes qui chez nous seraient punis depuis longtemps et de façon exemplaire...
-Et pour ce qui est du Stratège van Madark? demanda l'officier.
-Je n'ai personnelement rien contre lui, et le Konungar non plus... le rassura Udrison. La plupart de notre Drakkar lui apportera une aide sans obstacle. Vous avez simplement dû entendre certaines railleries provenant du clan Loki... Rassurez vous, ils sont idiots mais pas méchants, et ce sont d'excellents soldats qui se battront avec joie à ses côtés. Ils prennent simplement votre arrivée comme un défi à leur encontre, rien de grave. Je pense qu'ils ont juste été froissés tout comme nous tous par la réaction du Seigneur Général Borya. Comprenez nous, ce n'est pas que nous considérons votre arrivée comme malvenue, mais Borya tiens à ce que Phalanx II soit reprise dans les plus brefs délais, pour ne pas être laissé en arrière dans cette Croisade et aller le plus vite possible. Ce n'est pas comme cela qu'on effectue une guerre efficacement. Il ne faut rien laisser au hasard, ou nous nous exposons au risque de laisser dernière nous des foyers propices à la révolte dès notre départ. Et tout cela n'aura servi à rien. Je suis sûr que le Konungar ne se privera pas d'en faire en personne le reproche au Seigneur Général quand nous le retrouverons après en avoir fini ici. D'après Borya il n'aurai fallu que quelques jours pour reprendre Phalanx II, ce qui est peut être possible, mais il faut quand même compter plusieurs mois pour un reprise totale de contrôle, sans quoi les révoltes reprendront et notre attaque n'aura servi à rien.
-Je comprends; fit l'officier d'Armaggedon. J'espère juste que nous irons plus vite à deux, et que cela se fera sans heurts.
-Ce sera sûrement le cas si nous agissons efficacement, et sans compétition stupide l'un envers l'autre... acquiesça Udrison en hochant la tête. Si les Loki risque de vous défier orgueilleusement et ne pas vouloir vous aider ou même vous respecter, ce qu'ils font toujours avec des non Futharks ou des Gardes qu'ils ne connaissent pas suffisamment, vous pouvez être certain que le clan Odin et le clan Aegir n'aspirent qu'à favoriser notre entraide avec vous, pour en finir au plus vite avec cette planète. Du moment que votre Hellebore reste loin de nous, par contre, car dans ce cas, sa sale réputation risque de poser un frein à la motivation de bien des soldats envers vous... Comprenez que même si nos clans ont des tempéraments différents, nous avons tous une véritable horreur des gens comme lui qui, sans vouloir vous offenser, ne valent pas mieux que les hérétiques que nous combattons.
-Je comprends votre point de vue, Général, merci de votre honnêteté. fit l'homme.
-Ne me remerciez pas, voyons. répondit Udrison avec un sourire. Nous sommes tous embarqué ensemble dans cette grande Croisade, il est naturel que nous agissions comme des frères. A présent je vous prie de m'excuser, je dois aller rejoindre mes affectations, je crois que je vais être rattaché à la force d'intervention qui partira pour les bas fonds. J'espère que nous nous recroiserons, officier."

Ils se saluèrent et Udrison prit congé de l'officier de la Légion d'Acier.

Au dehors, le Konungar venait de rassembler discrètement les groupes de sapeurs afin qu'ils ne soient pas repérés par l'ennemi, et leur donna leur ordres. Les deux groupes de trente sapeurs chacun se séparèrent, se fondant parmi plusieurs pelotons en partance pour diverses zones de combats.
Arrivés à leur destination, profitant de la confusion obtenue par les combats de diversion amorcés par les Gardes Impériaux Odin et de la Légion d'Acier, les sapeurs se mirent rapidement et discrètement à descendre dans les égouts de la cité, afin de commencer à creuser leur tunnel, à coups de torches de plasma et de pioches.
En surface, les pelotons chargés de la diversion se protégeaient derrière divers bâtiments en ruines et délivraient un feu nourri sur les positions adverses, même si elles étaient pour le moment hors d'atteinte, sauf peut être pour les plus chanceux.

Une heure plus tard, les blindés, à présent tous en dehors des abords de la haute cité, se rassemblèrent sur différentes places dans les quartiers de la basse cité et débutèrent leur pilonnage de diversion. Les obus tombèrent sur les murailles de la haute cité, les endommageant à peine, parfois ayant la chance de détruire un bunker ou une position armée ennemie.

La Légion d'Acier et le clan Odin se battaient ensemble,n côte à côte, dans une parodie d'assaut, tous espérant que les sapeurs allaient vite arriver à leur fin et abattre ces maudits remparts...


_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
jenas
Citoyen
avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Dim 31 Juil - 21:23

PHALANX II
La bataille commençait et d'après les informations offertes par le clan Odin, les sapeurs avançait rapidement malgré un ralentissement en forant dans un petit filon de métal brut. Wilhelm félicita Huntarrn par radio et l'informa a son tour de la situation exacte, par exemple la destruction de la tour sud-est par un obus antichar vanquisher ou la perte de contact avec un peloton de Futharks.

Deux heures après le début des affrontements le lieutenant Denard envoya un appel radio au colonel Wilhelm :
"-Colonel, mes rapports indiquent que des groupes de résistants attaquent nos blindés par derrière.
-Comment est-ce possible ? Je croyait les quartiers extérieurs pacificiés !
-Il faut croire que non mon colonel.
-Bien lieutenant envoyer notre petit soutien du 86ème et n'hésiter pas à demander l'aide des Futharks, Après tout ils l'infanterie sert à couvrir les blindés et vice versa."  On voyait là une miniature de ce qu'il se passera si on abandonne le système trop vite , les officiers Futharks avait raison :  Le seigneur général Borya allait trop vite.

Une demie-heure plus tard les observateurs du 85ème annoncèrent qu'une brèche était apparue dans la muraille à l'autre bout du champ de bataille, Wilhelm en infirma brièvement Huntarrn et commençât un feu nouri mais après plusieurs minutes de bombardement ininterrompu, la fissure s'avéra ancienne et déjà comblé depuis des années. Les murs était solides et la journée risquait d'être longue...
Interrompu dans ses pensées par un appel, Wilhelm écoutât le lieutenant Denard :
"Mon colonel ! J'avance dans les quartiers traitres mais je me permet d'insister sur la tenancier des résistants et sur le courage de mes hommes, et je souhaiterais une frappe assez précise sur les coordonnées suivantes : quadrant 4, 18*, 37*, 2*." Wilhelm demanda au lieutenant de patienter un instant et ordonna de relayer l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Lun 1 Aoû - 10:22

PHALANX II, JOUR 04:

FL-03:


Le petit village industriel, parsemé de raffineries d'énergie et par conséquent cible stratégique importante, avait été pris par le clan Loki durant la nuit, la résistance écrasée par les pelotons blindés, la garde phalanxienne qui y était rattachée, vaincue et mise en déroute.
En quelques heures, l'ensemble des installations du village désigné sous le code FL-03 avaient été récupérées par les soldats Futharks et remises en route au profit des armées impériales et des civils qui s'étaient rendus aux vainqueurs.
Cette dernière mesure avait été un ordre du Général Gorund lui même, qui déclara vouloir ainsi récompenser ceux qui saurait reconnaître la vraie lumière de Terra et qui se plieraient à la volonté des armées de l'Empereur. Ceux qui résistèrent furent exécutés sans pitié.

En quatre jours, le clan Loki avait parcouru près de cinq cents kilomètres de terrain reconquis, arrivant souvent à des villages ou des avant postes qui les accueillaient immédiatement et sans résistance en vainqueurs, le clan précédé de la réputation d'être composé de terribles soldats, implacables et sévères, mais aussi justes et miséricordieux. Depuis qu'ils avaient quitté FL-01 après deux jours de combats acharnés, la cité ruche marchande avait été reprise par le équipes de l'Administratum et les quelques régiments phalanxien recomposés de soldats natifs de la planète dont la confiance avait été certifiée, et qui étaient pleinement devenus fidèles à l'Imperium. Seule la 17ème Compagnie Loki était resté sur place, pour s'assurer de la pleine coopération de la population vaincue.
En peu de temps, les vaincus s'étaient entièrement plié au nouvel ordre et travaillaient à présent avec coeur à la reconstruction de leur cité meurtrie, en ayant commencé dans un geste de bonne foi par la reconstruction de leur temple principal, ré érigé à la gloire de l'Empereur de l'Humanité.
Les régions alentours n'avaient pas mis longtemps à se placer également sous le giron impérial, afin d'éviter les terribles représailles délivrées en cas de résistance par le clan Loki, certains citoyens n'hésitant pas à délivrer manu militari des traitres et des fidèles à l'ancien régime.

Le Haut Prêtre chargé de suivre l'avance du 13ème Loki n'avait pas cessé de saluer l'effort de guerre des soldats de Gorund, exemples mêmes de la foi implacable et de la justice impériale en marche.

FL-03 n'était pas un très grand village, seulement quelques dizaines de kilomètres carrés de superficie, mais sa production d'énergie était suffisante pour nourrir toute la zone délivrée, et les civils ou militaires phalanxiens qui s'étaient rendus en toute grâce aux vainqueurs pouvaient continuer à mener une vie à peu près paisible grâce au bon geste de Gorund.

Le grand bâtiment de la Guilde des Seigneurs du Vent locale, épargné par les combats, était devenu le QG temporaire du régiment de Gorund, et seul le 6ème peloton de la Première Compagnie était absent, parti en avant en éclaireur.

Dans la vaste salle des cartes, le Général Gorund était assis face à l'holoimage clignotante représentant la zone qu'ils se préparaient à conquérir. A ses côté se tenaient Quelques colonels, le maire de FL-03 et quelques prêtres et technoprêtres.
Un gradé de la garde phalanxienne, au grade équivalent à celui de colonel, ce qu'ils appelaient ici un "Préfet de la Tempête", assistait au briefing, donnant de bonne grâce des indications sur les déploiements supposés des forces armées phalanxiennes alentours.
"Un groupe de civil nous annonce que la chapelle du village est désormais entièrement réparée et que vos soldats peuvent enfin s'y recueillir et recevoir des soins de la part de nos guérisseurs. lui annonça le maire, un homme trapu dans la force de l'âge.
-Qu'ils en soient remerciés, maire Loktar. hocha de la tête Gorund. Votre dévotion est un exemple pour vos frères corrompus, et soyez certains que l'Imperium vous en sera pleinement reconnaissant. Quelles sont les nouvelles du front, colonel Fersonn?
-Le clan Aegir fait toujours face à quelques poches de résistance, mais ils vont bientôt atteindre leur deuxième objectif stratégique. Quant au clan Odin, il est toujours occupé par le siège de FD-Prima, aux côté des forces du colonel Wilhelm de la Légion d'Acier.
-Bien. fit Gorund. Du moment que les fils d'Armaggedon restent loin de nous, tout se passera bien. Je ne veux pas être retardé par les troupes du Gosse à Médailles. Nous iront plus vite sans eux. Colonel Urular, quelles sont les nouvelles de vos troupes?
-Nous avons bien progressé, monseigneur Général. répondit l'officier phalanxien, fier d'avoir conservé son titre, même sous un autre terme, et ses privilèges. Quatre des six petits villages voisins nous ont rejoins dès que nous les avons atteint, leurs habitants s'étant pliés sans résistance à nos demandes de baisser les armes et de rejoindre l'Imperium. Nous avons en outre capturé une bonne centaine d'insurgés qui sont actuellement en route vers ce village. Les deux autres petits villages n'ont pas encore été atteints, mais nous craignons pour l'un d'eux qu'une faible résistance nous y attendent, étant donné qu'il était sur la route de repli des forces demeurées fidèles au Roi.
-Si ils rencontrent de la résistance, quelle qu'elle soit, je compte sur eux pour l'écraser comme il se doit, en tant que nouveaux soldats de l'Imperium. lui ordonna Gorund. Qu'il soit clair entre nous, colonel, que si les forces phalanxiennes libres ne sont pas capables de libérer cette planète, nous n'aurons d'autre choix que de le faire nous mêmes et vous vous retrouveraient alors pour quelques années sans possibilité d'administrer votre planète pour le compte de l'Imperium. Comprenez vous ce que cela signifie? Vous serez pleinement une planète occupée, et non une planète libérée.
-Je vous assure que nous n'en arriverons pas là, même si je ne vous cache pas que le moral de mes troupes est fortement affecté à l'idée de devoir combattre nos semblables, même en les sachant corrompus...
-N'ayez crainte, colonel, la foi à elle seule est la meilleure arme qui soit, et vos soldats pourront déplacer des montagnes grâce à elle. Adepte Sergus, qu'en est il de la production d'énergie?
-Rapport. L'énergie produite sera suffisante à la fin de la semaine pour ré-alimenter l'ensemble du territoire nord A où nous nous trouvons, tout en fournissant suffisamment de ressources à nos propres armées. voxa le technoprêtre au travers de son vocodeur, dissimulé sous sa lourde capuche rouge sombre. Question. Souhaitez vous que nous accélérions la production en forçant la cadence de travail des ouvriers phalanxiens?
-Négatif. Je ne veux pas risquer de semer les graines de la discorde en transformant le peuple phalanxien vaincu en esclaves. Pas ceux qui se sont rendus pacifiquement et avec humilité. répondit Gorund que le maire remercia d'un large sourire avant de prendre la parole.
-Soyez assuré qu'ils ne seront pas obligés d'être forcés à la tâche. dit-il. Mes agents s'assureront pour que les ouvriers donnent le meilleur d'eux mêmes. Je dois vous informer au passage que l'un d'eux m'a informé qu'un groupe d'ouvriers a capturé ce matin un groupe de déserteurs phalanxiens qui semble-t-il s'apprêtaient à mener une vie de mercenaires et de pirates.
-Bien. Que ces ouvriers soient récompensés comme il se doit, et que ces déserteurs soient exécutés sur la place publique, afin de faire comprendre à tous que la désertion et a débauche sont deux crimes impardonnables. ordonna Gorund avec fermeté. Je suis prêt à pardonner les soldats ennemis qui se rendront à nous, même après qu'ils nous aient combattus. Mais je ne pardonne pas la trahison et la lâcheté que représentent la désertion, même chez l'ennemi.
-Il en sera fait ainsi, monseigneur Général." acquiesça le maire, un tantinet gêné par la rudesse de Gorund, s'attendant à un peu plus de clémence de sa part.

Le briefing se poursuivit avec les échanges habituels sur les détails des prochains mouvements. Il fut ainsi décidé qu'une Compagnie entière demeurerait à FL-03, accompagnée d'une dizaine de blindés défensifs du 12ème peloton blindé, et d'un commissaire chargé de s'assurer de la bonne acceptation de la Loi Impériale. De plus, une délégation de prêtres et de technomagos serait également laissée sur place, ainsi qu'un groupe de personnel de l'Administratum.
Dans le même temps, le reste du 13ème Loki reprendrait son avancée vers leur prochain objectif, FL-04, une large bourgade industrielle, supposée être le point d'ancrage des régiments blindés ennemis. Il y a peu, le groupe d'éclaireurs envoyés là bas avaient rapporté une faible présence militaire, mais au vu de l'importance stratégique de l'endroit, Gorund avait insisté pour qu'une reconnaissance complète soit effectuée, et d'ici quelques heures, la Flotte aura fait survoler la ville de ses engins, afin d'avoir une vue de situation aérienne globale et complète.

Il était bien évidemment absolument hors de question de bombarder le site, dont l'importance industrielle était inestimable.

Pour le régiment lui même, il leur faudrait peut être une demi journée pour atteindre le lieu, passant sur leur route par quatre villages d'importance minimale, mais probablement pour la plupart transformés en avants postes ennemis, destinés à ralentir la colonne impériale.

Les officiers sortirent peu à peu du bâtiment de la Guilde, afin d'aller chaucn préparer ses troupes. En sortant, ils passèrent devant la grande place publique, ou sur un échafaud en bois venaient d'être pendus haut et courts les dix sept déserteurs. Quelques badauds étaient encore sur place à les regarder se balancer lentement. Au milieu de la place, à côté de l'échafaud, un prêtre impérial fournissait les passants en ouvrages religieux à la gloire de l'Empereur et répondait paisiblement aux questions de certains sur la Foi Impériale et son Credo, conseillant certains d'aller trouver le plus de réponses possible auprès du Haut Prêtre occupé à la Chapelle, à préparer le lieu nouvellement sanctifié à recevoir ses premiers nouveaux fidèles, avant de repartir avec le reste du régiment.
Partout autour, le village fourmillait de citoyens phalanxiens portant fièrement des morceaux de tissus arborant l'aquila, brodés sur leur veste. Tous étaient occupés à rebâtirent la ville, bien que faiblement atteinte par les combats, ou à s'assurer de la bonne production d'énergie, supervisés par des technoprêtres et des contremaitres impériaux.

Par moment, un groupe de soldats phalanxiens patrouillait avec attention et droiture, l'uniforme ayant été dépouillé par les soldats eux mêmes des insignes de la royauté phalanxienne et redécoré par les symboles sacrés de Terra et de l'Imperium. Toutefois ils étaient encore armés de leurs armes archaïques et certains arboraient encore discrètement des symboles païens en lien avec leur région natale ou leur clan, déviance tolérée sur ordre de Gorund qui comprenait bien cet attachement aux racines.
Le Commissaire Gunnar lui même avait redonné à un soldat l'insigne de son clan, qu'il avait jeté à terre tristement avec les autres insignes royaux de son uniforme, lui disant à la manière d'un père qu'il n'avait qu'à rejeter la tyrannie de leur faux gouvernement, mais pas ses origines. Jamais. car c'était un devoir que de se rappeler son passé et d'honorer ses ancêtres, pour les placer eux aussi malgré leurs erreurs, dans la Lumière de l'Empereur. Le soldat avait un peu pleuré en récupérant son insigne, heureux de pouvoir encore arborer le symbole du clan de ses pères.

C'était ces gestes en particulier qui avaient assurer au clan Loki l'entière coopération des vaincus qui s'étaient rendus à eux et soumis aux règles et lois de l'Imperium. Ils étaient accepté avec miséricorde du moment qu'ils faisaient preuve de la plus pure des fidélité et de la plu profonde des humilités.

Au soir du quatrième jour, le 13ème Loki se remit en marche vers FL-04, espérant atteindre leur objectif avant midi le lendemain. En chemin, Gorund apprit la a décision de Huntarrn de saper les murailles de la haute cité de la ruche capitale. Ça allait mettre du temps... Gorund en fut satisfait car il savait ainsi qu'il garderait une longueur d'avance sur ses frères des autres clans, et surtout, il était assuré que la Légion d'Acier ne viendrait pas lui mettre des bâtons dans les roues.

Le 13ème Loki serait encore et toujours le plus rapide et le plus efficace des régiments armés déployés... Cela était un point d'honneur pour Gorund, et il n'accepterai en aucun cas que quiconque le contredise.

Il fallait être fou pour s'opposer à des fous...






_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Mer 17 Aoû - 12:56

[HRP: bon tentative de relance là... Neutral
Note: Je prends contrôle, avec son autorisation pré-départ en vacances, de la Légion d'Acier de jenas pour ce post ci (même si il est revenu depuis...)]

PHALANX II, JOUR 06:

FO-PRIMA


La grêle d'obus pleuvait toujours sur les murailles. C'était le vingt deuxième barrage d'artillerie délivré par les blindés Futharks et de la Légion d'Acier. Les munitions commençaient à manquer, et les technoprêtres chargés des stocks ne cessaient de râler devant ce gaspillage.
Mais l'heure était proche...

Les sapeurs du clan Odin avaient communiqué leur position une heure auparavant, comme d'habitude, et étaient enfin en place. Les charges étaient toutes en place. La détonation ne serait pas longue à venir.

Le Konungar Huntarrn était sorti de son abri pour observer les lointains reliefs de la muraille censée s'écrouler. Il consulta son chron.

Plus que dix minutes...

Ses soldats étaient tous prêts à foncer au coeur de la haute ruche pour la pacifier, tandis que la Légion d'Acier attendait de l'autre côté.

Il enfila son casque, sangla la jugulaire, et se mit en chemin pour rejoindre sa garde rapprochée, en tête de sa compagnie personnelle.

Plus que cinq minutes...

Huntarrn vérifia une fois encore son chargeur de bolter et l'état de son sabre. Puis un autre coup d'oeil au chron.

Deux minutes...

Il se tourna vers ses soldats et leva son sabre bien haut, afin que tous se tiennent prêts.

Une violente explosion ébranla les fondations proches, faisant trembler le sol et achevant d'abattre les quelques ruine fragilisées encore debout.
Encore plus terrible que l'explosion elle même, un pan entier de la muraille haute de dizaines de mètres commença à se fissurer, à se disloquer, puis lentement à glisser et basculer à terre dans un grondement de tonnerre divin.
Le nuage de poussière que souleva le béhémoth de lithobéton aveugla les armées adverses durant quelques minutes, sur plusieurs kilomètres carrés.

La violence des répercussion et une clameur distante suggéra à Huntarrn que les sapeurs du côté du point d'attaque de la Légion d'Acier avaient eux aussi bien remplis leur devoir, ouvrant une deuxième brèche dans les hautes murailles.

Toussant, crachant et plissant des yeux, les soldats commencèrent à avancer à tâtons, la brume poussiéreuse très dense éclairée sporadiquement de flash de lumières bleutés ou rougeâtre, et parfois, ses panaches cendreuses tourbillonnaient autour de l'axe de trajectoire de projectiles solides.
La poussière suspendue commença à s'empourprer à mesure que les premiers soldats tombaient dans des gerbes de sang.

Puis la lumière perça à nouveau le brouillard créé par l'affaissement des pans de muraille, et les soldats purent enfin voire où ils avançaient. Le pas accéléra, les trajectoires furent plus certaines, la clameur monta, et tous crièrent d'une même voix l'annonce du Châtiment de l'Empereur.

Ils fondirent sur l'ennemi qui comme eux reprenait ses repères. Le fracas des armes fut effroyable et les cadavres jonchèrent rapidement le sol. Le temps que le brouillard disparaisse, les deux camps étaient trop proches pour éviter le combat de corps à corps qui atteint dès les premiers instants un paroxysme de violence sauvage et primitive, chacun tentant de survivre face à l'adversaire avec les armes dont il disposait, et sa haine viscérale.

La sixième journée de conquête de Phalanx II débuta âprement, par le sang, les flammes et les cris de damnés des soldats mourants...


_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Kais Kauyon
Tau
avatar

Messages : 612

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Mer 17 Aoû - 13:28

Phallanx IV Bêta, Jour 6

Voilà 6 jours que la Death Korps de Krieg était entré dans le vif du sujet avec l'attaque de la station qui bordait la planète renégate.
Désormais la station ressemblait à un vraie gruyère, on ne pouvais pas saper des tranchées correctes a des kilomètres de hauteurs en orbite et dans du plastobeton mais impossible n'était pas pour les hommes de Krieg.
La défense Phallanxienne avait fait une première erreur à les engager dans ce type de combat, mal leur en a pris tout comme mal leur en a pris de les considérer comme des soldats de base.
Ces hommes derrière leur masque mortuaire riaient de tout leur poumons sous les tirs de laser, d'obus dont les schrapnels venaient s'encastrer dans les barricades de cadavres et de matériaux arrachés de ci de là.
A l'arrière se tenaient un bunker de campagne qui était censé abriter un état-major de campagne, encore une fois les Krieg cassaient les traditions et c'est Schreiber accompagné de ses commandants que l'on voyait en première lignes.

Le secteur externe avait été pris deux jours plutot aprés avoir été coincés un journée entière dés l'entrée. Les Phalanxiens avaient balancé dés le départ ce qu'ils avaient et la 14eme Force en avait bien souffert, une compagnie entière exterminée avant que l'intégralité des forces d'infanteries soit déployée.
Maintenant la machine était rodé et l'assaut se faisait sans discontinuer au rythme d'un assaut massif et lourd des grenadiers suivit d'un repli sur les fantassins e autocanon et bolter lourd. Des snipers allaient se placer ça et là dans les conduites et traverses en suivant la ligne de progression du front.
Un fois la première vague terminée, les forces venues de l'arrière reposée et dispo remplaçait les assaillants harassés et fatigués.

Dans son bunker, Schreiber et Ulver faisait une pause avant leur roulement, un messager venait de leur apprendre qu'Hormand avait été blessé mais que le bougre ne voulait pas revenir.
-Est ce une surprise soldat? Les hommes de la 14eme ne reculent pas c'est connu
-Evidemment mon Commandant
Schreiber sourit et invita le jeune homme a se rafraichir avec eux avant de repartir vers le qg des communications.
Ce dernier tout penaud remercie le Commandant Suprème et fila aussi vite ce qui ne manqua pas de faire rire les deux compéres, crasseux et couvert de sang. Le plastron de Schreiber était cabossé par endroit et son long manteau déchiré, détails que tout cela pour lui.
Ulver ne tarda pas a sombrer dans un lourd sommeil au mileu des tirs quand un nouveau message arriva au Bunker.
Schreiber à moitié endormi a son tour se redressa sur son siège, se frottant les yeux:
>>Secteur Ouest et Alimentation pris
>>Perte: acceptable
>>L'Ennemi se replie dans les tréfonds

-Tsss, va falloir les déloger comme des rats ceux là...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tarchanswar.com/
Adrian Ventris
Imperium
avatar

Messages : 261

Feuille de personnage
EXP:
0/200000  (0/200000)
Affinité Psychique:
0/16000  (0/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Jeu 18 Aoû - 17:08

ORBITE DE PHALLANX IV
La flotte phallanxienne luttait toujours face aux impériaux, mais le combat était déjà perdu, ce qui ne fessait que renforcer la détermination des phallanxiens, mais l'amiral Von Grallen avait déjà eu à faire à ce genre de situation et savait qu'il fallait toujours laisser à un ennemi une porte de sortie autre que la mort. Il ordonna à ses vaisseaux de cesser le feu ce qui fut immédiatement suivit par l'arrêt des tirs adverses.
Les deux flottes se tenait face à face dans le vide spatial sans aucune action pendant une minute, Von Grallen brisa cette inaction en envoyant un message à tous les vaisseaux phallanxiens.

"Ici l'amiral Von Grallen de flotte impériale, je m'adresse à tous les marins phallanxiens. Ceux qui se rendront recevrons le pardon de l'Empereur, et garderons leurs rangs, leurs coutumes, et tous ce qu'ils possèdent, la seule différence est qu'ils vivront sous la très juste loi de l'Empereur. Nous allons gagner et vous le savez, pourquoi vous battez vous alors, si vous vous rendez pas, vous allez mourir pour rien, pensez à vos femmes et vos enfants, et m'hésitez à vous rebeller si un vos capitaine comprend pas. Donc soit vous vous joignez à nous soit vous mourez."

Puis Von Grallen attendit la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenas
Citoyen
avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Jeu 18 Aoû - 17:31

PHALANX II
Dans une pluie de débris et de poussière les haut mur de la cité volèrent en éclat, Wilhelm envoya une courte salve de sous munitions afin de semer encore plus de confusion dans l'esprit des défenseurs puis il laissa les Futharks avancer à tâtons dans la brume.
L'instant d'avant une détonation sonore, une onde de choc souterraine et des volutes de fumé informèrent le  colonel que l'autre coté des remparts avait été détruit par le clan Odin. 

Tentant de faire avancer ses blindées le plus proche possible de la brèche infranchissable pour le 84ème, le colonel Wilhelm dût, à plusieurs reprises, raser un ou deux bâtiment pour que les Leman russ de la légion d'acier puissent continuer leur route vers la brèche où les Futharks s'eforcait d'établir une tête de pont aux endroit où les défenseurs avaient rapidement repris leurs positions. 

De plus en plus de morceaux d'adamantium et de cadavres jonchait le terrain en s'approchant des murailles. Un bunker à gauche de la brèche avait survécu à l'explosion et mitraillait les soldats du clan Odin et des missiles tombait sur les blindés, pour empirer les choses les défenseurs du bunker déployèrent des fumigènes sur la légion d'acier dont plusieurs Leman russ furent bloqués par des obstacles visibles seulement à 5 mètres. Le baneblade non armée pour cette situation arriva tout de même à faire s'enfondrer un mur du bunker d'où le Futharks menèrent un assaut sanglant couverts par les hommes de Wilhelm, et lorsque les fumées se dissipèrent, le colonel pût voir le bunker tomber aux mains du clan Odin.

Du coté de la brèche, un repli s'averra nécessaire lorsque  les renforts Futharks tardèrent  -occupés par le bunker gauche- les défenseurs , en y voyant une occasion des repousser l'assaut, se ruèrent hors de leur abri et chargèrent avec férocité les Futharks. Grossière erreur car les renforts tant attendu arrivèrent à ce moment là et fournirent un feu de couverture nourri au Futharks déjà sur place qui se remirent à marcher dans la cité sur les cadavres des défenseurs acharnés.


Dernière édition par jenas le Ven 19 Aoû - 7:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malatesta
Citoyen
avatar

Messages : 231

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Ven 19 Aoû - 6:30

Comme certains semblent ne pas avoir vu mon message dans la section Divers, je reposte l'info ici :

Pour toute une série de raisons académiques, je serai beaucoup moins disponible jusqu'au mois de septembre ; je n'aurai donc pas le temps de gérer un RP (faudra déjà que je suive les autres ...), et je le mets donc au frigo jusque début septembre.

Merci de ne plus poster à la suite jusqu'à ce que je relance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malatesta
Citoyen
avatar

Messages : 231

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Dim 25 Sep - 21:38

Système Phalanx - Jour 09


Phalanx II

FO-Prima

Depuis trois jours la Garde Phalanxienne défendait pied à pied les couloirs du Palais Royal où se trouvait encore le cœur de la résistance du système, ses défenseurs sachant que s'ils tombaient c'en serait fini de la résistance. Depuis l'effondrement des murailles, ils avaient fait payer à l'ennemi un tribut en sang si horriblement élevé que plus d'une fois les braves défenseurs avaient cru que leurs ennemis se replieraient, mais leur vœu risquait de ne jamais être exaucé tant l'acharnement de ces envahisseurs semblait croître avec leurs pertes ...

Dans la relative insécurité de son QG, le Régent Lidmeer prenait note avec consternation des rapports qui montraient avec chaque heure qui passait la décrépitude qui rongeait petit à petit les défenses.
"Cette fois nous n'avons plus le choix, dit-il d'un air résigné, nous allons devoir faire usage des armes défendues."
"Vous n'y pensez pas, Monseigneur, cela fait des siècles qu'on les a interdites après les ravages qu'elles ont fait sur Phalanx III." répondit un capitaine en rompant le silence artificiel qui avait suivi la déclaration du Régent
"Dois-je vous rappeler, capitaine, que j'ai tous les pouvoirs nécessaires pour ordonner leur utilisation ? De plus, voyez-vous un moment plus critique que maintenant ? Et avant de faire votre mijaurée, sachez que ces armes ont été utilisées pour de la recherche depuis de nombreuses années maintenant ! Je vous somme d'obéir."
"Bien Monseigneur, si c'est là votre ordre ... Puissent les dieux nous pardonner pour cette abomination" se résigna l'officier en se rasseyant
"Une autre objection ? Dans ce cas, préparez-les pour un largage ce soir à 1900, et informez les hommes."

Ce soir-là, tandis que la lueur bleutée du soleil mourait paisiblement comme un contrepoint aux dévastations de la journée, les forces impériales, Futharks et Légionnaires confondus, virent dériver vers eux d'épais nuages ocre et verdâtres, poussés dans leur direction par des batteries entières de ventilateurs géants mis en position par les derniers défenseurs de la citadelle. Avant qu'ils aient eu l'occasion de réagir, les hommes en première ligne vacillèrent avant de s'effondrer en poussant d'abominables râles tandis que leur corps, comme soudainement pris de folie, convulsait frénétiquement en attendant la mort, assurément pour eux le plus doux des présents.
Quand plusieurs milliers de Gardes furent étendus face contre terre, agonisant dans leurs tripes, et que les autres eurent difficilement mis leurs masques à gaz, les forces phalanxiennes attaquèrent : menées par les Phalanges, troupes d'élite de noir vêtues, elles percèrent les maigres défenses impériales comme s'il se fût agi de vulgaire papier à cigalho.


FA-01

Depuis une semaine maintenant la base aérienne était soumise à une pression constante par la résistance silencieuse : ponts fragilisés, routes endommagées, jets de cocktails molotov et tirs au jugé était devenus le lot des soldats Aegir, dont le moral initialement au beau fixe, semblait se détériorer à mesure que le temps passait, à tel point que même les plus réservés d'entre eux commençaient à en vouloir aux civils, même amicaux ; la tension atteignit son comble quand les officiers durent faire passer par les armes quelques soldats qui, profitant d'une permission, avaient saccagé plusieurs habitations proches, avant de violer et assassiner tous les habitants, transformant un paisible village en monstrueux charnier ...


FL-04

Si le Général Gorund avait cru arriver à son prochain objectif plus vite que l'ennemi, il en était pour ses frais : entre les retards dans la livraison de carburant et les nombreux champs de mines érigés à la va-vite par quelques partisans le long de sa route, l'avant-garde blindée du Clan Loki n'avait atteint FL-04 qu'au matin du septième jour. Pris à partie par l'ennemi, ils n'eurent que le temps de se replier sans demander leur reste ; depuis, les reliquats des blindés phalanxiens jouaient au chat et à la souris avec les forces de Gorund, à la plus grande exaspération de ce dernier ...



Phalanx IV

Orbite

Depuis le message de Von Grallen, la flotte phalanxienne s'était dispersée sans émettre de réponse. S'ensuivit une série de bataille avortées et d'interminables poursuites à travers la ceinture d'astéroïdes entourant le système, chaque flotte semblant tester les limites de l'autre, savoir jusqu'où pousser l'ennemi pour qu'il commette la faute qui ouvrirait la garde suffisamment pour attaquer. Finalement, les Phalanxiens eurent le dessus, poussant le commandant du 3e Groupe de Combat impérial à ouvrir le feu sur ce qu'il prit pour un convoi de transports de troupes ; quand il s'aperçut que ses cibles n'étaient rien d'autre que d'immenses coques vides péniblement propulsées par des moteurs au rabais, l'ennemi avait déjà glissé derrière lui et fonçait à pleine vitesse vers le cœur du système, divisant ses vaisseaux en deux branches pointant simultanément vers Phalanx II et Phalanx IV.


Station Beta

Après neuf jours de combats contre les meilleurs bouffeurs de boue de la Garde Impériale, même les plus aguerris des défenseurs avaient été repoussés dans les tréfonds de la station, confinés par les tactiques ingénieuses des Death Korps, qui avaient pour cela subi des pertes que n'importe quel autre régiment aurait considéré comme justifiant un retrait du front ... Parmi ces pertes, celles dues aux défenses automatisées se montaient à une proportion affolante, ces dernières s'étant révélées être une sérieuse épine dans le pied d'acier des natifs de Krieg. Néanmoins, le moral, si tant est qu'une telle notion existe dans le vocabulaire des Death Korps, était au beau fixe, et tous étaient certains qu'ils auraient bientôt écrasé toute résistance, afin de plus vite repartir dans une nouvelle guerre meurtrière au nom de l'Empereur ...



Phalanx V

Death's Head

"Empereur-Dieu, pardonne-moi !" s'exclama Borya en lisant avec effroi les rapports qui arrivaient de Phalanx II. L'ennemi avait fait usage d'armes chimiques extrêmement virulentes, et au vu des découvertes de Vlateschenko à la surface de Phalanx V, ils devaient s'attendre à plus encore de ces saloperies, sans parler de ce subordonné de Von Grallen qui avait laissé passer la flotte ennemie derrière lui ...

"Je veux un compte-rendu heure par heure de l'avancée de cette flotte, et informez les commandants sur le terrain que j'attends des rapports d'avancement dans les trois heures." ordonna-t'il sèchement aux officiers de liaison

Heureusement que la Death Korps avance bien, ça fait au moins un point positif ...

"Seigneur Général ?" demanda soudain l'Adepte Sheer de sa voix métallique
"Oui Adepte, qu'il y a t'il encore ?" lui répondit-il d'un ton las
"Je souhaite réitérer ma requête quant à l'exploration de Phalanx I. Cette planète pourrait recéler d'importants gisements de très grande valeur, et ce serait un crime de ne pas les exploiter ..."
"Je vous ai déjà dit que je n'ai pas les unités nécessaires pour ouvrir un quatrième front ! Que faut-il que je vous dise pour que vous compreniez à la fin ?"

Pendant ce temps, un obscur lieutenant s'approcha de Borya et lui tendit une plaque de données que le Seigneur Général lut avec un plaisir manifeste.

"Finalement, Adepte, vous allez peut-être l'avoir votre expédition. On vient de m'informer que de nouveaux régiments Kryssiens sont partis de Macharia il y a une semaine ; ils devraient donc arriver d'ici quelques jours. Dès que j'aurai pris contact avec eux j'envisagerai la faisabilité de votre demande ... Merci Adepte" le congédia Borya en retournant vers les cartes de Phalanx II



Surface

J'éditerai ceci plus tard ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turielo
Administration (Maître de Jeu)
avatar

Messages : 2052

Feuille de personnage
EXP:
200000/200000  (200000/200000)
Affinité Psychique:
16000/16000  (16000/16000)
Inventaire porté:

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Lun 26 Sep - 20:37

PHALANX II, JOUR 10:

FA-01:

Le Général Serschtein sortit du bâtiment défoncé par l'artillerie ennemie lors des combats quelques jours plus tôt, et s'étira longuement en observant d'un œil encore endormi l'aube qui pointait doucement. Il continua à avancer jusqu'à l'abreuvoir fêlé dans lequel clapotait une eau sale, et se rinça le visage en grognant. Il ne portait que son pantalon et ses bottes d'officier, ainsi qu'un juste au corps sur soi poitrine musculeuse, ses bretelles pendouillant sur ses cuisses.

Il observa d'un regard circulaire le village en ruines et les premiers soldats éveillés qui allient prendre le relais du dernier quart de surveillance, et se gratta sa barbe naissante, songeur. Lorsqu'il se retourna pour retourner chercher sa veste, il ne put réprimer un regard sombre vers le mur criblé de balles devant lequel avaient été exécutés sur son ordre la petite dizaine de gardes qui avaient ignoblement attaqué une bourgade voisine, déshonorant le régiment et plongeant ses soldats dans une froide colère.
Il se rappela un instant les gardes amenés violemment vers le lieu de leur exécution par une foule de leurs frères enragés par l'attitude impardonnables dont avaient fait preuve les condamnés. Le peloton d'exécution avait fait feu sans l'once d'une hésitation sous les hurlements des autres gardes, qui avaient été nombreux à se bousculer pour se porter candidats afin d'eux mêmes punir les fautifs.

Cet épisode avait à la fois fait surgir de gros problèmes de disciplines et de baisse de moral mais également ressoudés les hommes dans leur foi et dans leur honneur bafoué.
Serschstein ne parvenait en outre pas à savoir si cette situation avait du bon ou non...

Il acheva de se préparer et ressortit dans son uniforme fatigué par les combats, mais toujours aussi resplendissant. Un garde aux yeux gonflés par la fatigue passa devant lui, s'arrêta pour saluer, tenant à peine debout.
"Des nouvelles du front, mon Général? demanda-t-il d'une voix rocailleuse, brisée par les jours de combats.
-Peu, soldat... admit Serschtein en proposant une tasse de caféiné au garde, tandis qu'il s'en préparait une. J'ai entendu dire que le Haut Général poursuit son assaut de la ruche capitale en dépit des pertes et des armes diaboliques de l'ennemi. Le général Gorund quant à lui continu de progresser malgré la résistance de l'ennemi. C'est un Loki, il ne s'arrêtera pas même si il devait aller en Enfer pour y débusquer l'hérétique...
-Et nous? Qu'allons nous faire? demanda le soldat en se réchauffant les mains autour de la tasse de café chaud.
-La deuxième et troisième Compagnie n'ont pas encore émit leur rapport, et donc sont toujours en déplacement... J'ai entendu des tirs durant la nuit, je suppose qu'ils sont tombés sur un groupe de résistants quelque part... On attends d'avoir pacifié la zone avant de rejoindre les sixième et septième Compagnies... La quatrième est parvenue à son objectif est a pris le village voisin sans combats et la cinquième s'est illustré près des transformateurs de la zone est...Les huitièmes, neuvièmes et dixième sont partis depuis ce matin, j'attends leur rapport."

Le soldat but son café en fermant les yeux, goûtant un moment de réconfort, puis remercia le Général qui l'invita chaleureusement comme un père à aller dormir un peu.

Serschtein resta un moment dans la fraicheur du matin en buvant sa tasse fumante. Si tout se passait bien, il pourrait lancer sa première Compagnie à l'assaut de leur prochain objectif avant midi. Mais il attendait les rapports des Compagnies éclaireurs avant de décider de quoi que ce soit.

Son transpondeur vox grésilla alors, et il alla recueillir de nouveau rapport en baillant à nouveau.
La matinée allait être longue, il le sentait...


_________________
"Personne ne peut plaider non-coupable dans cette cour ! Cela entraînerait de toutes façons la perte de mon précieux temps comme chef d'accusation. Coupable!"
                                                                     
 __ Inquisiteur Karamazov
+++ Burn the Heretic! +++

+++ Purge the Unclean! +++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org
Stara Sawrean
Citoyen
avatar

Messages : 491

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Mer 28 Sep - 19:10

Barge de bataille " Iron's Spirit", Point de saut

Deux hommes marchaient sur la passerelle centrale. Cette dernière se déployait sur toute la longueur du Vaisseau et méritait donc son adjectif "centrale".
Leurs pas lourds de rangers résonnaient dans un calme intriguant pour une barge transportant une compagnie de gardes impériaux, mais ces hommes n'étaient pas n'importe qui ...
La passerelle était suspendu au dessus d'une immense salle destiné aux grandes cérémonies mais bien que ce ne fut pas le cas ici, la salle était remplie.
Aligné en rangs de combat, leurs uniformes brillants de propreté, les Mordians attendaient leurs ordres.
A peine avaient-ils embarqués, repasser une dernière fois leurs costumes, que certains des leurs s'étaient déployés prêts au combats.
Seuls les officiers avec leurs épaulettes dorées parcouraient les rangs pour vérifier d'une part la bonne tenue de leurs hommes et d'autres parts pour examiner l'inventaire de chacun des hommes.
Aucun des gardes ne sourcilla lorsque le colonel suprême Eryn Diphoros et le colonel Viapiz Ander passèrent au dessus d'eux.

-"Nos hommes sont prêts". Sa voix avait une tendance à claquer comme des coups de tonnerre mais rien n'indiquait chez Viapiz un état d'excitation, d'impatience.
-"Je n'attends rien de plus de leurs parts Viapiz ... Ce sont des Mordians..."
Un silence de plomb s'interposa entre les deux hommes.
Une fois la salle cérémonielle passée, Eryn et Viapiz tournèrent sur leurs droites et accédèrent au Stratégium du "Iron's spirit". Les deux gardes postés à l'entrée les saluèrent en rentrant.

Ceux trouvaient présents, Le colonel Vysthius Kholin passant ces doigts à travers une carte du sous-sectuer sur support holographique, assisté de son premier Major Aric E. Flopers. Ces deux hommes ainsi que tous ceux sous leurs commandements constituaient le meilleurs des troupes aéroportés Mordian dont disposait la 13ème Garde de Fer.
-"Oh, Eryn."un sourire semblait se former sur le visage de Vysthius mais tout autre personne qui ne se trouvait être un Mordian aurait pu le comparer à une mauvaise grimace. De tout Les Mordians, Vysthius semblait être l'un des moins ... distant.
"Nous approchons du point saut pour le système Phanlanx, et plus précisément" Phalanx V ..."
-" Très bien, nous devrions rejoindre bientôt la VIII armée de croisade dans peu de temps. Avez vous reçu les cartes tactiques des combats ?"
L'un des tacticiens impériales se trouvant dans le stratégium osa lui répondre
-" Aucun, seigneur. Aucun message non plus. Je pense même qu'aucun d'entre eux sache que nous arrivons ..."
-" C'est intolérable..."
reprit Viapiz,
Eryn lui accorda un geste approbateur, comment voulez vous disposez d'une efficacité probante quand aucune information ne filtre, mais il allait remédier à ce mal.
L'une des personnes de l'équipage signala l'entrée dans l'Immatérium.

La Flotte Mordian disparut dans un flash de lumière intense ....

Système Phalanx, Arrivée dans L'espace sûre de Phalanx


Son Aquila resplendissante accroché au niveau de sa poitrine ne broncha pas quand Eryn rentra dans le Strategium pour une énième fois.
"J'espère que cette fois nous sommes à portée ..."
-" Les cogitators et les scans nous indiquent que L'Impérial Claw se trouvent à quelques heures de voyage."

Sans un mot de plus, Eryn fit signe à ces subordonnés de se préparer à n’importe quelle déploiement.
-"Transmettez, et ne me faites pas répétez."

++++++ De : Barge de bataille "Iron's Spirit"++++++
++++++ A : "L'Imperial Claw"++++++++++++
++++++ Message à urgence prioritaire++++++

Ici, Le commandant des Forces de la 13ème Garde de Fer Mordian, Le colonel Erin Disphoros. Nous venons accomplir l’œuvre de L'Empereur à vos cotés et sommes prêts à mourir pour Sa cause. Il n'est pas dit que les Mordians resteront passifs durant cette croisade. Demandons également un Briefing tactique : Message, en personne, aucune importance. Nous n'avons pas le temps pour cela.
Terminé

++++Pensée du jour : Pour contrer la folie de l'hérétique, servez-vous de la discipline de l'homme ++++
+++Colonel Eryn Disphoros++++


L'officier Impériale avait mit un point d'honneur à respecter mot pour mot les dires du colonel ... Ne fut que pour sa vie.
Eryn repartit dans le coeur du vaisseau, et annonça à ces hommes une nouvelle révision de leurs inventaires. Aucun surplus n'était accordable ...
Lentement, le reste de la flotte Mordian suivit de près le duo de vaisseaux de tête constitué de "L'Iron's Spirit" et du "Victorious Heart"
Trois croiseurs de lignes les accompagnaient afin de s'assurer de leurs protections.
Les escorteurs qu'on lui avait promis n'était toujours pas présent mais c'était le jeu des aléas administratifs de la garde impériale.

Observant par la vérrière principale du vaisseau, Eryn murmura un juron sur la rigueur douteuse de la flotte impériale ....



Dernière édition par crion93 le Mer 28 Sep - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malatesta
Citoyen
avatar

Messages : 231

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Mer 28 Sep - 20:21

Death's Head, Orbite de Phalanx V

Borya se dirigeait vers ses quartiers après sa dernière entrevue avec le Cardinal Aeon quand un enseigne arriva en courant vers lui.

"Mes respects Monseigneur. J'ai une missive urgente provenant de l'Imperial Claw, accompagnée de cette transcription."
"Merci soldat" dit Borya en se rendant vers le Strategium. "Cela a-t'il été confirmé ?" demanda-t'il à brûle-pourpoint après avoir pris connaissance des informations
"Navré, Monseigneur, je ne puis vous le dire."
"Bien dans ce cas, rompez !" lui ordonna Borya

Les portes de bronze s'ouvrirent pour laisser passer le Seigneur Général.

"Nikolaï, ces informations sont-elles fiables ?" demanda-t'il bruyamment au chef d'état-major
"Nous venons de recevoir confirmation de Macharia, en relais depuis le QG de la Ie Armée. Ces forces sont bien destinées à la VIIIe Armée." dit Sergueïevitch le sourire aux lèvres
"Effacez donc cette moue ridicule de votre visage, Graf. L'heure n'est pas aux réjouissances, malgré cette bonne nouvelle. Avez-vous lu les derniers rapports provenant de Phalanx II et V ? Si les pertes continuent à ce rythme, je pourrai bientôt demander des renforts, sans avoir conquis un seul système !"
"N'exagérez pas, ce n'est pas parce qu'une lame s'émousse un peu qu'elle ne pourra plus trancher ... En attendant, nous devrions plutôt nous occuper des Mordians."

Se retournant vers l'officier préposé aux communications, Borya entreprit de dicter un message.

### Transmission astropathique ###
### De : Seigneur Général Borya, VIIIe Armée de Croisade, Death's Head ###
### A : Colonel Disphoros, XIIIe Mordian, Iron Spirit ###
### Niveau de Sécurité : Elevé - Accréditation Indigo ###

Veuillez cesser votre vecteur actuel d'approche et vous diriger sur l'orbite de Phalanx V. Demandons entrevue immédiate avec vos officiers supérieurs à bord du Death's Head.

Pour l'Empereur, l'Imperium et l'Humanité

Pensée du jour : Celui qui va seul ira vite, ceux qui vont ensemble iront loin

### Fin de transmission ###
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stara Sawrean
Citoyen
avatar

Messages : 491

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Mer 28 Sep - 21:25

Système Phalanx, Arrivée dans L'espace sûre de Phalanx, Iron's Spirit

La Flotte Mordian attendait scrupuleusement ces directives depuis l'envoi du Message du Colonel Disphoros. Et finalement ce fut duDeath's Head que vint leurs saluts.
Eryn se trouvait dans ces quartiers quand son premier aide de camp nommée Julius Bhakonol lui annonça la nouvelle.
Eryn reposa sa longue casquette bleu sur son socle originel, autrement dit sa tête. Ces épaulettes étaient toujours aussi blanches que lors du premier combat qu'il avait livré avec elles. Mais sacre du sacre pour un Mordian la lame de son arme énergétique ne portait aucune trace d'usure ou de marques de sang, voire pire de boyaux s'être ancrée. Car même avec la plus grande ferveur du monde, le combat marquait d'une manière permanente les armes, parfois leurs uniformes mais en tous cas, c'est tout ce qu'il pouvait espérer des Mordians ...

-"Prévenez les pilotes" annonça t'il lors de son entrée dans le Strategium "Le Temps nous presse, je veux une approche confirmé par les nouveaux vecteurs livrés."
Sans un mot, Julius partit exécuter l'ordre de son supérieur qu'il l'observait alors.
"Bien" approuva t'il. "Démarrez une liaison en direction du Victorious Heart , je souhaite parler à Viapiz ..."
Quelques minutes plus tard, là où se trouvait auparavant la carte du sous-secteur, apparu la face vieillie du commandement de la seconde compagnie.
-"Vous et le reste de la flotte. Vous resterez en arrière, prêts à un redéploiement immédiat. Que les Magos bénissent les blindés et nos frères. Faites transférez les ordres ..."

-"De la délégation ? Immédiatement Commandement ..."
-"Autre chose, Viapiz ?"
-"En effet, nous n'avons toujours aucune idée de nos futures alliés, ni même des stratégies employés. Je ne vous parle de l'allocation des ressources qui m'inquiète aussi. Un tel risque de gaspillage ...."
-"Comme la dernière fois colonel."
-"C'est un comble, Commandant ..."
-"Je l'approuve pleinement Viapiz, mais tous n'ont pas la chance d'être nés sur notre planète."

Eryn pensa avoir décroché une grimace souriante de Viapiz mais l'homme se contenta de le remercier avant de couper court à la conversation.
Eryn apprécié le colonel. Bien que supérieure hiérarchiquement, il concevait parfaitement que Viapiz avait tout les qualités requises pour accéder à sa place et la première qui lui venait à l'esprit était évidemment l'expérience, mais jamais in ne lui avouerait. Cela briserait le respect entre ces deux hommes.

"Avez-vous remonter la trace du signal astropathique ?"

"Bien entendu, Commandant" lui répondit un être chétif. Sûrement l'un des assistants du Navigator du vaisseau songea Eryn.
"Faites parvenir comme suit, au même niveau d'accréditation"


+++ De : Colonel Disphoros XIIIe Mordian, Iron Spirit +++
+++ A : Sergent Borya, VIII armée de croisade, Death Head +++
+++ Niveau de Sécurité : Elevé - Accréditation Indigo +++

Nouveaux vecteurs d'approches confirmés. Je serais seul à vous voir. Un relâchement de notre discipline à un moment pareil serait critique. Veuillez me pardonnez. Ma navette est déjà prête à partir. Voici ces coordonnées.

Que la croisade soit un succès


Pensée du jour : La vie ne vaut à peine d'être vécue, si elle est éloigné de la lumière de L'Empereur.

### Fin de transmission ###


-"Message transmis Colonel."
-"Très bien, dépêchons nous à présent. Si l'on me cherche, je serais dans la navette de délégation N°4237"

Eryn sortit sous le dure claquement des portes du stratégium, telle que la même dureté qui s'affichait sur les occupants du Vaisseau ....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malatesta
Citoyen
avatar

Messages : 231

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Ven 30 Sep - 9:43

Death's Head, Orbite de Phalanx V

La grande salle qui servait temporairement de Strategium s'était vidée peu avant l'arrivée de Disphoros, qui n'y trouva que deux hommes portant l'uniforme rouge à brandebourgs des Premiers-Nés Vostroyens. Le plus jeune, qui lui faisait face, s'avança d'un pas décidé tandis que l'autre ne bougeait pas.

"Colonel Disphoros ?" demanda-t'il avec un sourire. "Je suis le Graf Nikolaï Sergueïevitch, chef d'état-major. Heureux de vous avoir avec nous." lui dit-il d'un ton amène en lui tendant une main ferme et décidée.
"Merci Graf." répondit laconiquement Disphoros en attendant que l'autre officier se retourne

"Dites-moi Colonel, depuis quand les Mordians sont-ils adeptes de la désobéissance ?" demanda froidement Borya en se retournant lentement vers son interlocuteur sous le regard gêné de Sergueïevitch qui avait tenté de le dissuader de cueillir ainsi le nouveau venu
"Excusez-moi Seigneur Général mais ..." commença Disphoros
"Général suffira, Colonel." l'interrompit Borya. "Quand je vous ai informé que je voulais rencontrer vos officiers, je pensais qu'il était évident qu'il s'agaissait d'un ordre et non d'une requête. Vous êtes ici sous mes ordres, et ils ont besoin d'être suivis pour avoir une quelconque influence, j'espérais qu'un homme de votre origine aurait compris cela mieux que quiconque. Et si jamais le respect de la hiérarchie ne devait pas suffire à vous faire obéir, sachez que, de ma position, je suis mieux placé que vous pour juger si une manoeuvre est ou non un gaspillage de ressources." affirma Borya sur le même ton que celui avec lequel il avait commencé sa phrase.

"Je refuse de lancer des forces dans une bataille sans connaître ceux qui vont les commander, et j'ai de plus besoin que vous désignez un officier de liaison pour l'état-major. Veuillez également prendre les dispositions nécessaires pour que les vaisseaux capables de voyage Warp et tous ceux qui leur sont subordonnés se mettent sous les ordres de l'Amiral Von Grallen et de l'état-major." dit Borya d'un ton qui ne souffrirait pas la moindre contestation

"Maintenant que ces formalités administratives sont réglées, noius allons pouvoir passer à la partie stratégique. Je vous en prie, approchez-vous de l'holoprojecteur." l'invita Borya en prenant place autour de la table
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stara Sawrean
Citoyen
avatar

Messages : 491

MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   Ven 30 Sep - 11:35

Death's Head, Orbite de Phalanx V

Un sermon en règle, une autorité sapée depuis son fondement le plus fortifié, et l'utilisation des traditions comme base légitime à tout cela. Eryn en était venu à admirer, l'espace d'un instant, le Général Borya. En tous cas, plus que cette larve de Graf, qui l'avait accueilli avec cette lâcheté que le Mordian ne comprit toujours pas.
Il était en tort, mais Eryn s'attendait à une plus grande punition de la part de Borya.
De la destitution de son rang, à une exécution sommaire, rien de bien compliqué mais d'une efficacité surprenante.

Juste un sermon songea Eryn, mais il allait s'en contenter, et bien sûre s’efforcer de s’excuser auprès du Général Borya tout au long de ce combat. De plus, cela servirait d’exemple aux hommes.
Tous sans exception devaient respecter les ordres même ceux implicitement demandés. Viapiz allait avoir un moyen de le lui rappeler constamment ...

Toutes les formalités qu’exigeaient Borya étaient prêtes à être remplis sur le champ.
Son officier de liaison, le sergent Caseran Gret attendait calmement l'ordre de se mettre en route depuis l'Iron Spirit.
L’amiral Sophia de Brangedoux était prêt à ce mettre sous les ordres de ceux Von Grallen, qu'il ne connaissait absolument pas ... Mais Eryn s'abstint de parler.

Se plaçant autour de la table que lui indiquait le Vostroyen, Eryn se contenta d'attendre le briefing qu’on allait lui délivré. Enfin, il l’espérait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Croisés et leurs Ombres - RP   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Croisés et leurs Ombres - RP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ROLEPLAY] Les Croisés et leurs Ombres
» Nos regards se sont croisés
» Fin des Ames Croisées, début du ... prochain livre ?
» Les âmes Croisées !!! Le nouveau livre
» Connaissez vous Max, Jules et leurs copains ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CITE RUCHE :: Fissure Warp :: Les Croisés et leurs Ombres-
Sauter vers: